FAULKNER BRIAN (1921-1977)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique d'Irlande du Nord, Brian Faulkner est le descendant d'une grande famille protestante installée depuis des générations en Ulster. Il entre au Parlement en 1949 et ne cesse, depuis lors, d'y jouer un rôle prépondérant dans la vie de la province. Né dans le nord du pays, il fait ses études universitaires à Dublin et compte donc parmi les rares protestants d'Ulster qui connaissent bien la république d'Irlande. Élu député d'East Down en 1949, il est successivement ministre des Finances, de l'Intérieur, du Commerce et du Développement. Faisant preuve d'un réalisme assez peu commun dans la province, il s'impose peu à peu comme chef du Parti unioniste qui regroupe les protestants modérés. En 1971, deux ans après le début des troubles qui vont ensanglanter l'Irlande du Nord, il est nommé Premier ministre. Il ne reste au pouvoir que dix mois, jusqu'à ce que Londres, alarmé de l'ampleur que prennent les désordres et excédé de l'incapacité du gouvernement local à combattre efficacement l'extrémisme, décide d'instituer son gouvernement direct sur la province.

Pendant toute une année, B. Faulkner paraît jouer le jeu des activistes protestants, et ce n'est pas sans surprise qu'on l'entend déclarer, le 20 mars 1973, qu'il est favorable aux principes « révolutionnaires » définis par le Livre blanc de Londres : la « dimension irlandaise » du problème de la province, l'instauration de la représentation proportionnelle et le partage du pouvoir entre les deux communautés catholique et protestante. Harcelé par les activistes protestants, tenu en suspicion par les catholiques modérés, Faulkner est cependant élu confortablement aux élections législatives du 28 juin, et se retrouve à la tête de vingt-deux députés unionistes « officiels » ; dix autres unionistes se déclarent « dissidents » et sont prêts à appuyer les dix-sept élus de la « coalition loyaliste » du pasteur Paisley et de William Craig bien décidés à ne pas accepter le partage du pouvoir avec les catholiques. Malgré cette [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  FAULKNER BRIAN (1921-1977)  » est également traité dans :

IRLANDE DU NORD ou ULSTER

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 9 374 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le processus de pacification »  : […] Le nouveau secrétaire d'État pour l'Irlande du Nord, William Whitelaw, s'efforce d'amadouer les extrémistes républicains : les deux ailes de l'I.R.A. ordonnent un cessez-le-feu en mai et juin 1972. Les milices protestantes de l' Ulster Defence Association (U.D.A.) hérissent aussitôt les quartiers loyalistes de barricades, tandis qu'une banale échauffourée met fin à la trêve républicaine. Les atte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irlande-du-nord-ulster/#i_47864

Pour citer l’article

Nicole BERNHEIM, « FAULKNER BRIAN - (1921-1977) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/brian-faulkner/