TERRITOIRE, éthologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Crapauds

Crapauds
Crédits : Christoph Burki/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Caméléon

Caméléon
Crédits : Mike Severns/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Rats musqués

Rats musqués
Crédits : Hulton Getty

photographie

Hyène

Hyène
Crédits : J Sneesby/B Wilkins, Getty Images

photographie


Structures sociales chez les Vertébrés supérieurs

Oiseaux

Chez les Oiseaux, la territorialité est un phénomène très général et largement étudié. Elle s'intègre dans le cycle de reproduction. Schématiquement, au printemps, le mâle s'installe sur un territoire où il se signale par des manifestations vocales et des exhibitions de comportements, structures, et patrons de coloration. Toutefois, les modalités du territoire sont extrêmement variées, et il est difficile d'en donner une définition recouvrant tous les cas. Avec Hinde (1956), on peut en distinguer quatre grands types :

– Dans le premier cas, c'est sur une aire de reproduction étendue qu'ont lieu toutes les activités du couple : parades, accouplement, nidification et recherche de nourriture. C'est le cas de la plupart des fauvettes et surtout du rouge-gorge, chez qui le territoire est défendu toute l'année.

– Dans le second cas, le territoire est une aire de reproduction moyennement étendue où a lieu la nidification, mais qui ne fournit pas la plus grande partie de la nourriture des parents et des jeunes (engoulevents). Les rivaux s'affrontent à leur frontière mais se retrouvent sur des terrains de nourrissage communs (vanneaux, avocettes).

– Chez les oiseaux nichant en colonies (cormorans,  pélicans,  fous,  goélands, mouettes, sternes), le territoire se réduit à l'aire – quelques centimètres carrés – entourant immédiatement le nid. Les couples sont juxtaposés et se touchent presque. Ils vont chercher leur nourriture à l'écart de la colonie.

– Chez un petit nombre d'espèces enfin (Chevaliers combattants, Tétraonidés, Paradisiés), le territoire n'est plus utilisé pour la nidification. C'est un simple lieu de rencontre entre partenaires sexuels. Les mâles, vivement colorés, s'exhibent sur des arènes de parade où ils défendent chacun un petit territoire ; les femelles, de coloration cryptique, les rejoignent uniquement pour l'accouplement, et nidifient à l'écart de l'arène.

L'établissement et la défense du territoire sont généralement dévolus aux mâles, souvent porteurs de livré [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  TERRITOIRE, éthologie  » est également traité dans :

MAMMIFÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, 
  • Michel TRANIER
  •  • 10 776 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Comportement »  : […] La biologie de la reproduction a, chez les Mammifères, des caractères tout à fait originaux, en raison de l'existence chez la femelle de cycles œstriens à détermination hormonale, l'accouplement ne s'effectuant qu'au cours de l' œstrus. Certains Mammifères n'ont qu'un cycle œstrien par an (phoques, otaries, morses, Mustélidés), d'autres plusieurs au cours d'une période définie de l'année ; chez d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mammiferes/#i_43721

PHÉROMONES

  • Écrit par 
  • Charles DESCOINS
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « Les phéromones de mammifères »  : […] Les phéromones des mammifères interviennent dans la définition des droits territoriaux et du statut social à l'intérieur d'une communauté. Elles jouent aussi un rôle dans l'attraction, généralement à assez courte distance, d'un sexe par l'autre, et dans l'identification de l'état physiologique d'un individu par ses congénères. Les droits territoriaux , qu'ils appartiennent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheromones/#i_43721

PRIMATES

  • Écrit par 
  • Bertrand L. DEPUTTE
  •  • 23 052 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Processus interactifs de communication »  : […] Ici la communication olfactive à fonction territoriale n'est pas différée et est incluse dans des échanges « multimodaux » ; le marquage olfactif est alors associé à des vocalisations puissantes émises par des adversaires en contact visuel ( Propithecus , Mertl-Millhollen, 1979 ; Callicebus , Mason, 1968 ; Saguinus , Dawson, 1979). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primates/#i_43721

SOCIÉTÉS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Bernard THIERRY
  •  • 5 394 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De la vie solitaire au groupe temporaire »  : […] De nombreuses espèces animales vivent de façon solitaire. Les interactions n'interviennent entre les deux sexes que pour assurer la reproduction. Dans certains cas, les individus s'organisent dans l'espace en formant des territoires. Chaque animal habite une région déterminée de son environnement et la défend activement contre ses congénères, par l'agression des intrus ou par des signaux spécifiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/societes-animales/#i_43721

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Claude RUWET, « TERRITOIRE, éthologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/territoire-ethologie/