TRÉSOR, histoire de l'art

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La notion de « Trésor » pourrait être développée de façon diverse selon qu'on la considère sous son aspect financier, monétaire, historique ou même numismatique. Du strict point de vue de l'histoire de l'art, le trésor est la réunion, en un même lieu de conservation, d'objets rares ou précieux, réunis dans un but précis, le plus souvent d'ordre funéraire, religieux ou privé ; la valeur de ces objets et le prestige qui les entourait ont éveillé les cupidités, et c'est la raison pour laquelle si peu de trésors sont parvenus jusqu'à nous. Les plus célèbres trésors antiques sont à ce point liés à l'idée de sépulture que l'expression de « trésor d'Atrée » a fini par désigner non pas le lieu où fut découvert le trésor des princes mycéniens mais le plus important tombeau du site. Ces trésors sont formés par la découverte d'un mobilier funéraire, placé près du défunt en fonction de rites d'ensevelissement précis ; l'ensemble du mobilier peut provenir d'un ou plusieurs tombeaux (trésors de Tout Ankh Amon, de Psoussenes, de Tarente). Le hasard des « trouvailles », découvertes de trésors enfouis sous la menace d'un danger, d'ordre humain ou naturel, permet également de connaître les objets précieux dont s'entouraient alors de riches particuliers (trésors de l'Esquilin, de Bosco Reale, enfoui lors de l'éruption du Vésuve, d'Hildesheim, de Graincourt-les-Avrincourt dans le nord de la France). Le trésor de Berthouville (cabinet des Médailles, Paris), bien qu'il ait été caché sous la menace des invasions barbares, possède la rare particularité d'être un trésor religieux, fait d'ex-voto provenant d'un temple de Mercure.

À l'époque des invasions barbares, si les trésors enterrés pour être soustraits aux envahisseurs sont nombreux (trésors de Petrossa en Roumanie, de Gourdon en Saône-et-Loire, de Guarrazar en Espagne, d'origine religieuse), le mobilier funéraire nous fournit pourtant la plus grande partie du matériel archéologique connu, et certains des objets les plus prestigieux du haut Moyen Âg [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  TRÉSOR, histoire de l'art  » est également traité dans :

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 335 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'art du Kapiça »  : […] Le Kapiça, plaine fertile aux riches cultures, est situé au pied de l'Hindou-Kouch, au nord de Kaboul. Sa capitale ancienne, Begram, fut peut-être une ville bactrienne puis le séjour d'été des monarques kouchans. Quelques travaux de fouilles furent exécutés sur le site par R. Ghirshman et la D.A.F.A. de 1936 à 1946. C'est la découverte fortuite d'un trésor d'objets de luxe appartenant aux culture […] Lire la suite

AIX-LA-CHAPELLE, histoire de l'art et archéologie

  • Écrit par 
  • Noureddine MEZOUGHI
  •  • 1 004 mots
  •  • 2 médias

Aix connut son apogée quand Charlemagne s'y installa définitivement, en 794. Il entreprit alors la construction d'un vaste palais sur un plan régulier imité de l'Antiquité romaine. L'ensemble a malheureusement disparu, à l'exception de la célèbre chapelle. Les fouilles archéologiques sont impuissantes à en restituer le luxe, conçu à l'image de la cour byzantine, que Charlemagne voulait égaler. Il […] Lire la suite

CERVETERI

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 550 mots
  •  • 4 médias

Le site archéologique de Cerveteri correspond à celui de Caere, une des plus grandes villes de l'Étrurie méridionale . Caere, avec son port de Pyrgi, est au ~ vi e et au ~ v e siècle une des villes les plus puissantes de la ligue étrusque. Vers ~ 540, elle s'allie aux Carthaginois pour chasser les Phocéens d'Alalia (Aleria) en Corse. Au début du ~ v e siècle, elle est dirigée par un prince nomm […] Lire la suite

