STROMATOLITHES ou STROMATOLITES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De structure laminaire, avec des couches sombres et claires ondulant parallèlement, les stromatolithes ont été d'abord connus comme des fossiles généralement calcaires. La forme souvent complexe de ces édifices exclut l'hypothèse d'un simple concrétionnement. L'origine biochimique des stromatolithes a été confirmée par l'observation locale d'abondants fantômes de filaments, semblables à ceux des cyanophycées, algues bleues qui édifient par calcification des encroûtements ou des constructions hémisphériques dans les eaux douces actuelles.

Les stromatolithes anciens sont surtout connus dans les dépôts marins, depuis le Protérozoïque jusqu'au début du Cénozoïque. Sur les rivages de toutes les mers chaudes et tempérées actuelles, on a trouvé des édifices dont la morphologie est due à la croissance de cyanophycées. Les plus célèbres sont ceux de Shark Bay (Australie-Occidentale) et des Bahamas, dont la forme en massue trapue, en dôme ou en tapis gaufré est tout à fait identique à celle des formes du Protérozoïque et du Paléozoïque. Cependant, la structure des stromatolithes marins actuels se distingue de celle des fossiles par l'importance du piégeage de particules sédimentaires collées par la gaine mucilagineuse des filaments. On ne retrouve la calcification de la gaine elle-même que dans les formes d'eau douce actuelles. Il semble donc que les stromatolithes calcifiés aient été rejetés précocement dans les eaux douces, tandis que les formes non calcifiées ont persisté dans le milieu marin malgré la concurrence des nouveaux organismes encroûtants. L'extrême rusticité des cyanophycées explique qu'elles aient colonisé les milieux les plus variés. Les stromatolithes ne peuvent donc pas caractériser, par leur seule présence, un milieu précis, bien que leur répartition paléogéographique montre une plus grande abondance en bordure des côtes plates, surtout dans la zone de balancement des marées. On en a trouvé encroûtant le pied de pentes récifales dévoniennes, c'est-à-dire à 40 ou 80 mètres de profondeur. En revanche, les stromatolithes, qui sont morphologiquement diversifiés dès la fin du Protérozoïque, ont été utilisés pour caractériser les niveaux stratigraphiques successifs des régions où on les rencontre (Russie, Sahara, Australie).

—  Jean-Claude PLAZIAT

Écrit par :

Classification


Autres références

«  STROMATOLITHES ou STROMATOLITES  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Anne FAURE-MURET
  •  • 18 698 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre «  Le Précambrien »  : […] Les classifications du Précambrien varient selon les auteurs et les pays. Nous adopterons ici les subdivisions utilisées pour l' Atlas géologique du monde (G. Choubert et A. Faure-Muret dir., 1976) et pour la Carte géologique internationale de l'Afrique (G. Choubert et A. Faure-Muret dir., 1985-1987). La limite entre Archéen et Protérozoïque est univer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geologie/#i_40976

ARCHÉEN

  • Écrit par 
  • Hervé MARTIN
  •  • 3 024 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La vie »  : […] Si l'on ne connaît pas avec précision la date de l'apparition de la vie, il est certain que celle-ci s'était déjà bien développée à l'Archéen. Les plus anciennes traces de vie reconnues à ce jour de manière indubitable sont les stromatolithes de North Pole, dans le craton de Pilbara en Australie, qui sont datés à ~3,5 Ga ( 3) (Van Kranendonk, 2006). Ces stromatolithes sont des encroûtements calc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeen/#i_40976

FOSSILES

  • Écrit par 
  • Raymond FURON, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 5 804 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Traces diverses »  : […] Certains animaux n'ont laissé que des traces. Les plus importantes sont les pistes de certains Vertébrés terrestres, celles d'Invertébrés (Trilobites, Limules, etc.). L'étude de ces traces est l'objet d'une science particulière : l'ichnologie. Les Annélides polychètes sédentaires, qui vivent dans le sable ou la vase, dans des galeries, dans des tubes droits ou en U, sont retrouvées sous forme de « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fossiles/#i_40976

ORIGINE DE LA VIE

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 11 454 mots

Dans le chapitre « Les indices géologiques »  : […] Les micro-organismes fossiles les plus anciens ont été découverts en Australie, dans les stromatolites fossiles (J. W. Schopf, 1993) ; ils datent de 3,46 milliards d'années. À cette époque, la vie microbienne était présente sous forme de cyanobactéries filamenteuses, vraisemblablement photoautotrophes, c'est-à-dire capables de fabriquer leurs constituants fondamentaux à partir du dioxyde de carbo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-de-la-vie/#i_40976

PROTÉROZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Janine BERTRAND-SARFATI, 
  • Renaud CABY
  •  • 3 792 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  La vie au Protérozoïque »  : […] L'existence d'une biosphère remontant à — 3,8 Ga est avérée par les preuves isotopiques. Les restes biologiques (microfossiles) datés de — 3,4 Ga sont douteux. À cette époque, les océans archéens étaient très pauvres en oxygène et très riches en fer, contrairement aux océans actuels. Dans une période de transition qui a duré de — 1,8 Ga à — 600 Ma, on peut penser que les parties superficielles de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proterozoique/#i_40976

TERRE BOULE DE NEIGE HYPOTHÈSE DE LA

  • Écrit par 
  • Françoise DREYER
  •  • 7 133 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les glaciations, un accélérateur d’évolution des êtres vivants ? »  : […] Dès 1964, Brian Harland et Martin Rudwick supposent une chute de la productivité et de la biodiversité lors d’une glaciation généralisée à cause du froid intense et de l’abaissement du niveau de la mer qui aurait fait disparaître la plupart des écosystèmes marins. Ils suggèrent que l’élévation du niveau marin au cours de la déglaciation aurait submergé de grands espaces et « recréé une variété d’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypothese-de-la-terre-boule-de-neige/#i_40976

Pour citer l’article

Jean-Claude PLAZIAT, « STROMATOLITHES ou STROMATOLITES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stromatolithes-stromatolites/