TÉLÉCOMMUNICATIONSHistoire

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le téléphone

À partir de 1860, les progrès dans la connaissance des phénomènes électriques et l'intérêt suscité par le télégraphe font resurgir le vieux rêve de l'humanité : se parler à distance. De nombreux essais sont alors tentés en utilisant la modulation par présence ou absence de courant comme dans le télégraphe, mais ils échouent tous. Ce sont finalement les études d'amélioration du télégraphe qui mèneront sur la voie, par hasard.

La « découverte » de Graham Bell

Avec l'arrivée des terminaux imprimants, la vitesse de transmission des dépêches a été doublée par rapport au système manuel de Morse qui était alors limité à quelque 30 mots par minute. Mais on était encore loin des capacités de transmission des lignes qui se chiffraient en dizaines de mots par seconde. Le nombre de dépêches ne cessant d'augmenter, il fallait trouver des solutions pour en transmettre plusieurs simultanément sur une même ligne.

En 1875, aux États-Unis, certains chercheurs, dont Elisha Gray (1835-1901), avaient constaté qu'il était possible d'utiliser non pas le courant continu mais des courants alternatifs pour actionner les électroaimants dans les récepteurs. En recourant à des courants de fréquences différentes, on pouvait à l'autre extrémité actionner simultanément des groupes différents d'électroaimants appartenant à des terminaux différents (télégraphie harmonique). C'est sur un tel dispositif que travaillaient, à Boston en 1875, Alexander Graham Bell (1847-1922) et son assistant Thomas Watson, quand ils trouvèrent la solution. Le montage qu'ils utilisaient présentant un défaut, un des contacts s'était soudé sous l'effet du fort courant qui le traversait. Bell entendit alors la voix de Watson sortant d'un électroaimant quand il parlait à l'autre extrémité.

Immédiatement, les deux hommes tentent d'exploiter leur découverte. Dès le 14 février 1876, avant même d'avoir réussi à faire fonctionner convenablement son dispositif, Bell s'empresse de déposer un brevet. Le même jour et presque à la même heure, Gray fait de même avec un montage différent mais pas plus opérationnel.

Ce n'est que le 10 mars 1876 que Bell et Watson réussissent une expérience mémorable. Ce jour-là, Bell prononce devant un montage qu'il a mis en place avec Watson, cette phrase historique : « Monsieur Watson, venez ici, j'ai besoin de vous ! ». Dans une autre pièce, quelques étages plus bas, Watson entend distinctement la voix de son maître sortir du dispositif. Le téléphone est né.

Alexander Graham Bell

Photographie : Alexander Graham Bell

Inventeur américain, Alexander Graham Bell (1847-1922) est photographié ici en 1892, lors de la première liaison téléphonique de New York à Chicago. La première démonstration de la transmission de la voix avait eu lieu entre lui-même et son assistant, le 10 mars 1876. L'invention du... 

Crédits : Ullstein Bild/ Getty Images

Afficher

La paternité de l'invention fera l'objet de nombreux procès devant les tribunaux, vu les intérêts industriels et économiques en jeu. Dans son jugement final, en 1880, le tribunal prit acte du fait qu'aucun des deux dispositifs n'avait été réalisé au moment du dépôt en février 1876, que Bell fut le premier à présenter un montage qui fonctionnait, et il reconnut à Bell une antériorité de deux heures sur Gray dans le dépôt du brevet ! Thomas Edison (1847-1931), universellement connu pour être l'inventeur de la lampe à incandescence et du phonographe, mais qui contribua également aux progrès du téléphone, devait observer perfidement : « Bell n'a pas inventé le téléphone, il l'a découvert ! »

La querelle en paternité devait rebondir en 1887, aux État-Unis lorsque l'immigré d'origine italienne Antonio Meucci (1808-1896) intenta un procès pour obtenir l'annulation du brevet accordé à Bell au motif, entre autres, qu'il avait fait une demande provisoire de brevet en 1871 (celle-ci, faute de moyens, ne fut toutefois pas confirmée et expira en 1874). Ce procès s'arrêta en 1896 avec le décès de Meucci. L'histoire officielle (en dehors de l'Italie) ignora ensuite le nom de l'Italo-Américain pendant plus d'un siècle. Le 11 juin 2002, la Chambre des représentants des États-Unis reconnut enfin l'antériorité et la contribution de Meucci dans l'invention du téléphone.

