SUHARTO (1921-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

le 8 juin 1921 dans le hameau de Kemusuk, à l'ouest de Yogyakarta, dans le centre de Java (dans ce qu'on appelait alors les Indes néerlandaises), Suharto se prétendait enfant d'une famille pauvre de la campagne. Mais il fut très tôt pris en charge par une branche aisée de sa famille qui vivait à Wonogiri. Durant l'occupation japonaise (1942-1945), il rejoignit la milice nationaliste supplétive des Défenseurs de la patrie (Pembela Tanah Air, Peta), dont il devint rapidement l'un des principaux officiers. Il prit part, de 1945 à 1949, aux combats contre les troupes hollandaises dans les rangs républicains, aux côtés de Sukarno qui deviendra le père de l'indépendance en 1949. L'année suivante, à son retour d'une expédition militaire à Makassar (Sulawesi), durant laquelle il se lia d'amitié avec la famille de Bacharuddin Jusuf Habibie (qui deviendra son successeur à la tête de l'État indonésien en 1998), il prit le commandement d'une brigade de l'armée de terre à Salatiga (Java), sous l'autorité de la division Diponegoro. Il s'engagea alors dans la lutte contre le mouvement islamiste rebelle du Darul Islam, puis devint commandant d'un régiment d'infanterie à Surakarta. Il fut nommé commandant de la division Diponegoro à l'automne de 1956. Trois ans plus tard, il entra à l'École militaire de Bandung. Il fut promu, en 1961, à la tête des forces de réserve de l'armée de terre, un poste clé créé pour doter l'armée d'unités mobiles équipées de matériels de pointe. Renvoyé à Makassar en 1962, il assuma la direction de troupes destinées à « libérer » la Papouasie-Nouvelle-Guinée, toujours sous la tutelle des Pays-Bas. Il fut à nouveau nommé à la tête des forces de réserve stratégique, rebaptisées Kostrad, en mars 1963.

Un événement dramatique, sur lequel toute la lumière n'a pas encore été faite, le hissa en quelques jours à la tête de l'armée. Dans la nuit du [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : directeur de recherche à la Fondation nationale des sciences politiques, Paris

Classification


Autres références

«  SUHARTO (1921-2008)  » est également traité dans :

ANDERSON BENEDICT (1936-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 219 mots

L’historien et politologue irlandais Benedict Anderson tient une place importante dans l’historiographie anglo-saxonne pour ses travaux sur les origines du nationalisme. Benedict Richard O’Gorman Anderson est né le 26 août 1936 à Kunming, dans le sud de la Chine, où son père occupe un poste au Bureau des douanes maritimes de l’Empire, un organisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benedict-anderson/#i_27457

INDONÉSIE - Géographie

  • Écrit par 
  • Muriel CHARRAS, 
  • Manuelle FRANCK
  •  • 5 802 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Modernisation économique et insertion internationale »  : […] Les défis de l'éclatement, de l'étalement insulaire et des déséquilibres engendrés par le poids de Java expliquent les politiques indonésiennes, dont on peut définir trois périodes clés depuis la prise de pouvoir du général Suharto, qui instaure le régime de l'« ordre nouveau » (1966-1998). Aux vingt ans de développement encadré par l'État (1966-1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indonesie-geographie/#i_27457

INDONÉSIE - L'Indonésie contemporaine

  • Écrit par 
  • Romain BERTRAND, 
  • Françoise CAYRAC-BLANCHARD
  •  • 17 690 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les failles du système et la chute de Suharto »  : […] Le système autoritaire institué par Suharto à l'issue des massacres anticommunistes de 1965-1966 – qui firent entre 700 000 et 1,2 million de morts – devint, au fil des années 1980, un ordre népotiste, dans lequel les enfants du général et les proches du palais présidentiel, comme les tycoons Liem Sioe Liong et Mohamad Bob Hasan, bénéficièrent de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indonesie-l-indonesie-contemporaine/#i_27457

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 428 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Entre radicalisation et modération »  : […] Toutefois, l'Ordre nouveau instauré par le général Suharto après 1965 a peu à peu perdu le support de certains éléments musulmans qui, après l'avoir accueilli de leurs vœux, ont pris ombrage de son ouverture à l'Ouest trop radicale. Les « bourgeoisies » islamiques regrettent l'invasion des capitaux et des produits étrangers, qui concurrencent dange […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-le-monde-musulman-contemporain/#i_27457

MALIK ADAM (1917-1984)

  • Écrit par 
  • Françoise CAYRAC-BLANCHARD
  •  • 1 036 mots

Ancien ministre de Sukarno puis ministre des Affaires étrangères du général Suharto (1966-1977), et enfin vice-président de la République indonésienne (1978- 1983), Adam Malik était l'un des survivants de la « génération de 1945 » qui a proclamé l'indépendance. Son exceptionnelle longévité politique justifie qu'il ait été comparé à l'équivalent ind […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam-malik/#i_27457

SUKARNOPUTRI MEGAWATI (1947- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 632 mots

Femme politique indonésienne, Megawati Sukarnoputri a été présidente de l'Indonésie de 2001 à 2004. Née le 23 janvier 1947 à Jakarta, Dyah Permata Megawati Setiawati Sukarnoputri est la fille de Sukarno, le premier président de l'Indonésie. Elle étudie la psychologie et l'agriculture à l'université mais n'obtient aucun diplôme. Entrée en politique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/megawati-sukarnoputri/#i_27457

TIMOR ORIENTAL

  • Écrit par 
  • Françoise CAYRAC-BLANCHARD, 
  • Frédéric DURAND, 
  • Universalis
  •  • 4 716 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Du Portugal à l'Indonésie »  : […] Attirés par le précieux bois de santal, les Portugais étaient arrivés à Timor dès le début du xvi e  siècle. Issus du métissage, les « Portugais noirs » ou « Topasses » ont joué un rôle important jusqu'au xviii e  siècle. Les missions catholiques ont aussi été très actives. Mais, en raison des révoltes de chefs locaux (Liurai) et des attaques des N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/timor-oriental/#i_27457

WAHID ABDURRAHMAN (1940-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 343 mots
  •  • 1 média

Chef religieux et président de l'Indonésie de 1999 à 2001. Surnommé Gus Dur par la population, Abdurrahman Wahid est un intellectuel musulman libéral et modéré dont les grands-parents ont fondé la plus grande organisation musulmane traditionaliste, le Nahdatul Ulama (N.U., Renouveau des oulémas). Il étudie le Coran dans un pensionnat religieux pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abdurrahman-wahid/#i_27457

Pour citer l’article

Romain BERTRAND, « SUHARTO (1921-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/suharto/