VIKINGS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Essai de bilan

Deux clichés également discutables s'opposent au sujet des Vikings. Le premier, emprunté aux écrits contemporains des moines latins, montre des païens déchaînés, démoniaques, ruinant de fond en comble l'Occident entier, anéantissant ses villes, brûlant ses églises ; s'il rend bien compte de la terreur panique qui fut souvent ressentie et qui paralysa la défense, il exagère énormément les dommages subis, bien inférieurs, à coup sûr, à ceux des invasions du Bas-Empire ; ils suffisent rarement à créer une véritable discontinuité entre l'époque carolingienne et l'âge féodal.

Le second cliché, naguère à la mode en Scandinavie, fait paradoxalement de ce temps de violence débridée un âge d'or, illustré par de splendides œuvres d'art, glorifié par une littérature brillante. Il est bien sûr que les couches supérieures des sociétés nordiques purent s'adonner à un certain luxe, voire à un mécénat littéraire, et que certaines branches de l'art, de l'orfèvrerie à la construction navale, produisirent des chefs-d'œuvre. Mais finalement l'Europe du Nord ne tira de tant de butin qu'un profit assez mince, du moins pour ce qui concerne la grande masse de la population. Et, sauf en Islande, le passage des Vikings fut vite oublié.

Les conséquences essentielles de ce mouvement sont à chercher sur un autre plan. D'abord sur celui du peuplement : les îles Fær-/Oer et l'Islande font encore aujourd'hui partie du monde scandinave, le Groenland lui fut rattaché jusqu'au xve siècle, les îles Orcades et les îles Shetland jusqu'au xvie. Puis, et surtout, dans les domaines politique et économique. En Normandie en particulier, et dans la Russie de Kiev, les Vikings ont laissé un remarquable héritage de souplesse pragmatique, d'amour de l'efficacité et de sens des réalités qui devait avoir une importance décisive dans l'histoire du xie siècle. Le long de toutes les « mers étroites » de l'Europe du Nord-Ouest, ils ont provoqué la naissance de nouveaux courants d'échanges ; ceux-ci ont directement entraîné l'éclosion d'une génération de villes portuaires qui seront parmi les plus actives [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

800 à 900. Déclin des empires

800 à 900. Déclin des empires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Occident médiéval

Occident médiéval
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

La Scandinavie à l'époque viking

La Scandinavie à l'époque viking
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Les embarcations vikings

Les embarcations vikings
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Afficher les 14 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  VIKINGS  » est également traité dans :

VIKINGS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 729 mots
  •  • 9 médias

Dans l’histoire du monde scandinave, la période viking couvre environ trois siècles, entre le viiie et le xie siècle. Nous n'avons souvent retenu d’eux que leurs expéditions sanguinaires. Guerriers, navigateurs, commerçants, détenteurs d’un art et d’une civilisation originaux, ces « barbares » fascinent c […] Lire la suite

ALFRED LE GRAND (849-899) roi du Wessex (871-899)

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 346 mots

Souverain légendaire du Wessex, né à Wantage en Berkshire, Alfred est le fils cadet du roi Aethelwulf. Lors d'un pèlerinage à Rome, le pape Léon IV le consacre roi avant même qu'il ne monte sur le trône. Il se distingue contre les envahisseurs danois à Ashdown, Basing et Merton. En 871, à la mort de son dernier frère, Aethelred, il ceint la couronne du Wessex. Durement éprouvé par les combats, il […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Histoire) - Découverte

  • Écrit par 
  • Marianne MAHN-LOT
  •  • 4 812 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les navigations scandinaves »  : […] Il est aujourd'hui certain que ces extraordinaires navigateurs qu'ont été les Vikings ont su aller en droiture de la Norvège au Groenland du Sud, et au-delà, sans se servir de cartes ni de boussole, en suivant approximativement le 60 e  parallèle. Ces navigations eurent pour résultat une véritable colonisation du Groenland et de certains territoires de l'Amérique septentrionale. Qu'allait-on y che […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Aménagement des sites

