Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TÉLÉCOMMUNICATIONS Histoire

Il n'y a pas de société sans communication. Et de tout temps celle-ci s'est heurtée au problème de la distance. Comment entrer rapidement en relation avec ceux qui sont sur une île voisine ou qui gardent les troupeaux dans la montagne ? Comment signaler l'arrivée de l'ennemi aux paysans pour qu'ils puissent se réfugier à temps dans l'enceinte fortifiée de la ville ? Comment coordonner les mouvements des troupes ou des bateaux sur un champ de bataille, appeler du renfort auprès d'alliés distants de plusieurs centaines de kilomètres, faire parvenir la nouvelle de la victoire à ceux qui sont restés au foyer ?

Les premières chaînes de communication utilisaient des signaux sonores et lumineux, et mettaient en jeu des techniques et des moyens qui répondaient essentiellement à des besoins de voisinage. Elles ne permettaient que la transmission de messages rudimentaires. Il a fallu attendre le xviiie siècle – le siècle des Lumières – et les progrès dans la connaissance des phénomènes naturels, pour que de véritables réseaux de télécommunication apparaissent, en réponse à des besoins de communication de plus en plus pressants et dépassant désormais le cadre local ou régional. Parti de Paris, le souffle de la Révolution secoue toute l'Europe et nécessite, entre les belligérants, des communications rapides et sûres sur des centaines de kilomètres. Avec la croissance très importante des échanges nationaux et internationaux en Europe et avec le Nouveau Monde, la circulation rapide de l'information devient également cruciale pour le développement des relations.

Télégraphe optique : premiers essais

Télégraphe optique : premiers essais

On peut dire que les réseaux de télécommunications sont nés en 1793 avec le télégraphe optique du Français Claude Chappe. En quelques décennies, la France installera des milliers de kilomètres de lignes, rapidement imitée par les grands pays européens et même les États-Unis. À partir de 1840, le télégraphe optique sera délaissé au profit du télégraphe électrique dont la vitesse, la portée et la facilité d'utilisation vont entraîner une croissance phénoménale du nombre de lignes, à tel point qu'en quelque cinquante ans, il va quadriller les pays du monde occidental et d'Amérique du Nord, et même interconnecter les trois continents : l'Europe, l'Amérique et l'Asie. La connaissance des phénomènes électriques va ensuite favoriser l'apparition du réseau téléphonique filaire à la fin des années 1870. La découverte des ondes électromagnétiques puis les progrès dans l'électronique donneront naissance vingt ans plus tard aux communications sans fil ou radiocommunications. Cette technique, qui ne cessera d'évoluer, permettra le développement de la télégraphie sans fil (T.S.F.) au début du xxe siècle, de la radiodiffusion sonore et du radiotéléphone à partir de 1920, puis de la télévision à partir de 1930. Elle servira aussi pour la mise en place d'artères de transmission par faisceaux hertziens à partir de 1940, pour les télécommunications par satellites à partir de 1960, et enfin pour le radiotéléphone cellulaire qui connaît, depuis 1990, une croissance spectaculaire.

Claude Chappe

Claude Chappe

Télévision, 1935

Télévision, 1935

L'ensemble de ces moyens de télécommunication couvre aujourd'hui toute notre planète d'un réseau dense de dizaines de milliers de centraux de commutation de tous types, interconnectés par des millions de kilomètres d'artères de transmission de toutes sortes sur la terre, sous la mer, et dans l'espace. Grâce à cette structure réticulée, qui souffre encore de fortes disparités entre pays, chaque individu peut, pratiquement en n'importe quel lieu, écouter la radio, peut-être regarder la télévision, voire entrer en communication avec l'un de ses semblables, où qu'il se trouve. Le bon fonctionnement de cet ensemble mobilise en permanence des centaines de milliers de techniciens.[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Télégraphe optique : premiers essais

Télégraphe optique : premiers essais

Claude Chappe

Claude Chappe

Télévision, 1935

Télévision, 1935

Autres références

  • 4G, télécommunications

    • Écrit par René WALLSTEIN
    • 1 573 mots

    Le déploiement en France du réseau de communications sans fil de quatrième génération pour les terminaux mobiles, la 4G, engagé en 2012 en direction des entreprises, s’est poursuivi et amplifié en 2013 vers le grand public. La France, comme ses voisins européens, suit ainsi le mouvement initié à...

  • ANTENNES, technologie

    • Écrit par Jean-Charles BOLOMEY
    • 5 197 mots
    • 7 médias

    Les possibilités offertes par la propagation des ondes électromagnétiques dans les milieux naturels sont exploitées à des fins multiples : radiodiffusion, télévision, radar, télécommunications, radionavigation...

    Dans toutes ces applications, l'antenne désigne ce composant indispensable au...

  • ATMOSPHÈRE - La couche atmosphérique terrestre

    • Écrit par Jean-Pierre CHALON
    • 7 816 mots
    • 7 médias
    ...La présence de couches ionisées (particules chargées électriquement) est une autre caractéristique de l’atmosphère qui a retenu depuis longtemps l’attention des spécialistes entélécommunications, en raison de leur aptitude à propager certaines ondes électromagnétiques sur de longues distances.
  • BARAN PAUL (1926-2011)

    • Écrit par Universalis
    • 368 mots

    Ingénieur électricien américain, Paul Baran a inventé le concept de réseau distribué et, parallèlement aux travaux de l'informaticien britannique Donald Davies, la transmission de données par paquets. Ces inventions ont fourni les bases d'Internet.

    Paul Baran naît le 29 avril 1926...

  • Afficher les 47 références

Voir aussi