PARALYSIE FACIALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ce terme désigne le déficit plus ou moins complet de la motricité faciale, lié à une atteinte de la commande nerveuse de la musculature de la face. C'est de la motricité faciale que dépend la mimique et avec elle la beauté et l'expressivité du visage, l'importance de ses incidences psychologiques et sociales.

Il faut d'emblée distinguer deux types de paralysie faciale :

la paralysie faciale par atteinte de la commande volontaire, centrale, de la motricité faciale, liée à une lésion de la voie pyramidale cortico-nucléaire : c'est la paralysie faciale centrale ;

la paralysie faciale par lésion du nerf facial proprement dit (VIIe nerf crânien), de son noyau d'origine à sa terminaison : c'est la paralysie faciale périphérique.

Ces deux types de paralysie faciale s'opposent, tant dans leur expression clinique que dans leur cadre nosologique.

Le noyau d'origine du nerf facial est situé dans le toit de la protubérance du tronc cérébral, à la partie postérieure et inférieure du crâne, dans la fosse postérieure. Le nerf chemine dans l'angle ponto-cérébelleux accompagné d'un contingent sensitif et sécrétoire, et du VIIIe nerf crânien, l'acoustique ; il pénètre dans le rocher par le conduit auditif interne, parcourt l'aqueduc de Fallope dont le trajet longe la paroi postérieure de la caisse du tympan et quitte le crâne pour s'engager dans la loge parotidienne, où il se divise en ses deux branches terminales, temporo- et cervico-faciales. Le noyau d'origine du facial reçoit un contingent de fibres pyramidales nées sur le cortex de la frontale ascendante contro-latérale, contingent qui constitue le faisceau géniculé.

Une paralysie faciale périphérique s'accompagne d'un déficit de la motricité dans les deux territoires, supérieur et inférieur, du facial. L'asymétrie faciale, variable selon le degré de l'atteinte, se majore durant la mimique : les rides du front s'effacent, la fente palpébrale s'élargit. Dans les formes complètes, l'occlusion oculaire est impo [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  PARALYSIE FACIALE  » est également traité dans :

USUTU VIRUS

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 2 253 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’infection par le virus Usutu chez l’homme »  : […] Le risque zoonotique associé à USUV a été initialement décrit en Afrique. Le premier cas humain d’infection fut rapporté en République centrafricaine dans les années 1980 et un second cas a été diagnostiqué au Burkina Faso en 2004. Ces patients présentaient une symptomatologie classique de certaines arboviroses : un ictère fébrile associé à une éruption cutanée. Mais l’absence de suivi des infect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus-usutu/#i_80593

Pour citer l’article

Jean-Yves MÉAR, « PARALYSIE FACIALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paralysie-faciale/