SUKARNO (1901-1970)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme d'État indonésien. Fils d'instituteur, élevé dans un milieu où convergent les différentes forces motrices du nationalisme indonésien, Achmed Sukarno s'imprègne très tôt des idées qui marqueront son existence. Étudiant à Bandung, il se lie avec des nationalistes militants ; en regroupant plusieurs mouvements, il fonde, en 1927, le Persikatan Nasional Indonesia (Parti national indonésien [P.N.I.]). Il utilise ses dons d'orateur pour évoquer le sort des opprimés et des pauvres, et pour prôner des thèses nationalistes. Mais le succès que Sukarno remporte lui attire les poursuites des autorités hollandaises : il est arrêté (déc. 1929) et mis en cellule pendant plusieurs mois ; jugé, il est condamné à quatre ans de détention. En 1931, il est libéré. Il centre alors son action et ses discours sur le thème de la liberté (merdeka). À la suite de la publication d'un livre violemment nationaliste, il est de nouveau arrêté (août 1933), ainsi que des centaines d'autres nationalistes. Exilé à Sumatra, pendant neuf ans, il complète par une lecture abondante sa culture politique. En décembre 1941 éclate la guerre du Pacifique : l'occupation japonaise entraîne le pillage des matières premières de l'archipel, mais le nouveau colonisateur libère les nationalistes en prison. Sukarno devient « collaborateur » (il est président du Conseil central de Java), tout en conservant des liens discrets avec des résistants, et, par des discours prononcés dans les îles, prépare l'indépendance. Le 17 août 1945, deux jours après la capitulation japonaise, il annonce que son pays est désormais libre et proclame les cinq grands principes de son action, le Pantjasila : nationalisme, internationalisme, démocratie, bien-être social, croyance en un seul Dieu. Ce programme est la marque d'un difficile cheminement entre les idéaux favorables à la démocratie occidentale, proclamée par la Constitution, et la recherche d'une identité indonésienne. Chef de l'État, il part donc en quête d'un régime original, capable de diriger [...]

Sukarno, 1945

Photographie : Sukarno, 1945

Le président Sukarno (troisième à partir de la gauche) en compagnie de membres du premier gouvernement de l'Indonésie indépendante, en 1945. 

Crédits : Express Newspapers/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  SUKARNO (1901-1970)  » est également traité dans :

DÉCOLONISATION

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON
  •  • 7 287 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « La décolonisation des Indes néerlandaises »  : […] Depuis le xvii e  siècle, les Néerlandais dominaient et exploitaient en Asie du Sud-Est un archipel de quelque treize mille îles. Dans cet empire de 2 millions de kilomètres carrés, peuplé de 61 millions d'habitants, leur pouvoir s'exerçait sous des formes diverses : protectorats de petits États princiers et de chefs traditionnels ou souveraineté directe (à Java). Pourtant, dès la fin du xix e  si […] Lire la suite

INDONÉSIE - L'Indonésie contemporaine

  • Écrit par 
  • Romain BERTRAND, 
  • Françoise CAYRAC-BLANCHARD
  •  • 17 698 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Essai de démocratie parlementaire « à l'occidentale » (1950-1957) »  : […] Le duumvirat Sukarno-Hatta est maintenu à la présidence et vice-présidence de la République. Une Constitution provisoire est adoptée (août 1950) en attendant l'élection d'une Constituante ; elle instaure un système de type parlementaire pour lequel l'Indonésie est, de par son expérience historique, mal préparée ; les pouvoirs du président y sont beaucoup plus limités que dans celle de 1945 ; le go […] Lire la suite

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 435 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le renouveau réformiste »  : […] Le mouvement « moderniste » se précisa, à partir du début du xx e  siècle, en se posant à la fois contre le régime hollandais et les traditionalistes (accusés de pratiques hétérodoxes comme le culte des saints et, bien souvent, de faire le jeu de la puissance coloniale) et plus tard contre les nationalistes d'inspiration laïque, fortement marqués par l'Occident et neutres sur le plan religieux. T […] Lire la suite

JAKARTA ou DJAKARTA

  • Écrit par 
  • Muriel CHARRAS, 
  • Willem Johan WAWOROENTOE
  •  • 1 451 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Jakarta symbole d'une nation moderne »  : […] Devenu le centre de la nation, Jakarta a connu une formidable croissance et de spectaculaires changements dans son paysage. Le premier président, Sukarno, architecte de formation, trace les grandes artères qui vont restructurer la ville et aux croisements desquelles des statues monumentales sont érigées. Le Parlement et les premiers bâtiments d'une dizaine d'étages, dont l'hôtel Indonesia, font l […] Lire la suite

