TRIMBLE DAVID (1944- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

David Trimble fut, de 1998 à 2002, Premier ministre du gouvernement intercommunautaire nord-irlandais découlant de la mise en œuvre de l'accord de paix du vendredi saint, négocié le 10 avril 1998.

Né le 15 octobre 1944, cet ancien professeur de droit, intègre, timide et volontiers tranchant, est un orangiste bon teint issu du sérail de l'unionisme pur et dur. S'il a soutenu William Craig, leader du Vanguard Unionist Progressive Party, qui préconisait en 1975 une coalition volontaire avec les nationalistes modérés du Social Democratic and Labour Party (S.D.L.P.) de John Hume, il est vite rentré dans le rang.

Affilié à l'Ulster Unionist Party (U.U.P.) en 1977, il en gravit les échelons avec l'esprit de sérieux qui le caractérise. Élu député à Westminster par la circonscription d'Upper Bann en 1990, il affiche cette sereine intransigeance qui décourage les velléités d'ouverture et rassure l'électeur unioniste. Ainsi, en novembre 1991 accuse-t-il les conservateurs de conspirer à affaiblir les unionistes. Pendant la guerre du Golfe, il compare les articles irrédentistes de la Constitution irlandaise à la revendication de Saddam Hussein sur le Koweït. Lors des pourparlers conduits sous l'égide des secrétaires d'État britanniques Peter Brooke puis Patrick Mayhew, il stigmatise l'absence d'engagement des dirigeants de Dublin à réformer les articles incriminés de la Constitution irlandaise. En 1993, il condamne sans appel les discussions Hume-Adams et se déclare convaincu que la stratégie du leader nationaliste modéré est „inepte et vouée à l'échec“.

Le 12 décembre 1993, il accuse le Taoiseach irlandais Albert Reynolds de se faire le porte-parole du Sinn Fein et de l'I.R.A. L'attitude pour le moins ambiguë de l'U.U.P. vis-à-vis de la déclaration conjointe des Premiers ministres britannique et irlandais du 15 décembre 1993 crée un malaise au sein des instances du parti. On murmure que le leader, James Molyneaux, s'est fait flouer par John Major. Avec sa délicatesse coutumière, le pasteur Paisl [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : historien, docteur en droit, docteur honoris causa de la National University of Ireland et de l'Université d'Ulster (Royaume-Uni)

Classification


Autres références

«  TRIMBLE DAVID (1944- )  » est également traité dans :

IRLANDE DU NORD ou ULSTER

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 9 374 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'accord du vendredi saint »  : […] Le processus de paix va bénéficier dans les mois qui suivent d'une conjoncture qui aura rarement été aussi favorable : le 5 novembre 1996, Bill Clinton est réélu à la présidence des États-Unis ; le 1 er  mai 1997, Tony Blair est triomphalement porté au pouvoir en Grande-Bretagne à la tête d'une majorité parlementaire travailliste qui lui confère un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irlande-du-nord-ulster/#i_70604

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « Le blairisme triomphant »  : […] La première législature repose sur la volonté de mettre en œuvre le programme du Nouveau Travaillisme (New Labour), selon un processus cumulatif de réformes, dans le cadre de la Troisième Voie ( The Third Way ), définie à Brighton à l'automne de 1997 comme une « démocratie sociale modernisée », attachée à la justice sociale, innovante et inventive. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_70604

Les derniers événements

26 novembre 2003 • Royaume-UniVictoire des formations extrémistes aux élections législatives en Irlande du Nord.

l'Assemblée sortante) et 24 sièges (+ 6) sur 108. Les deux partis extrémistes devancent les formations modérées, le Parti unioniste d'Ulster de David Trimble, côté protestant, qui obtient 27 élus (— 1), et le Parti social-démocrate et travailliste de Mark Durkan, côté catholique, 18 députés (— 6 [...] Lire la suite

22-23 octobre 2001 • Royaume-UniRelance du processus de paix en Irlande du Nord.

la démission, en juillet, du Premier ministre d'Irlande du Nord, David Trimble, et la suspension provisoire des institutions de la province semi-autonome, en août, par les autorités de Londres et de Dublin. Gerry Adams rappelle que l'accord prévoit aussi la démilitarisation de l'Irlande du Nord [...] Lire la suite

1er-14 août 2001 • Royaume-UniSuspension provisoire des institutions d'Irlande du Nord.

de l'exécutif de la province semi-autonome, David Trimble. Ce plan reste vague en ce qui concerne la question du désarmement des milices. Il donne des gages au camp catholique en prévoyant l'ouverture des rangs de la police nord-irlandaise aux républicains et aux effectifs de la police sud-irlandaise [...] Lire la suite

1er-29 juillet 2001 • Royaume-UniDémission du gouvernement d'Irlande du Nord.

Le 1er, David Trimble démissionne de ses fonctions de Premier ministre de la province semi-autonome d'Irlande du Nord. Le leader protestant modéré s'était engagé à agir ainsi si l'I.R.A. n'avait pas entamé son désarmement à cette date, comme les accords de paix d'avril 1998 [...] Lire la suite

6-29 mai 2000 • Royaume-UniRestauration de l'administration autonome d'Irlande du Nord.

explicite jamais accompli en ce sens par l'organisation armée clandestine. Le 29, l'administration autonome de l'Irlande du Nord, suspendue par Londres en février, est restaurée après que le Parti unioniste d'Ulster eut autorisé, à une courte majorité, son président, David Trimble, à reprendre ses fonctions à la tête du gouvernement autonome.  [...] Lire la suite

11-25 février 2000 • Royaume-UniSuspension du gouvernement autonome d'Irlande du Nord.

Le 11, alors que le Premier ministre d'Irlande du Nord David Trimble menace de démissionner, Londres suspend le gouvernement autonome de la province, en place depuis décembre 1999. Le 31 janvier, la commission ad hoc pour le désarmement des groupes paramilitaires en Irlande du Nord avait remis aux [...] Lire la suite

16 novembre - 2 décembre 1999 • Royaume-UniCompromis sur l'application de l'accord de paix en Irlande du Nord.

de relancer le processus de paix. Celui-ci prévoit la désignation par l'I.R.A. d'un émissaire auprès de la commission internationale chargée de veiller au désarmement des milices républicaines et loyalistes, pierre d'achoppement de l'application de l'accord d'avril 1998. David Trimble, Premier ministre [...] Lire la suite

1er-21 juillet 1999 • Royaume-UniÉchec de la constitution du gouvernement autonome d'Irlande du Nord.

.) et Premier ministre du futur gouvernement autonome de la province, désigné par les urnes en juin 1998, David Trimble continue toutefois de refuser tout partage du pouvoir avec le Sinn Fein tant que l'I.R.A. n'aura pas entamé son désarmement. Les Premiers ministres britannique et irlandais signent [...] Lire la suite

25 juin - 1er juillet 1998 • Royaume-UniVictoire des modérés à l'élection de l'Assemblée d'Irlande du Nord.

d'Ulster (protestant) de David Trimble arrive en tête avec 28 élus. Il est suivi par le Parti social-démocrate travailliste (catholique) de John Hume qui remporte 24 sièges. L'Alliance, mouvement modéré regroupant des catholiques et des protestants, obtient 6 députés. De son côté, le Sinn Fein [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre JOANNON, « TRIMBLE DAVID (1944- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-trimble/