VANUATU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique de Vanuatu (VU)
Chef de l'ÉtatTallis Obed Moses (depuis le 6 juillet 2017)
Chef du gouvernementBob Loughman (depuis le 20 avril 2020)
CapitalePort-Vila
Langues officiellesanglais, bichlamar, français
Unité monétairevatu (VUV)
Population309 700 (estim. 2021)
Superficie (km2)12 190

Autrefois appelée Nouvelles-Hébrides, la République du Vanuatu (en bichlamar Ripablik Blong Vanuatu, « notre terre à jamais ») est un État insulaire situé dans le sud-ouest de l'océan Pacifique qui, pour une superficie de 12 190 kilomètres carrés, compte 234 000 habitants (recensement de 2009). Elle consiste en une chaîne de treize « grandes îles » et d'une soixantaine de petites îles et îlots situés à 800 kilomètres à l'ouest des Fidji et à près de 1 800 kilomètres à l'est de l'Australie. L'archipel s'éparpille du nord au sud sur près de 900 kilomètres, formant une sorte de Y. Les plus importantes îles sont Vanua Lava, dans les îles Banks, et Gaua (Santa Maria) dans les îles Torres, ainsi que les îles Espíritu Santo, Aoba (ou Ambae), Maéwo, Pentecôte, Malakula, Ambrym, Épi, Éfaté, Erromango, Tanna et Anatom. Ancien condominium franco-britannique, le Vanuatu a obtenu son indépendance en 1980. La capitale, Port-Vila, sur l'île d'Éfaté, est aussi la plus grande ville et le cœur économique du pays.

Vanuatu : carte physique

Carte : Vanuatu : carte physique

Carte physique du Vanuatu. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Vanuatu : drapeau

Dessin : Vanuatu : drapeau

Vanuatu (1980). Au temps du régime de condominium franco-britannique, les Nouvelles-Hébrides hissaient conjointement le tricolore français et l'Union Jack. Dès son indépendance, le Vanuatu choisit son propre pavillon, partagé en trois couleurs, celles du parti politique dominant, le VAP... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Géographie

Le relief des îles du Vanuatu mêle montagnes accidentées, hauts plateaux, collines vallonnées, bas plateaux, plaines littorales et récifs coralliens. Le substrat rocheux est principalement de nature calcaire (sédimentaire et corallienne) et volcanique. Les séismes, fréquents, indiquent une instabilité structurelle. Plusieurs îles comportent des volcans actifs, dont le mont Séré'ama sur l'île Vanua Lava, le mont Garet sur Gaua, les monts Benbow et Marum sur Ambrym et le mont Yasur sur Tanna. La région possède également plusieurs volcans sous-marins et quelques solfatares dont émanent des fumerolles. Le plus haut sommet de Vanuatu, le mont Tabwémasana, sur la plus grande île de l'archipel, Espíritu Santo, culmine à 1 879 mètres. Le climat comporte deux saisons, l'une chaude et humide de novembre à avril, l'autre plus fraîche et sèche de mai à octobre. Les alizés venus du sud-est dominent, bien que des vents s'accompagnant de lourdes pluies soufflent vers le nord durant la saison chaude. Les précipitations varient de 2 000 millimètres dans le sud à 4 000 millimètres dans le nord de l'archipel. Une dense forêt tropicale couvre une grande partie du pays, tandis que des poches de savane apparaissent dans les régions moins arrosées.

Les habitants, appelés Ni-Vanuatu, sont majoritairement Mélanésiens, bien que certaines îles éloignées soient peuplées de Polynésiens. On recense plus d'une centaine de langues et de dialectes mélanésiens dans l'archipel. Le bichlamar, forme de pidgin élevée au rang de langue nationale, est, avec l'anglais et le français, l'une des trois langues officielles. Depuis l'indépendance, le gouvernement tente d'instaurer un système éducatif unifié, anglophone, mais l'aide économique venant de Paris permet de maintenir les écoles francophones qui accueillent les enfants ni-Vanuatu parlant français (25 p. 100 du total). Peu d'enfants reçoivent une éducation secondaire, mais le taux de scolarisation élémentaire du pays est l'un des plus élevés du Pacifique.

Les habitants pratiquent les rites chrétiens, le culte traditionnel des ancêtres ainsi que les cultes du cargo. La grande majorité d'entre eux vivent d'une agriculture de subsistance, dans de petits villages ruraux où les activités sont centrées sur la terre, dont, selon la Constitution, ni les propriétaires coutumiers indigènes, ni leurs descendants ne peuvent être dépossédés. Bien plus qu'une ressource économique, la terre représente l'incarnation matérielle du lien métaphysique avec le passé, et l'identification avec un lieu donné (appelé en bichlamar man ples) demeure l'un des concepts fondamentaux de la culture ni-Vanuatu.

