TROUBADOUR STYLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La peinture troubadour : l'anecdote historique

Quand Fleury Richard, visiteur assidu du musée de Lenoir, où il chercha son inspiration, exposa Valentine de Milan pleurant la mort de son époux Louis d'Orléans (musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg) au Salon de 1802, la critique salua cette œuvre comme appartenant à un genre nouveau. Ce nouveau type de peinture, reconnu comme inclassable selon la hiérarchie des genres, fut alors dénommé « genre anecdotique », c'est-à-dire à mi-chemin entre la peinture d'histoire et la scène de genre. Les peintres pratiquant le « genre anecdotique » retinrent de l'histoire de France ancienne non de grands événements mais des anecdotes, et représentèrent rois et personnages célèbres dans des attitudes familières (Henri IV jouant avec ses enfants de Pierre Révoil, musée du Château de Pau) ou dans des situations émouvantes (La Vallière carmélite de Fleury Richard, musée Pouchkine, Moscou ; Condamnation à mort de Marie Stuart de Jean-Baptiste Vermay, Napoleonmuseum, Anenenberg), et les héros « chevaleresques » chers à La Curne Sainte-Palaye (Duguesclin au tournoi de Rennes de Pierre Révoil, musée des Beaux-Arts de Lyon ; Bayard faisant chevalier François Ier, de Louis Ducis, musée du Château de Blois). Ces artistes cherchèrent également leur inspiration dans les contes de fées, alors perçus comme la première littérature française (Peau d'âne de Louis-Antoine Laurent, musée de Brou à Bourg-en-Bresse). Ces peintres, pour leurs tableaux de petit format (« peintures en miniature », note la critique), utilisaient une facture lisse et minutieuse, proche de celle des peintres hollandais du xviie siècle, en particulier Gérard Dou.

Les meilleurs représentants de ce « genre anecdotique », et les plus caractéristiques, sont Richard l'initiateur, Laurent et Révoil. Ingres fut également attiré par les anecdotes historiques (Henri IV jouant avec ses enfants, Léonard de Vinci mourant dans les bras de François Ier, musée du Petit Palais à Paris) mais se départit de l'exécution minutieuse propre au « genre anecdotique ». D'une façon originale, Ingres conc [...]

Jeanne d'Arc prisonnière à Rouen, P. Révoil

Photographie : Jeanne d'Arc prisonnière à Rouen, P. Révoil

Photographie

Pierre Révoil, «Jeanne d'Arc prisonnière à Rouen», 1819. Huile sur toile, 174 cm × 138 cm. Musée des Beaux-Arts, Rouen. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : docteur, H.D.R. du C.N.R.S. au laboratoire de recherche en histoire de l'art du Centre André Chastel

Classification

Autres références

«  TROUBADOUR STYLE  » est également traité dans :

BIOGRAPHIES D'ARTISTES

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 2 398 mots

La vie d'artiste est un genre littéraire d'une grande ancienneté, abondamment illustré depuis la Renaissance. On en fait remonter l'origine aux commentateurs de Dante qui ont élucidé et développé la mention lapidaire des noms de Cimabue et de Giotto insérée dans la Divine Comédie . C'est à Florence, en effet, qu'apparaissent chez les chroniqueurs, dès le début du xv e  siècle, les premières notice […] Lire la suite

BONINGTON RICHARD PARKES (1802-1828)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 976 mots
  •  • 2 médias

Peintre anglais, contemporain de la grande génération de peintres romantiques français, Bonington exerça sur elle une influence originale et considérable, et contribua plus que personne à l'initier aux formules de la peinture romantique anglaise, mises au point un quart de siècle plus tôt par Constable, Turner et Lawrence. L'essentiel de sa courte et éclatante carrière se déroule à Paris, entre 18 […] Lire la suite