Une expansion spectaculaire

Bell présenta son dispositif à l'Exposition universelle du centenaire de Philadelphie, en juin 1876. Le physicien anglais sir William Thomson, plus connu sous le nom de lord Kelvin, qui faisait partie du jury de l'exposition, qualifie alors l'appareil de Bell de « merveille des merveilles ». En octobre 1876, la parole est transmise sur 3 kilomètres entre Boston et Cambridge, et, en février 1877, une liaison de 22 kilomètres est établie entre Boston et [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 28 pages

Médias de l’article

Télégraphe optique : premiers essais

Télégraphe optique : premiers essais
Crédits : AKG

photographie

Claude Chappe

Claude Chappe
Crédits : Eirik Irgens Johnsen/ Museum of Cultural History of Oslo, Norway ; CC BY-SA 4.0

photographie

Télévision, 1935

Télévision, 1935
Crédits : AKG

photographie

Télégraphe optique de Claude Chappe

Télégraphe optique de Claude Chappe
Crédits : Louis Figuier / Coll. M. Siméon

photographie

Afficher les 24 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  TÉLÉCOMMUNICATIONS  » est également traité dans :

TÉLÉCOMMUNICATIONS - La révolution numérique

  • Écrit par 
  • Daniel HARDY
  •  • 4 490 mots
  •  • 2 médias

Les signaux échangés au travers des réseaux de télécommunications ont été initialement de nature analogique, c'est-à-dire à variation continue. Malgré les progrès des techniques de traitement du signal, cette caractéristique a toujours rendu difficile la restitution du signal reçu avec une qualité voisine de celle du signal émis. La transformation du signal analogique en signal numérique est alors […] Lire la suite

TÉLÉCOMMUNICATIONS - Les transmissions radio

  • Écrit par 
  • François DE RYCK
  •  • 4 938 mots
  •  • 5 médias

La radio tient une place particulière dans les télécommunications. Utilisée initialement pour les services de communications à longue distance et de diffusion, peu de temps après la première transmission radio de l'italien Guglielmo Marconi en 1895, elle s'est progressivement étendue à tous les domaines des télécommunications, jusqu'à la téléphonie […] Lire la suite

TÉLÉCOMMUNICATIONS - Technologies optiques

  • Écrit par 
  • Irène JOINDOT, 
  • Michel JOINDOT
  •  • 7 037 mots
  •  • 8 médias

Le développement des télécommunications s'est caractérisé par l'utilisation d'un domaine de fréquences de plus en plus vaste, depuis les quelques kilohertz des premières lignes téléphoniques jusqu'aux quelques dizaines de gigahertz des liaisons radio. Il était donc a priori logique que la lumière puisse être utilisée afin de prolonger le spectre. Elle ne pou […] Lire la suite

TÉLÉCOMMUNICATIONS - Transfert d'information par paquets dans les réseaux

  • Écrit par 
  • Dominique DELISLE
  •  • 9 495 mots
  •  • 4 médias

Quelle loi physique, quelle organisation de l'information choisir pour maximiser l'efficacité et la flexibilité du transfert dans un réseau, et comment optimiser l'usage des ressources physiques qui s'y trouvent mises en œuvre ? Ces questions récurrentes ont conduit depuis les débuts des télécommunications à une évolution continuelle au travers des différentes réponses qui leur ont été apportées. […] Lire la suite

TÉLÉCOMMUNICATIONS - La communication sans fil

  • Écrit par 
  • Alexandre COTARMANAC'H ECHEVARRIA, 
  • René WALLSTEIN
  •  • 6 673 mots
  •  • 5 médias

Portéespar la téléphonie, les télécommunications sans fil connaissent une croissance vertigineuse dans le monde. Dans pratiquement tous les pays, le parc du téléphone sans fil dépasse désormais celui du filaire, ce dernier ayant même amorcé une décroissance. Il est devenu plus économique et plus rapide d’installer des réseaux sans fil que de mettre en p […] Lire la suite

4G, télécommunications

  • Écrit par 
  • René WALLSTEIN
  •  • 1 571 mots

Le déploiement en France du réseau de communications sans fil de quatrième génération pour les terminaux mobiles, la 4G, engagé en 2012 en direction des entreprises, s’est poursuivi et amplifié en 2013 vers le grand public. La France, comme ses voisins européens, suit ainsi le mouvement initié à partir de 2009/2010 dans les pays scandinaves (Norvège, Suède), aux États-Unis d’Amérique, en Corée d […] Lire la suite