L'économie du Vanuatu repose traditionnellement sur l'agriculture de subsistance, dont 65 p. 100 de la population vit au début du xxie siècle. Les échanges économiques naissent avec la création de plantations européennes à partir de 1867 : le pays commence alors à produire du coton, puis du maïs, du café, des fèves de cacao et des noix de coco (pour le coprah). L'élevage apparaît par la suite. Dans les années 1880, les planteurs français remplacent les Britanniques. Ils rencontrent cependant de plus en plus de difficultés à lutter contre les producteurs ni-Vanuatu, qui peuvent revenir aux cultures vivrières en période de crise économique. Les espoirs français d'une hégémonie économique fondée sur le prix élevé du coprah et l'utilisation d'une main-d'œuvre, venue du Vietnam dans les années 1920, sont anéantis par la grande dépression de la décennie suivante. En 1948, la majeure partie du coprah de l'archipel est produite par les Ni-Vanuatu eux-mêmes, bien que ces derniers doivent attendre l'apparition des coopératives dans les années 1970 pour contrôler enfin la vente de leur production.

Le Vanuatu exporte surtout du coprah (35 p. 100 des exportations en 2006), du cacao, du poisson et du bœuf, et importe des denrées alimentaires et des biens manufacturés, venant d'Australie principalement. La balance commerciale est largement déficitaire puisque le montant des exportations ne représente que le tiers des importations. Le pays est donc fortement tributaire de l'aide internationale. Le Vanuatu cherche à développer une agriculture intensive pour assurer sa croissance économique à long terme, mais le tourisme est, depuis l'indépendance, la première source de devises. Le gouvernement encourage la construction d'hôtels et l'accroissement des liaisons aériennes ; 65 000 visiteurs ont ainsi été accueillis en 2005. Dès avant l'indépendance, le Vanuatu avait développé un centre financier offshore qui, après avoir été, au début des années 2000, soupçonné de blanchiment, s'est vu finalement retiré en 2003 de la liste noire du Groupe d'action financière (Gafi) sur le blanchiment de capitaux.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Vanuatu : carte physique

Vanuatu : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Vanuatu : drapeau

Vanuatu : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur de sciences sociales, Victoria University of Technology, Melbourne, Australie

Classification

Autres références

«  VANUATU  » est également traité dans :

LA MORT N'EN SAURA RIEN, RELIQUES D'EUROPE ET D'OCÉANIE (exposition)

  • Écrit par 
  • Jérôme COIGNARD
  •  • 1 023 mots

« La mort n'en dira rien/Priez les dévots mornes/Nous dansons sur les tombes/La mort n'en saura rien. » Ce dernier vers, tiré de « Funérailles », un poème du recueil Le Guetteur mélancolique de Guillaume Apollinaire, sert de titre à l'une des expositions des plus singulières. Les expositions thématiques sont encore trop rares en France où l'on préfère revoir « Chardin » plutôt que se hasarder à […] Lire la suite

MASQUES - Le masque en Océanie

  • Écrit par 
  • Christian COIFFIER
  •  • 8 692 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Archipel du Vanuatu »  : […] Dans le nord du Vanuatu (autrefois Nouvelles-Hébrides), les masques ont un rôle particulièrement important dans la vie sociale. Ils étaient associés aux « sociétés à grades » caractérisées par d'importants circuits d'échanges. Ces sociétés donnaient la possibilité à un homme de gravir partiellement ou entièrement, au cours de sa vie, les différents échelons ou grades initiatiques successifs. Certa […] Lire la suite

OCÉANIE - Géologie

  • Écrit par 
  • Michel RABINOVITCH
  •  • 11 314 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'archipel des Nouvelles-Hébrides (ou Vanuatu) »  : […] Il est bordé à l'ouest par la fosse des Nouvelles-Hébrides, à l'est par le plateau nord-fidjien. Trois provinces peuvent être distinguées, en tenant compte de leur âge et de la composition des volcanites qui les constituent pour l'essentiel. De la plus ancienne à la plus récente, ce sont l' arc interne (ou occidental), l' arc externe (ou oriental) et la chaîne centrale . Dans les deux première […] Lire la suite

OCÉANIE - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 4 539 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Le climat »  : […] Si nous laissons de côté l'Australie dont la partie méridionale a un climat tempéré et le Centre-Ouest un climat aride, ainsi que la Nouvelle-Zélande qui a un climat tempéré océanique, les archipels océaniens sont tous situés dans la zone tropicale. Ils jouissent donc d'un climat chaud ; à proximité de l'équateur, les températures moyennes sont de 26-27  0 C et l'amplitude thermique annuelle est i […] Lire la suite

