TEMPÉRATURE (météorologie)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Abri de mesure météorologique

Abri de mesure météorologique
Crédits : G. Lachaud, Météo France

photographie

Répartition spatiale des températures de sol

Répartition spatiale des températures de sol
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les principales couches de l’atmosphère

Les principales couches de l’atmosphère
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Coupe méridienne du champ de température

Coupe méridienne du champ de température
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Les différentes couches de l’atmosphère météorologique

Pour effectuer une mesure fine des variations de la température avec l’altitude, l’outil de base est la radiosonde placée sous un ballon météorologique gonflé à l’hélium. Des stations de radiosondage sont réparties dans le monde entier et fournissent des mesures jusqu’à une trentaine de kilomètres d’altitude. La France possède dix-neuf stations de radiosondage qui font partie de ce réseau : sept en métropole et douze dans les territoires d’outre-mer. Mais en raison de l’importance des océans et des régions désertiques où peu d’appareils sont placés, les mesures effectuées à partir du sol n’offrent pas une couverture suffisante pour observer toutes les régions du globe. Les capteurs embarqués sur satellites pallient en partie ces problèmes et s’insèrent dans le système mondial d’observation de l’atmosphère. Installé sur les satellites météorologiques à défilement MetOp de l’Agence spatiale européenne, l’instrument I.A.S.I. (Infrared Atmospheric Sounder Interferometer ; interféromètre utilisant le rayonnement infrarouge pour effectuer des sondages atmosphériques) permet d’évaluer à distance les variations verticales de température et d’humidité avec une résolution spatiale (1 km selon la verticale) et une précision (1 0C pour la température et 10 p. 100 pour l’humidité) bien meilleures que celles effecutées jusqu’ici à partir des autres satellites. De nouveaux capteurs sont en cours de développement et Eumetsat – l'Organisation européenne pour l'exploitation des satellites météorologiques – prévoit en particulier d’installer des capteurs de type I.A.S.I., encore plus performants, sur les futurs satellites géostationnaires Météosat troisième génération (ou M.T.G.) pour obtenir, de façon quasi continue, des profils verticaux de paramètres atmosphériques au-dessus de l’Europe et de l’Afrique.

Le profil vertical de la température moyenne de l’atmosphère, déduit de ces mesures, fait apparaître quatre couches principales. Dans la couche la plus proche du sol, ou troposphère, la [...]

Les principales couches de l’atmosphère

Les principales couches de l’atmosphère

Dessin

Ce profil vertical correspond aux températures annuelles moyennes (en 0C) observées jusqu'à 110 kilomètres d'altitude au-dessus des régions tempérées de l'hémisphère Nord. C'est dans la troposphère et dans la basse stratosphère que naissent les phénomènes météorologiques. Les... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre CHALON, « TEMPÉRATURE (météorologie) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/temperature-meteorologie/