SYSTÈMES DU MONDE(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fin du vie siècle - début du ve siècle avant J.-C. Philolaos propose que la Terre, la Lune, le Soleil et les cinq planètes connues dans l'Antiquité – Vénus, Mercure, Mars, Jupiter et Saturne – tournent autour d'un Feu central.

ive siècle avant J.-C. Aristote (385 env.-322 av. J.-C.), élève de Platon, est en faveur d'un système géocentrique, fondé sur un ensemble de sphères matérielles qui ordonnent le mouvement du Soleil, de la Lune et des planètes.

ive siècle avant J.-C. Héraclide du Pont (388 env.-env. 315 av. J.-C.), un autre élève de Platon, propose que la Terre tourne sur elle-même et que la sphère céleste est fixe.

Vers 250 avant J.-C. Aristarque de Samos (310 env.-env. 230 av. J.-C.) propose un système héliocentrique.

iie siècle après J.-C. Ptolémée (actif entre 127 et 151) développe dans son Almageste un système géocentrique très perfectionné et complexe dérivé de celui d'Aristote. Rendant assez bien compte du mouvement des planètes, ce système restera en faveur jusqu'au xvie siècle.

1252 Les Tables alphonsines, éphémérides fondées sur le système de Ptolémée, sont achevées sous l'égide d'Alphonse X le Sage, roi de Castille et de León.

1543 Le De revolutionibus orbium caelestium (Des révolutions des orbes célestes) est imprimé à Nuremberg. Copernic (1473-1543) y propose son modèle héliocentrique du système solaire.

1551 Les Tables pruténiques du mouvement des astres (Prutenicae tabulae coelestium motuum) du mathématicien allemand Erasmus Reinhold (1511-1553), fondées sur le système de Copernic, sont imprimées à Tübingen.

1619 Dans son Harmonices Mundi, imprimé à Linz, Johannes Kepler (1571-1630) publie la troisième de ses lois cinématiques du mouvement des planètes ; les trois lois de Kepler ont été établies à partir des observations de Tycho Brahe (1546-1601).

22 juin 1633 L'ouvrage de Galilée Dialogo [...] sopra i due massimi sistemi del mondo tolemaico e copernicano (Dialogue sur les deux principaux systèmes du monde), paru en février 1632 à Florence, est condamné par le Saint-Office, qui interdit d'affirmer le mouvement de la Terre, même à titre d'hypothèse.

1687 Isaac Newton (1642-1727) publie dans ses Philosophiae naturalis principia mathematica la loi de la gravitation universelle et les lois physiques qui régissent le mouvement des planètes.

—  James LEQUEUX

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

James LEQUEUX, « SYSTÈMES DU MONDE - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-du-monde-reperes-chronologiques/