OCÉANIE - Géographie humaine

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 8 727 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Une croissance démographique rapide »  : […] Alors que, à la fin du xix e  siècle, les populations indigènes d'Océanie étaient encore en recul, et paraissaient même parfois vouées à l'extinction, les premières décennies du xx e  siècle ont vu un total renversement de la tendance qui n'a fait que se confirmer et se renforcer depuis lors, au point que certains archipels ont une des structures par âge les plus jeunes du monde. En Papouasie, a […] Lire la suite

OCÉANIE - Préhistoire et archéologie

  • Écrit par 
  • José GARANGER
  •  • 4 127 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Micronésiens »  : […] Parmi ces populations à peau claire qui émigrèrent des côtes chinoises et de T'ai-wan, les unes gagnèrent l'Asie du Sud-Est puis le Pacifique occidental, d'autres atteignirent les Philippines, puis les îles de la Micronésie occidentale. Dans cette région, les sites les plus anciens que nous connaissons se trouvent aux Mariannes et datent du xvi e siècle avant J.-C., mais d'autres, plus archaïques […] Lire la suite

OCÉANIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 524 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  De la Seconde Guerre mondiale à nos jours : l'émergence des États insulaires »  : […] La partie européenne de la guerre n'a certes pas été sans conséquences importantes pour les îles du Pacifique, avec l'envoi massif de troupes et de matériel depuis les colonies et dominions britanniques, avec le ralliement des territoires français à la France libre et la création d'un deuxième bataillon du Pacifique (après celui de 1916), qui s'illustra notamment à Bir Hakeim et en Italie. Mais, […] Lire la suite

OCÉANIE - Ethnographie

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET, 
  • Jean-Paul LATOUCHE
  •  • 9 551 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les systèmes sociaux »  : […] Les sociétés mélanésiennes sont en général, et surtout dans les archipels, de très faible dimension, allant d'une centaine à quelques milliers de personnes. Sur les hautes terres de Nouvelle-Guinée, où l'agriculture est plus intensive grâce à la culture de la patate douce, les groupes humains ont un chiffre de population qui peut aller jusqu'à plusieurs dizaines de milliers. L'organisation sociale […] Lire la suite

OCÉANIE - Les arts

  • Écrit par 
  • Jean GUIART
  •  • 8 895 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vanuatu »  : […] Des anciennes Nouvelles-Hébrides, moins cohérentes du point de vue artistique que la Nouvelle-Calédonie voisine, émergent des aires stylistiques qui s'opposent par la technique de reproduction des traits du visage et du corps humain. Dans l'une, des lignes en creux, profondément gravées autour d'un cylindre, circonscrivent des volumes qui affleurent au même niveau (Sud-Malekula) ; dans l'autre ( […] Lire la suite

PORT-VILA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 204 mots

Capitale de la république du Vanuatu, État insulaire situé dans le sud-ouest de l'océan Pacifique, Port-Vila se niche au fond de la baie de Mélé, sur la côte sud-ouest de l'île Éfaté. Bien que la ville soit française par sa physionomie, elle possède une population cosmopolite, dans laquelle les indigènes, appelés Ni-Vanuatu, côtoient notamment des Britanniques, des Français, des Chinois et des Vi […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

19 mars 2020 Vanuatu. Élections législatives.

Les élections législatives donnent lieu à une représentation très morcelée et sans majorité. Dix-neuf partis obtiennent au moins un élu, sur un total de 52 sièges. Les partis Terre et Justice – 9 sièges –, Vanua’aku Pati et le Mouvement de réunification pour le changement, du Premier ministre sortant Charlot Salwai, – 7 sièges chacun –, tous en progrès […] Lire la suite

6 juillet 2017 Vanuatu. Élection de Tallis Obed Moses à la présidence.

À la suite du décès du président Baldwin Lonsdale en juin, le collège électoral constitué des parlementaires et des présidents des six provinces élit à la présidence un pasteur presbytérien, Tallis Obed Moses, au quatrième tour de scrutin, par 39 voix contre 17 pour l’ancien Premier ministre conservateur francophone Maxime Carlot Korman. Le rôle  […] Lire la suite

22 janvier 2016 Vanuatu. Élections législatives.

Les résultats des élections législatives anticipées illustrent un fort morcellement de la représentation nationale. Le président Baldwin Lonsdale avait dissous le Parlement en novembre 2015 à la suite du changement de majorité dû à la condamnation pour corruption de quatorze députés et du refus du Premier ministre Sato Kilman de diriger un gouvernement […] Lire la suite

22 septembre 2014 Vanuatu. Élection de Baldwin Lonsdale à la présidence

Les grands électeurs élisent à la présidence de la République le prêtre anglican et candidat indépendant Baldwin Lonsdale, au septième tour de scrutin, par 46 voix contre 8 à son adversaire Barak Sopé, chef du Parti progressiste mélanésien – une majorité des deux tiers est requise sur un total de 58 députés et gouverneurs de province. Baldwin Lonsdale […] Lire la suite

Pour citer l’article

Ron ADAMS, « VANUATU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/vanuatu/