VAUDOIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les vaudois en Italie après le milieu du XIXe siècle

En 1848, les vaudois obtinrent du roi Charles Albert tous les droits civils et politiques reconnus aux autres citoyens, et, par conséquent, celui de la liberté religieuse. Ils en profitèrent pour entreprendre et pour développer toujours plus intensément leur œuvre d'évangélisation dans toute l'Italie, en commençant par Turin, puis en suivant le processus d'unification du nouvel État d'Italie devenu indépendant. Les principales étapes en furent : Turin, en 1848 ; Gênes, en 1850 ; Nice, en 1853 ; Florence, du début de 1848 à 1851, puis, pour l'évangélisation régulière, en 1860 ; Naples, en 1860 ; Palerme, en 1861 ; Catane, en 1862 ; Venise, en 1867 ; Rome, en 1870. Comme dans les grands centres, cette action missionnaire se développa dans les campagnes ; elle donna naissance à une florissante diaspora évangélique dans le Piémont et à de nombreuses communautés rurales en diverses régions d'Italie.

Une émigration compacte de groupes de vaudois piémontais créa en Uruguay, entre 1858 et 1861, une nouvelle région vaudoise, dans le Río de la Plata, qui est aujourd'hui encore rattachée à l'Église mère.

La liberté religieuse et le droit de prêcher accordés précédemment aux vaudois furent de nouveau réduits par le fascisme, en 1929, avec la loi sur les cultes admis, puis, d'une certaine façon, après la Seconde Guerre mondiale, du fait de l'influence prédominante de la démocratie chrétienne sur la vie politique italienne. Mais, depuis 1955, les vaudois jouissent d'une entière liberté religieuse.

Les rapports de ceux-ci avec les autres Églises protestantes d'Italie et de l'étranger ont toujours été animés par l'esprit œcuménique. Les vaudois ont adhéré, dès sa fondation, au Conseil œcuménique des Églises établi à Genève, et ils ont fait de notables efforts, dans le sens de la compréhension, vis-à-vis de l'Église romaine elle-mêm [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : professeur émérite de la faculté vaudoise de théologie de Rome

Classification


Autres références

«  VAUDOIS  » est également traité dans :

ALBIGEOIS (CROISADE CONTRE LES)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 4 146 mots
  •  • 2 médias

Le terme « albigeois » a servi, dès le milieu du xii e  siècle, à désigner les hérétiques du Languedoc, bien que l'Albigeois ne paraisse pas, aux yeux des historiens modernes (qui ont continué à user de cette appellation devenue traditionnelle), avoir été le principal foyer de l' hérésie. Dès 1146, Geoffroy d'Auxerre signale que le populus civitatis albigensis est infesté par l'hérésie. Le concil […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

5-11 juin 2018 • Suisse • Protestation contre le deal de rue à Lausanne.

jours plus tard, la mobilisation de deux cents personnes à Lausanne contre le deal de rue. Le 11, le Parti socialiste vaudois, majoritaire à Lausanne, présente des mesures contre le deal de rue, que ses députés sont chargés de défendre devant le Grand Conseil : sanctions plus dissuasives, prévention dans les écoles, revalorisation des conditions de vie des demandeurs d’asile, aide aux consommateurs de drogue, test de consommation légale de cannabis.  [...] Lire la suite

14 février 2017 • Suisse • Perquisition chez un député soupçonné d’héberger un clandestin.

La police perquisitionne en vain le domicile du député démocrate-chrétien vaudois Manuel Donzé qui est soupçonné d’héberger depuis juin 2016 un migrant afghan débouté de sa demande d’asile. Manuel Donzé appartient au collectif R de soutien aux migrants. Cette perquisition intervient le jour où le Grand Conseil du canton de Vaud débat du durcissement de la loi vaudoise sur les étrangers.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Valdo VINAY, « VAUDOIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 avril 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaudois/