Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

USUTU VIRUS

Cycle de transmission des virus Usutu et du Nil occidental (WNV)

Cycle de transmission des virus Usutu et du Nil occidental (WNV)

Le virus Usutu (USUV) est un virus émergent. Très proche du virus West Nile (WNV ou virus de la fièvre du Nil occidental) ou encore de celui de l’encéphalite japonaise, cet arbovirus, transmis par des moustiques, s’est propagé au cours des vingt dernières années sur une grande partie du continent européen, provoquant notamment des mortalités importantes dans les populations d’oiseaux. L’infection humaine est probablement le plus souvent asymptomatique, néanmoins plusieurs cas de complications neurologiques telles que des encéphalites ou des méningo-encéphalites ont été décrits. Par ailleurs, un cas de paralysie faciale a été décrit en 2018 dans le sud-est de la France, suggérant que le spectre clinique des infections dues au virus Usutu n’est pas complètement connu. L’histoire récente de flambées épidémiques d’autres arboviroses invite ainsi la communauté scientifique à la plus grande vigilance d’autant plus que les connaissances concernant la physiopathologie de ce virus émergent sont, pour l’heure, très sommaires.

La biologie du virus Usutu

Structure et organisation du génome du virus Usutu

Structure et organisation du génome du virus Usutu

Usutu a été isolé pour la première fois en Afrique du Sud en 1959. Il a été baptisé d’après la rivière du même nom, située dans l'Eswatini (ex-Swaziland), petit pays d’Afrique ayant une frontière commune avec l’Afrique du Sud, où il a été identifié pour la première fois, en 1959 chez un moustiqueCulex neavei. C’est un arbovirus de la famille des Flaviviridae et du genre Flavivirus qui est composé de plus de soixante-dix membres. Parmi ceux-ci, on retrouve quelques-uns des arbovirus les plus dangereux pour l’homme, comme les virus de la dengue ou de la fièvre jaune. USUV est phylogénétiquement proche du virus WNV et du virus de l’encéphalite japonaise. C’est un virus possédant une enveloppe (bicouche de phospholipides comme une membrane) d’environ 40 à 60 nanomètres (nm) de diamètre, dont le matériel génétique est un ARN simple brin.

Des études phylogénétiques fondées sur la séquence du gène NS5 (qui code pour une enzyme essentielle à la multiplication virale) ont montré que les souches d’USUV isolées dans différentes régions du monde se répartissent en huit lignées : trois en Afrique et cinq en Europe (Cadar et al., 2017). Peu de données concernent le tropisme d’USUV. Il a néanmoins été montré que ce virus était capable d’infecter de nombreux types cellulaires différents, et ce chez différentes espèces. Ce virus a notamment la capacité, comme d’autres Flavivirus, d’infecter in vitro différentes cellules du système nerveux humain.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : virologiste, maître de conférences, université de Montpellier

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Cycle de transmission des virus Usutu et du Nil occidental (WNV)

Cycle de transmission des virus Usutu et du Nil occidental (WNV)

Structure et organisation du génome du virus Usutu

Structure et organisation du génome du virus Usutu

Virus Usutu en Europe

Virus Usutu en Europe

Voir aussi