UNIONISTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom donné aux partisans, en Angleterre et en Irlande, du maintien partiel ou total de l'Irlande dans le Royaume-Uni. Il est employé publiquement en 1885-1886 par ceux des libéraux britanniques qui sont hostiles au projet de Gladstone d'accorder un Home Rule aux Irlandais. Derrière Joseph Chamberlain, une coalition de radicaux et de whigs constitue le Parti libéral unioniste qui présente des candidats séparés lors des élections de 1886, remporte soixante-dix-huit sièges et, désormais allié aux conservateurs, se confond peu à peu avec eux. Les unionistes réussissent à bloquer jusqu'en 1912 toute velléité de revenir à l'autonomie interne de l'Irlande et leur doctrine devient celle du Parti conservateur tout entier. En Irlande même, ils rallient surtout les protestants des comtés du Nord, qui préparent ouvertement une guerre civile lorsque le Parlement vote enfin un Home Rule que l'opposition des Lords ne devrait pas retarder au-delà de 1914. La guerre remet les choses en question. Au lendemain du conflit, Lloyd George fait triompher le compromis qui crée l'Ulster détaché de l'Eire et uni à la Grande-Bretagne. Par la suite, les gouvernants de l'Ulster, issus du monde protestant, regroupés pour la plupart dans le Parti conservateur, dont l'Ulster Unionist Party (U.U.P.), créé en 1921, apparaîtra longtemps comme la branche nord-irlandaise, s'efforcent d'empêcher la propagation des idées unificatrices, de conserver la prépondérance protestante en s'appuyant sur des organisations locales, dont l'ordre d'Orange, de maintenir l'alliance avec les tories de Grande-Bretagne. Dépassés par l'évolution sociale, effrayés par la poussée démographique catholique et la revendication d'une égalité civique en Ulster, hostiles à toute fusion des deux parties de l'île, les unionistes se montrent incapables, dans les années 1960, de mainteni [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Autres références

«  UNIONISTES  » est également traité dans :

CHAMBERLAIN JOSEPH (1836-1914)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 581 mots

Né à Londres, devenu industriel à Birmingham, unitarien tôt tourné vers les questions sociales et en particulier éducatives, Joseph Chamberlain entre dans la vie publique à partir de 1873. Il va être successivement le fondateur du socialisme municipal, l'intransigeant nationaliste hostile à toute sécession irlandaise, l'apôtre du néo-impérialisme et d'un nouveau cours de la politique étrangère, l' […] Lire la suite

FAULKNER BRIAN (1921-1977)

  • Écrit par 
  • Nicole BERNHEIM
  •  • 510 mots

Homme politique d'Irlande du Nord, Brian Faulkner est le descendant d'une grande famille protestante installée depuis des générations en Ulster. Il entre au Parlement en 1949 et ne cesse, depuis lors, d'y jouer un rôle prépondérant dans la vie de la province. Né dans le nord du pays, il fait ses études universitaires à Dublin et compte donc parmi les rares protestants d'Ulster qui connaissent bien […] Lire la suite

HOME RULE

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 506 mots

L'expression signifie « autonomie interne » et a pu être employée dans des occasions variées. Historiquement, elle appartient à l'Irlande : elle est la revendication, à partir de 1870, d'un mouvement pour « un gouvernement autonome » qui, opposé à la violence révolutionnaire et peu convaincu des chances d'obtenir une complète indépendance, a décidé de formuler cette revendication minimale. Le grou […] Lire la suite

IRLANDE RÉPUBLIQUE D' (EIRE)

  • Écrit par 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Pierre JOANNON
  • , Universalis
  •  • 10 102 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « « Les quatre années glorieuses » »  : […] Entre le 3 et le 12 mai 1916, quinze des principaux chefs de l' insurrection de Pâques – dont Padraic Pearse, le poète, et James Connolly, le syndicaliste – sont passés par les armes. Près de deux mille suspects sont internés en Angleterre et au Pays de Galles. Les excès de la répression retournent une population qui avait, sur le moment, condamné cette aventure insensée : de fous et de criminels […] Lire la suite