ANTENNES, technologie

  • Écrit par 
  • Jean-Charles BOLOMEY
  •  • 5 193 mots
  •  • 6 médias

Les possibilités offertes par la propagation des ondes électromagnétiques dans les milieux naturels sont exploitées à des fins multiples : radiodiffusion, télévision, radar, télécommunications, radionavigation... Dans toutes ces applications, l'antenne désigne ce composant indispensable au rayonnement et à la captation des ondes. Le mot est d'origine latine ( antenna ) et servait à désigner la ver […] Lire la suite

ATMOSPHÈRE - La couche atmosphérique terrestre

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 7 818 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La neutrosphère, l’ionosphère et la magnétosphère »  : […] La présence de couches ionisées (particules chargées électriquement) est une autre caractéristique de l’atmosphère qui a retenu depuis longtemps l’attention des spécialistes en télécommunications, en raison de leur aptitude à propager certaines ondes électromagnétiques sur de longues distances. Alors que la couche qui se trouve en dessous de 60 kilomètres d’altitude – la neutrosphère – comporte a […] Lire la suite

BARAN PAUL (1926-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 365 mots

Ingénieur électricien américain, Paul Baran a inventé le concept de réseau distribué et, parallèlement aux travaux de l'informaticien britannique Donald Davies, la transmission de données par paquets. Ces inventions ont fourni les bases d'Internet. Paul Baran naît le 29 avril 1926 à Grodno en Pologne (aujourd'hui Hrodna en Biélorussie). En 1928, sa famille s'installe à Philadelphie, en Pennsylvani […] Lire la suite

BELL ALEXANDER GRAHAM (1847-1922)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY, 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 900 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une vie consacrée à la physiologie de la parole »  : […] Né le 3 mars 1847 à Édimbourg (Écosse) , Alexander Graham Bell a été fortement influencé dans ses travaux par son père, Alexander Melville Bell, et son grand-père, Alexander Bell, tous deux très impliqués dans la recherche sur les troubles du langage et de l’élocution. Après avoir étudié durant une année à l’université d’Édimbourg (1864-1865), il entame des recherches sur la physiologie de la paro […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

16-30 avril 2018 Russie. Blocage de la messagerie Telegram.

Le 16, l’agence fédérale de surveillance des télécommunications met en œuvre le blocage de la messagerie cryptée Telegram, exigé par la justice le 13 en raison du refus de celle-ci de fournir ses clés de chiffrement aux services de sécurité du FSB. À cet effet, elle désactive des millions d’adresses IP, ce qui constitue la plus massive opération de censure d’Internet de l’histoire du pays. […] Lire la suite

31 janvier 2002 France. Lourdes pertes pour Alcatel en 2001

Il s'agit de la perte la plus importante de l'histoire de l'industrie française. Elle s'explique principalement par le renversement du marché des télécommunications en 2001. Cette perte est liée, pour près de 2 milliards d'euros, aux charges entraînées par les restructurations du groupe.  […] Lire la suite

6 janvier 2001 Thaïlande. Vote pour le changement aux élections législatives

Le parti Thai Rak Thai (« Les Thaïlandais aiment les Thaïlandais ») du magnat des télécommunications Thaksin Shinawatra remporte les élections législatives avec 248 élus sur 500 au Parlement. C'est la première fois de l'histoire du régime parlementaire thaïlandais qu'une formation dispose d'une telle représentation. Le Parti démocrate de Chuan Leekpaï, au pouvoir durant les années 1990, ne conserve que 128 sièges. […] Lire la suite

3 novembre 1996 Royaume-Uni – États-Unis. Fusion entre B.T. et M.C.I.

Le 3, le groupe britannique de télécommunications privatisé B.T. (ex-British Telecom) et le deuxième opérateur longue distance américain M.C.I. concluent un accord en vue de leur fusion. Déjà propriétaire de 20 p. 100 du capital de M.C.I., B.T. doit racheter les 80 p. 100 restants pour 12 milliards de livres. Il s'agit de la deuxième plus grande prise de contrôle de l'histoire, après celle de Kolberg Kravis Roberts and Co. […] Lire la suite

Pour citer l’article

René WALLSTEIN, « TÉLÉCOMMUNICATIONS - Histoire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/telecommunications-histoire/