COLLECTIONNISME

  • Écrit par 
  • Olivier BONFAIT
  •  • 11 967 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Kunst-und Wunderkammer »  : […] La tradition du trésor, réunion de naturalia et d' artificialia se retrouve dans le studiolo italien, qui apparaît autour de 1450 (palais de Belfiore, près de Ferrare, pour les Este), et que les humanistes justifient par la doctrine aristotélicienne de la munificence (par exemple le lettré Jacopo Pontano à la cour d'Alphonse d'Aragon à Naples). Le plus célèbre studiolo est celui de Frédéric I […] Lire la suite

CONQUES ABBAYE SAINTE-FOY DE

  • Écrit par 
  • Maryse BIDEAULT
  •  • 1 015 mots
  •  • 2 médias

La chronique de l'abbaye Sainte-Foy de Conques (Aveyron) , composée au xi e siècle, parle d'un premier monastère bénédictin fondé de 790 à 795 par Dadon, monastère qui bénéficia très tôt de dotations royales. En 866, les moines de Conques, ayant précédemment échoué dans leur tentative de s'approprier les reliques de saint Vincent à Valence (Espagne), réussirent à s'emparer de celles d'une jeune f […] Lire la suite

CONSERVATION DES ŒUVRES D'ART

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN, 
  • Vincent POMARÈDE
  •  • 6 756 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Apparition du musée »  : […] Les trésors des temples grecs, constitués par les ex-voto des fidèles, étaient conservés pieusement. La responsabilité en incombait aux hiéropes, commis à la garde des temples et qui procédaient à toutes les opérations de gestion et de conservation d'une collection : inventaires, réparations, réforme ou envoi à la fonte des objets irréparables. Considérés comme vétustes et pourtant remplacés, les […] Lire la suite

DU DRAGON À L'EMPEREUR : TRÉSORS ARCHÉOLOGIQUES DE LA CHINE (expositions)

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 929 mots

Deux expositions, aussi remarquables l'une que l'autre, ont été montrées à Paris, à la Cité de la musique (21 novembre 2000-25 février 2001) et au Petit Palais (2 novembre 2000-28 janvier 2001), permettant au public d'apprécier certains aspects de la civilisation chinoise qui lui sont encore peu connus. Les expositions archéologiques chinoises se sont multipliées. En les « prêtant » contre monnaie […] Lire la suite

MÉCÉNAT

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH, 
  • Luigi SALERNO
  •  • 6 948 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Les premières collections »  : […] Les plus anciens mécènes connus furent les souverains et les prêtres, qui se servirent de l'art pour créer les symboles du pouvoir et du culte. En Égypte, les pharaons menèrent une politique de construction et de création artistique qui s'inscrivait dans une vision rigoureuse du pouvoir. En Grèce, les tyrans éclairés (Polycrate de Samos, Hiéron de Syracuse, Périclès) favorisèrent non pas tant les […] Lire la suite

MUSÉE

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 11 414 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Trésors, collections, musées »  : […] Les premiers rassemblements historiques d'objets précieux furent, en Occident comme en Égypte ou en Chine, les trésors des temples, constitués d'offrandes remises aux dieux en reconnaissance de leurs bienfaits, et les trésors funéraires. La pinacothèque des Propylées à Athènes, qui contenait, selon le témoignage de Pausanias, des tableaux de Polygnote, était certes un lieu public, mais investi d […] Lire la suite

MUSÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN, 
  • André DESVALLÉES, 
  • Raymonde MOULIN
  •  • 13 794 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Trésors et collections »  : […] Le goût de la collection est sans doute fort ancien : à l'âge paléolithique déjà, l'homme rassemblait des séries de coquillages, de cailloux, d'os d'animaux qui pouvaient servir d'ornements vestimentaires et qui constituèrent les premiers « trésors ». Mais cette activité fut tout d'abord due à la préoccupation de la vie dans l'au-delà ; ainsi, les Égyptiens formaient d'immenses dépôts d'objets, […] Lire la suite

Pour citer l’article

Danielle GABORIT-CHOPIN, « TRÉSOR, histoire de l'art », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/tresor-histoire-de-l-art/