IRLANDE DU NORD ou ULSTER

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 9 374 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'accord du vendredi saint »  : […] Le processus de paix va bénéficier dans les mois qui suivent d'une conjoncture qui aura rarement été aussi favorable : le 5 novembre 1996, Bill Clinton est réélu à la présidence des États-Unis ; le 1 er  mai 1997, Tony Blair est triomphalement porté au pouvoir en Grande-Bretagne à la tête d'une majorité parlementaire travailliste qui lui confère une pleine liberté d'action ; et le 26 juin 1997, c […] Lire la suite

MCGUINNESS MARTIN (1950-2017)

  • Écrit par 
  • Peter KELLNER
  • , Universalis
  •  • 721 mots

Homme politique britannique, Martin McGuinness joua un rôle majeur dans les négociations de l’accord du vendredi saint de 1998 ; il fut vice-Premier ministre d’Irlande du Nord de 2007 à 2017. James Martin Pacelli McGuinness est né le 23 mai 1950 à Londonderry (ou Derry), en Irlande du Nord. Vers 1970, il rejoint l’Armée républicaine irlandaise (IRA) dont il devient rapidement l’un des principaux […] Lire la suite

PAISLEY IAN RICHARD (1926-2014)

  • Écrit par 
  • Nicole BERNHEIM
  •  • 375 mots
  •  • 1 média

Homme politique britannique, leader protestant d’Irlande du Nord. Après des études en Irlande du Nord et en Écosse, le pasteur Paisley, né à Armagh (Ulster) le 6 avril 1926, commence tardivement sa carrière politique, mais occupe rapidement le devant de la scène. En 1951, il fonde l'Église presbytérienne libre et se fait remarquer, avant même que n'éclatent les troubles de 1969, par ses sermons du […] Lire la suite

TRIMBLE DAVID (1944- )

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 1 164 mots

David Trimble fut, de 1998 à 2002, Premier ministre du gouvernement intercommunautaire nord-irlandais découlant de la mise en œuvre de l'accord de paix du vendredi saint, négocié le 10 avril 1998. Né le 15 octobre 1944, cet ancien professeur de droit, intègre, timide et volontiers tranchant, est un orangiste bon teint issu du sérail de l'unionisme pur et dur. S'il a soutenu William Craig, leader d […] Lire la suite

Les derniers événements

Royaume-Uni – Union européenne. Référendum britannique en faveur de la sortie de l’UE. 16-30 juin 2016

-Uni (UKIP) de Nigel Farage défend la sortie de l’UE, tout comme l’aile eurosceptique des tories menée par l’ancien maire de Londres Boris Johnson, et les unionistes nord-irlandais. Le 23, les électeurs britanniques se prononcent à 51,9 p. 100 en faveur du Brexit. Le taux de participation […] Lire la suite

Royaume-Uni. Poursuite des violences en Irlande du Nord. 7 janvier 2013

Plusieurs centaines de manifestants unionistes se rassemblent devant l'hôtel de ville de Belfast à l'occasion de la première réunion du conseil municipal depuis la décision de celui-ci, en décembre 2012, de ne laisser flotter le drapeau britannique au fronton des édifices publics que lors […] Lire la suite

Royaume-Uni. Mouvement de protestation unioniste en Irlande du Nord. 3 décembre 2012

des édifices publics que dix-sept jours dans l'année, à l'occasion de dates symboliques. Dans la soirée, un millier d'unionistes, partisans du maintien de l'Irlande du Nord dans le Royaume-Uni, affrontent les forces de l'ordre devant la mairie. Des violences sporadiques se poursuivent durant tout le mois, condamnées par les dirigeants unionistes et républicains de la province. […] Lire la suite

Union européenne. Élections européennes. 4-7 juin 2009

, le Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni – anti-européen – 13 sièges et les libéraux 11. Les Verts conservent 2 députés et le Parti national britannique – xénophobe – ainsi que les nationalistes écossais ont 2 élus. Les nationalistes gallois remportent 1 siège. En Irlande du Nord, les unionistes […] Lire la suite

Union européenne. Élections européennes. 10-13 juin 2004

sont remportés par les unionistes protestants du D.U.P. (28,4 p. 100) et de l'U.U.P. (17,6 p. 100) et par les nationalistes catholiques modérés du S.D.L.P. (28,1 p. 100). Le 11, les électeurs d'Irlande et de Malte désignent leurs députés européens. – Irlande, 13 sièges. Les nationalistes de droite […] Lire la suite

Pour citer l’article

Roland MARX, « UNIONISTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/unionistes/