TARA, goélette

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Goélette Tara

Goélette Tara
Crédits : F.Latreille/ Tara Expéditions

photographie

Tara et ses expéditions

Tara et ses expéditions
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

La goélette Tara prise dans les glaces de l'Arctique

La goélette Tara prise dans les glaces de l'Arctique
Crédits : F. Latreille/ Tara Expéditions

photographie

Expédition Tara Oceans

Expédition Tara Oceans
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tous les médias


Depuis 2003, le fonds de dotation Tara Expéditions co-organise des missions scientifiques à travers le globe avec pour principales thématiques l'océan et le changement climatique. À bord du voilier Tara, scientifiques et marins sillonnent les océans et travaillent ensemble pour collecter des données et récolter des échantillons qui sont ensuite étudiés dans des laboratoires du monde entier. À l'occasion de chaque mission scientifique, l'équipe de Tara Expéditions se mobilise pour partager avec le grand public ses connaissances sur le monde des océans.

Goélette Tara

Goélette Tara

Photographie

Les expéditions scientifiques de la goélette Tara étudient deux thèmes principaux : l’océan et le changement climatique. 

Crédits : F.Latreille/ Tara Expéditions

Afficher

D'« Antarctica » à « Tara »

En 1989, la goélette Antarctica, nom originel de Tara, sort du chantier de la Société française de constructions navales (S.F.C.N.) à Villeneuve-la-Garenne. C'est alors l'un des plus grands dériveurs polaires jamais construits. Conçu par l'ingénieur Michel Franco et les architectes Luc Bouvet et Olivier Petit, ce voilier pèse 120 tonnes, mesure 36 mètres de longueur, 10 mètres de largeur, et possède deux safrans. À la demande de son propriétaire, l'explorateur Jean-Louis Étienne qui rêve de naviguer dans les extrêmes géographiques, il a été construit sans quille, afin de limiter sa prise dans la glace. Ses formes arrondies lui permettent d'être soulevé par la banquise plutôt que d'être broyé par la compression des glaces. Antarctica présente également d'autres particularités : il est doté d'une coque en aluminium, matériau qui supporte bien les basses températures, et d'un dôme en PVC (polychlorure de vinyle) qui permet de conserver à l'intérieur de l'habitacle la chaleur des rayons du soleil. Jean-Louis Étienne fera avec Antarctica cinq ans d'expédition en Antarctique, en Patagonie et au Spitzberg.

En 1999, le navigateur néo-zélandais Peter Blake rachète le voilier pour servir la cause [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

  • : coordinateur scientifique de l'expédition Tara Oceans et Tara Oceans Polar Circle
  • : journaliste, correspondante d'expédition à bord de Tara

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian SARDET, Anna DENIAUD, « TARA, goélette », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tara-goelette/