Danielle GABORIT-CHOPIN

conservateur au département des Objets d'art du musée du Louvre

BERRY JEAN DE FRANCE duc de (1340-1416)

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN, 
  • Jean FAVIER
  •  • 800 mots

Troisième fils de Jean II le Bon, roi de France, et de Bonne de Luxembourg (eux-mêmes amateurs d'art), Jean devient comte de Poitiers en 1356 et duc de Berry en 1360. Otage en Angleterre, pour le paiement de la rançon de Jean le Bon, le duc de Berry fut un homme politique sans envergure et un médiocre administrateur, de surcroît fort impopulaire en raison des appétits financiers qu'exacerbaient sa […] Lire la suite

DIPTYQUES CONSULAIRES

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 520 mots

Au cours du ive siècle, l'apparition et le développement des diptyques consulaires déterminèrent un essor de la sculpture sur ivoire. Les diptyques, formés de deux tablettes reliées par des charnières, étaient très voisins des tablettes enduites de cire sur lesquelles on écrivait dans l'Antiquité classique. Ces f […] Lire la suite

ENLUMINURE

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN, 
  • Eric PALAZZO
  •  • 11 812 mots

Le nom d'enluminure est aujourd'hui donné au décor des manuscrits de préférence à celui de miniature, utilisé au xixe siècle. Ce second terme fut d'abord réservé aux lettrines peintes en rouge (minium) puis, par extension, à toute l'ornementation des manuscrits ; mais il prit rapidement d'autres sens et désigne […] Lire la suite

HONORÉ MAÎTRE, dit DE LA RUE BOUTEBRIE (fin XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 186 mots

Le manuscrit des Décrétales de Gratien de la bibliothèque municipale de Tours (manuscrit 558) fut acquis, en 1288, à Paris, dans la boutique de maître Honoré. Le célèbre enlumineur qui dirigea le plus important atelier de la fin du xiiie siècle serait également l'auteur du Bréviaire de Philippe le Bel (Bibl. nat […] Lire la suite

IVOIRES PARISIENS, art gothique

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 687 mots

Depuis les travaux de R. Koechlin, la plupart des reliefs et des statuettes d'ivoire à sujets religieux et profanes des xiiie et xive siècles sont attribués aux ateliers parisiens. Sans que leurs conclusions soient toujours très convaincantes, des chercheurs ont essa […] Lire la suite

JULIEN GUILLAUME (XIIIe-XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 212 mots

L'orfèvre parisien Guillaume Julien, possesseur de deux boutiques sur le Grand-Pont, travailla pour le roi Philippe IV le Bel. Sa renommée lui valut la commande du chef reliquaire monumental de Saint Louis, destiné à la Sainte-Chapelle, et les comptes royaux mentionnent des paiements à l'orfèvre (mort en 1316 env.) puis à ses héritiers de 1298 à 1325. Le chef reliquaire d'or et de pierres précieus […] Lire la suite

MAÎTRE DU REGISTRUM GREGORII (fin Xe s.)

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 258 mots

La personnalité du Maître du Registrum Gregorii domine nettement celle des enlumineurs des xe et xie siècles. Peintre de l'archevêque Egbert de Trèves (977-993), qui sut faire de sa ville un important centre artistique, le Maître du Registrum tenta avec succès une s […] Lire la suite

PALAIS ÉCOLE DU, enluminure

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 788 mots

Deux séries d'œuvres carolingiennes sont regroupées sous le nom d'école du Palais : l'école du palais de Charlemagne et celle du palais de Charles le Chauve. L'une et l'autre dépendent étroitement du mécénat des deux princes et ne survécurent pas à leur disparition. La première école palatine (l'ancien groupe Ada), qu'il faut probablement localiser à […] Lire la suite

SALERNE IVOIRES DE

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 253 mots

Seule ville importante de la côte occidentale de l'Italie du Sud à avoir échappé à la domination arabe, Salerne, qui entretint néanmoins un commerce actif avec les musulmans, fut un des grands centres du travail de l'ivoire au xie siècle. Le célèbre paliotto (diminutif de pala […] Lire la suite

SCRIPTORIUM

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 81 mots

Dans son sens le plus étroit, le local de l'abbaye où les manuscrits étaient confectionnés : c'est au scriptorium que le parchemin était préparé, mis en cahiers puis confié aux scribes et aux enlumineurs. Par extension, le scriptorium désigne l'école de scribes ou d'enlumineurs qui se développa à un moment donné (surtout au haut Moyen Âge et à l'époque romane […] Lire la suite

THÉOPHILE LE MOINE (XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 314 mots

Moine connu pour avoir écrit un traité des techniques de l'art : De diversis artibus (cf. C. R. Dodwell, Theophilius. De diversis artibus..., Londres-New York, 1961). Parmi les nombreux textes de ce genre qui virent le jour au Moyen Âge, celui de Théophile offre l'avantage d'être le plus complet et surtout de révéler chez son auteur de solides connaissances […] Lire la suite

TRÉSOR, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 1 037 mots

La notion de « Trésor » pourrait être développée de façon diverse selon qu'on la considère sous son aspect financier, monétaire, historique ou même numismatique. Du strict point de vue de l'histoire de l'art, le trésor est la réunion, en un même lieu de conservation, d'objets rares ou précieux, réunis dans un but précis, le plus souvent d'ordre funérair […] Lire la suite

VÉLIN

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 262 mots

Le mot vélin désigne soit un papier très blanc et soigné, dépourvu de traces de vergeures et de pontuseaux (le papier dit vergé porte les traces de la forme, sorte de tamis où se croisent à angle droit des vergeures et des pontuseaux, sur lequel est étendue la pâte à papier pour être façonnée en feuilles ; les vergeures laissent des marques horizontales, les […] Lire la suite