DEGAS ET LE NU (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 084 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De la peinture d'histoire à la modernité »  : […] Dans les ateliers de maîtres héritiers d'Ingres, Edgar Degas reçoit une formation fondée sur l'étude du nu d'après le modèle vivant, ce qu'on appelle l'« académie », et de la sculpture antique. Il enrichit également sa culture visuelle au musée du Louvre, au cabinet des Estampes de la Bibliothèque nationale et, pendant un voyage de trois ans, en Italie. Quelques dessins, encore sages, tel celui f […] Lire la suite

FRAGONARD ALEXANDRE ÉVARISTE (1780-1850)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 418 mots

Le fils de Jean Honoré Fragonard, sans participer au génie de son père, a su tenir une place non négligeable dans la peinture des premières décennies du xix e siècle, illustrant en particulier ce que l'on appelle le style troubadour. « Il fut élève de son père et de David, et malheureusement, il prit beaucoup plus au second maître qu'au premier » résumait la première édition du dictionnaire biogr […] Lire la suite

HAYEZ FRANCESCO (1791-1882)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 496 mots
  •  • 1 média

« Un photographe de cour et un metteur en scène de mélodrames », ce jugement qui ouvre une publication à l'usage du grand public de l'œuvre complet du peintre ( Classici dell'Arte , Milan, 1971) est caractéristique des sentiments partagés qu'Hayez suscite : une extrême popularité qui n'a pas, il est vrai, beaucoup franchi les limites de l'Italie et en même temps une certaine réserve, comme si Haye […] Lire la suite

JOHANNOT ALFRED (1800-1837) & TONY (1803-1852)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 379 mots
  •  • 1 média

Les plus célèbres et les plus prolifiques des illustrateurs romantiques furent les frères Johannot d'origine française. Le plus connu des trois frères est Tony, le plus jeune, qui naquit en Allemagne à Offenbach-sur-le-Main ; le père, François Johannot, avait été un pionnier de la lithographie. Alfred fut le collaborateur de Tony après avoir essayé, avec un succès certain mais fort éphémère, de fa […] Lire la suite

LANDON CHARLES-PAUL (1760-1826)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 546 mots

Peintre, critique d'art et éditeur. Élève de F.-A. Vincent et de J.-B. Regnault (dont les ateliers étaient rivaux de celui de David), Landon remporta le grand prix de Rome en 1792 et exposa au Salon jusqu'en 1812 des tableaux mythologiques et des allégories. Son style précieux, à la composition harmonieuse et au coloris frais, est empreint de la suavité aimable chère à une époque qui n'oublia jama […] Lire la suite

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 563 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Structures du livre »  : […] C'est d'abord sur les éléments externes du livre, pages de titre et couverture, que la recherche graphique se manifeste pendant la Restauration. La fantaisie «  troubadour » règne dans de nombreuses pages de titres d'ouvrages littéraires ou mondains à la mode. Une vignette pittoresque et finement gravée est surmontée d'un titre en lettres variées (gothiques, anglaises, lettres de fantaisie) accomp […] Lire la suite

NATOIRE CHARLES (1700-1777)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 467 mots
  •  • 1 média

Artiste savant et délicat qui ne bénéficie pas actuellement de toute la réputation qui pourrait être la sienne. La carrière de Charles Natoire, à en juger d'après les critères de la hiérarchie académique, fut un modèle : premier prix de peinture en 1721, séjour à Rome, entrée à l'Académie en 1734 ; s'il ne fut jamais premier peintre, il obtint en 1751 le poste de directeur de l'Académie de France […] Lire la suite

SCHEFFER ARY (1795-1858)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 338 mots
  •  • 2 médias

Peintre très célèbre de l'époque romantique, Ary Scheffer est d'origine néerlandaise mais il fait carrière en France. À Paris, où il s'installe, il devient l'élève de Guérin, expose au Salon de 1812 et se lie avec les jeunes peintres Géricault et Delacroix. Ses premières œuvres sont des scènes de genre assez mièvres, inspirées parfois de la littérature, caractéristiques du style troubadour ( Paol […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Marie-Claude CHAUDONNERET, « TROUBADOUR STYLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/style-troubadour/