MALAISIE

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Nathalie FAU, 
  • Denys LOMBARD
  • , Universalis
  •  • 17 187 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « La Fédération : élargissement ou novation »  : […] À partir de 1959-1960, la vie politique de la Malaisie est dominée par la question de l'éventuel élargissement de la Fédération. Singapour avait en effet obtenu l'autonomie interne en 1959, et ses dirigeants (le People's Action Party [P.A.P.], de Lee Kuan-Yew, vainqueur des communistes) estimaient que l'île n'avait pas d'avenir si elle restait coupée de son hinterland. Ils proposèrent dès l'autom […] Lire la suite

MALIK ADAM (1917-1984)

  • Écrit par 
  • Françoise CAYRAC-BLANCHARD
  •  • 1 036 mots

Ancien ministre de Sukarno puis ministre des Affaires étrangères du général Suharto (1966-1977), et enfin vice-président de la République indonésienne (1978- 1983), Adam Malik était l'un des survivants de la « génération de 1945 » qui a proclamé l'indépendance. Son exceptionnelle longévité politique justifie qu'il ait été comparé à l'équivalent indonésien de maître Renart. Né au nord de Sumatra le […] Lire la suite

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 592 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Des Indes néerlandaises à l'Indonésie »  : […] Le problème politique auquel les Pays-Bas durent faire face en 1945 fut la première manifestation de ce qui allait devenir le processus mondial de la décolonisation. Ils y étaient mal préparés puisqu'ils ne possédaient pas les moyens concrets ni les idées qui leur auraient permis d'influer sur le cours des événements. Il s'avéra impossible pour les Pays-Bas de transformer quelques vues sur l'éman […] Lire la suite

SUHARTO (1921-2008)

  • Écrit par 
  • Romain BERTRAND
  •  • 975 mots

Né le 8 juin 1921 dans le hameau de Kemusuk, à l'ouest de Yogyakarta, dans le centre de Java (dans ce qu'on appelait alors les Indes néerlandaises), Suharto se prétendait enfant d'une famille pauvre de la campagne. Mais il fut très tôt pris en charge par une branche aisée de sa famille qui vivait à Wonogiri. Durant l'occupation japonaise (1942-1945), il rejoignit la milice nationaliste supplétive […] Lire la suite

Les derniers événements

9 avril 2014 Indonésie. Victoire de l'opposition aux élections législatives

Sukarno, remporte les élections législatives avec 19 p. 100 des suffrages et 109 sièges sur 560. Le Golkar dirigé par l'homme d'affaires Aburizal Bakrie, parti de l'ancien dictateur Suharto, obtient 14,8 p. 100 des voix et 91 élus. Le Gerindra, dirigé par l'ancien général Prabowo Subianto, progresse fortement avec 11,8 p. 100 des suffrages et 73 députés […] Lire la suite

8-28 juillet 2009 Indonésie. Réélection du président Susilo Bambang Yudhoyono

Sukarno, Megawati Sukarnoputri (26,8 p. 100), et l'actuel vice-président Jusuf Kalla (12,4 p. 100). Le 28, alors que la commission électorale n'a publié les résultats définitifs que le 25 – en raison de la complexité du décompte des voix dans cet archipel de six mille îles habitées –, Megawati Sukarnoputri dépose un recours constitutionnel pour réclamer […] Lire la suite

14-27 octobre 1999 Indonésie. Élection d'Abdurrahman Wahid à la présidence et de Megawati Sukarnoputri à la vice-présidence

Sukarno provoque de violentes manifestations de la part de ses partisans. Le 21, le M.P.R. élit à la vice-présidence Megawati Sukarnoputri, dont la candidature était présentée par le Parti du réveil national. La composition du tandem présidentiel assure une majorité au gouvernement. Le 26, le président Wahid présente un gouvernement d'« unité nationale […] Lire la suite

7 juin 1999 Indonésie. Victoire de l'opposition aux élections législatives

Sukarno, arrive en tête avec 33,7 p. 100 des suffrages et 154 des 462 sièges à pourvoir – le Parlement compte 500 sièges, dont 38 sont réservés aux militaires. Le Golkar, parti au pouvoir du président Bacharuddin Jusuf Habibie, obtient 22,4 p. 100 des voix et 120 élus. Le Parti du développement uni, allié au Golkar, compte 58 députés. Deux formations […] Lire la suite

Pour citer l’article

Dominique QUENTIN, « SUKARNO (1901-1970) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sukarno/