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOHEN, 
  • Jean-François REYNAUD
  •  • 5 938 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le Yorvik Center (York) »  : […] Tout aussi exceptionnelle est la solution adoptée à York (Grande-Bretagne) pour faire comprendre la vie quotidienne au temps des Vikings à partir des fouilles d'un habitat viking sur le site de Copper Gate (dir. R. Hall). York, cité romaine (Eburacum), puis saxonne ( vii e -viii e  siècle, Eoforvik), a également été le siège d'un royaume viking ( ix e  siècle, Yorvik). Ces Vikings, qui évoquent po […] Lire la suite

ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT, 
  • Clément THIBAUD
  •  • 13 632 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les Vikings »  : […] À partir du ix e  siècle, les Scandinaves prennent une place grandissante dans la navigation atlantique. Les rois du Vik – le golfe de Göteborg – ou Vikings, se lancent au loin sur des bateaux légers et rapides, les skeids , dont plusieurs exemplaires ont été retrouvés en parfait état dans les tombes de ces marins et ornent aujourd'hui les musées scandinaves. Montés sur ces barques, les Vikings je […] Lire la suite

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les Carolingiens »  : […] La nouvelle dynastie des Pippinides de Herstal (au nord de Liège) consolida son pouvoir sur les derniers Mérovingiens dès le viii e  siècle. Les régions belges se trouvaient au centre de cette Austrasie pippinide. Charlemagne figure toujours dans les légendes de ces régions. Pépin III le Bref et Charlemagne rétablirent un certain ordre politique, social et culturel dans leurs terres qui, sous Cha […] Lire la suite

CHARLES III LE SIMPLE (879-929) roi de France (893-923)

  • Écrit par 
  • Michel SOT
  •  • 507 mots

Fils posthume de Louis II le Bègue, Charles III le Simple est écarté de la royauté par les grands de Francie occidentale après les brefs règnes de ses frères Louis III (mort en 882) et Carloman (mort en 884). Il n'a alors que cinq ans et on lui préfère d'abord l'empereur Charles le Gros, plus capable d'organiser la défense face aux Vikings qui ravagent le pays ; puis, après l'abdication et la mort […] Lire la suite

DANEMARK

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  • , Universalis
  •  • 19 538 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « L'ère des Vikings »  : […] L'histoire danoise, jusqu'à l'époque de Charlemagne, n'est guère éclairée que par l'archéologie. On pense cependant qu'ont eu lieu quelques raids maritimes contre la Frise vers 520 et 574, et la tradition épique garde un souvenir confus d'une royauté dont le centre aurait été à Lejre, près de Roskilde. C'est le choc causé par la conquête franque en Saxe qui fait vraiment entrer le Danemark dans l […] Lire la suite

DÉCOUVERTE DU GROENLAND

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 182 mots
  •  • 1 média

Vers 870, les Vikings norvégiens occupèrent l'Islande et, à partir de là, explorèrent les mers du Nord à la recherche d'huile de phoque, de fourrures d'ours blanc ou d'ivoire de morse. Une saga rapporte qu'un certain Erik le Rouge, venant de l'est, aurait alors découvert, en 982, le sud de la « terre verte » ou Groenland. Un établissement y fut créé en 986, à Brattahlidh, et le christianisme fut i […] Lire la suite

NAVIGATION MARITIME

  • Écrit par 
  • Michel MOLLAT DU JOURDIN
  •  • 7 608 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Pirogues polynésiennes et drakkars vikings »  : […] Quelle que soit l'origine du peuplement de la Polynésie, on reste confondu devant l'audace des navigateurs primitifs océaniens qui n'hésitèrent pas à effectuer des traversées de près de 4 000 kilomètres. Depuis les voyages d'exploration du Pacifique accomplis par les navigateurs du xviii e  siècle, on connaît assez bien les embarcations qui permirent de tels exploits. C'étaient de grandes pirogue […] Lire la suite

Pour citer l’article

Lucien MUSSET, « VIKINGS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/vikings/