SEPTIME SÉVÈRE, lat. LUCIUS SEPTIMIUS SEVERUS (146-211) empereur romain (193-211)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Portrait de Septime Sévère

Portrait de Septime Sévère
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Soldats de la garde prétorienne

Soldats de la garde prétorienne
Crédits : Bridgeman Images

photographie


L'importance du règne et la diversité des sources expliquent la bibliographie abondante qui concerne Septime Sévère. Cet empereur romain fut en tout un provincial. Né le 11 avril 146 dans une grande famille de Lepcis Magna en Tripolitaine, il conserva toujours, entre autres liens avec l'Afrique, un fort accent punique. Il entra au Sénat : il fut questeur en 171, préteur en 178, légat de la IVe légion scythique en 180. En 187, il épousa Julia Domna, fille du grand prêtre d'Émèse ; la Syrie également s'attacha dès lors à sa cause. Puis il administra la Lyonnaise, où il pourchassa Maternus et ses brigands, devint proconsul de Sicile en 189 et légat de Pannonie supérieure de 191 à 193 ; à partir de ce moment, les régions danubiennes le soutinrent elles aussi. Il gouverna toujours en s'appuyant sur ces provinces (Afrique, Syrie, Danube) contre Rome et l'Italie, contre le Sénat au besoin.

Portrait de Septime Sévère

Portrait de Septime Sévère

Photographie

Septime Sévère, buste romain, Ier siècle, marbre. Palais ducal, Mantoue, Italie. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Après l'assassinat de Commode, Pertinax, un bon général pourtant, ne tint que quatre-vingt-sept jours. Didius Julianus acheta l'Empire aux prétoriens. Au même moment, les légions de Pannonie proclamèrent empereur Septime Sévère ; celles de Mésie et de Germanie se ralliaient, ainsi que le Sénat romain sous la pression d'une coterie africaine. Mais le légat de Syrie, Pescennius Niger, s'était désigné lui-même pour la succession de Commode. Quant au gouverneur de Bretagne, Clodius Albinus, il fut devancé par Septime Sévère qui eut l'habileté de lui proposer le titre de César, sans d'ailleurs se faire beaucoup d'illusions sur sa sincérité. La situation évoquait celle des années 68-69. Le nouveau prince marcha d'abord sur Rome, d'où il balaya Didius Julianus et les prétoriens. Puis il partit en Orient, où il prit aux Parthes l'Osrohène et l'Adiabène, et il vainquit Pescennius Niger. Clodius Albinus ayant pris la pourpre, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SEPTIME SÉVÈRE, lat. LUCIUS SEPTIMIUS SEVERUS (146-211) empereur romain (193-211)  » est également traité dans :

RÈGNE DE SEPTIME SÉVÈRE

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 220 mots
  •  • 1 média

Septime Sévère fut le prétendant à l'Empire qui sut s'imposer dans la crise qui suivit l'assassinat de Commode. Sénateur d'origine africaine, il s'appuya sur ses armées et sur sa présence à Rome, source de légitimité, pour éliminer ses principaux rivaux, Pescennius Niger en Orient puis Clodius Albinus en Occident. Ce prince (princeps) laissa une œu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regne-de-septime-severe/#i_29072

ALBINUS DECIMUS CLAUDIUS SEPTIMUS (140 env.-197)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 291 mots

Général romain né en Afrique du Nord vers 140 ou 150 à Hadrumetum [auj. Sousse, en Tunisie] et mort le 19 février 197, à Lugdunum [auj. Lyon, en France] . Représentant l'aristocratie de l'Occident latin, Albinus est l'un des prétendants au titre d'empereur dans les années 193-197, face à Pescennius Niger, candidat de l'Orient grec, et à Septime Sé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decimus-claudius-septimus-albinus/#i_29072

CARACALLA (188-217) empereur romain (211-217)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 448 mots

Caracalla retient l'attention, comme Caligula, Domitien ou Commode, parce qu'il joignait un certain déséquilibre psychologique à un pouvoir politique absolu. Il est né à Lyon en 188. Son père, Septime Sévère, était un Africain de Lepcis Magna qui avait suivi une carrière sénatoriale classique avant de revêtir la pourpre en 193. Sa mère, Julia Domna […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caracalla/#i_29072

DYNASTIE DES SÉVÈRES : (193-235) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 354 mots

193 Septime Sévère, prétendant au pouvoir, marche sur Rome. Il devient empereur à la mort de Didius Julianus, qui avait lui-même éliminé Pertinax, le successeur de Commode. 194 Septime sévère bat son rival oriental, Pescennius Niger. Il en fera autant de Clodius Albinus à la bataille de Lyon, trois ans plus tard. 198 Campagnes de Septime Sévère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynastie-des-severes-193-235-reperes-chronologiques/#i_29072

LEPCIS ou LEPTIS MAGNA, Libye

  • Écrit par 
  • Roger HANOUNE
  •  • 1 008 mots
  •  • 4 médias

Lepcis ( Leptis ), dite Magna « grande » (Lebda, Libye), pour la distinguer de Lepti Minus (Lemta, Tunisie), est un site archéologique majeur de la côte libyenne, mais aussi de toute la Méditerranée ; elle est la plus orientale des villes qui, avec Sabratha et Oea (Tripoli), composaient la Tripolitaine antique. Située dans une position central […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lepcis-leptis-magna/#i_29072

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Septime Sévère »  : […] La mort de Commode ouvrit, comme autrefois celle de Néron, une crise grave. Les armées de province ne supportèrent pas la comédie que jouaient à Rome les prétoriens, qui après trois mois de règne tuèrent l'excellent Pertinax et donnèrent la pourpre à Didius Julianus, qui leur promettait davantage. L'armée du Danube marcha sur Rome et imposa son che […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-le-haut-empire/#i_29072

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'art romain

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 14 633 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « L'art « antiphysique » »  : […] Nous avons vu que jusqu'à la fin du ii e  siècle, la production artistique romaine a été dominée tour à tour par trois courants rivaux, qui tous trois sont nés à l'époque hellénistique : le courant classique, héritier de l'art attique par l'intermédiaire des écoles augustéennes ; le courant baroque, inspiré lointainement par Scopas, et plus direct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-l-art-romain/#i_29072

URBANISME DE SEPTIME SÉVÈRE, Lepcis Magna (Libye)

  • Écrit par 
  • Gilles SAURON
  •  • 231 mots

Lepcis Magna, port important de la Tripolitaine, avait appartenu à l'ancien domaine punique devenu la province romaine d'Afrique proconsulaire. Il avait été doté à l'époque républicaine d'un premier forum, partiellement reconstruit sous Auguste, avec un temple dédié à Rome et à l'empereur. Deux siècles plus tard, Septime Sévère (193-211), qui était […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisme-de-septime-severe/#i_29072

Pour citer l’article

Yann LE BOHEC, « SEPTIME SÉVÈRE, lat. LUCIUS SEPTIMIUS SEVERUS (146-211) - empereur romain (193-211) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/septime-severe-lat-lucius-septimius-severus-empereur-romain/