RÈGNE DE SEPTIME SÉVÈRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Septime Sévère fut le prétendant à l'Empire qui sut s'imposer dans la crise qui suivit l'assassinat de Commode. Sénateur d'origine africaine, il s'appuya sur ses armées et sur sa présence à Rome, source de légitimité, pour éliminer ses principaux rivaux, Pescennius Niger en Orient puis Clodius Albinus en Occident. Ce prince (princeps) laissa une œuvre considérable : une partie de Rome fut reconstruite, l'administration centrale et l'administration provinciale furent étoffées, l'armée fut partiellement réorganisée. Ses brillantes victoires contre les Parthes lui permirent d'acquérir une popularité et une légitimité qu'il accompagna d'une politique dynastique active. À sa mort à Eburacum (York) en 211, à l'occasion d'une nouvelle campagne en Bretagne, Septime Sévère laissa à ses fils, Caracalla et Geta, un État pacifié et un Empire au maximum de son étendue et de sa gloire. Son règne s'inscrit dans la continuité de l'œuvre des Antonins, mais il fut marqué par deux nouveautés importantes : les soldats commencèrent à prendre une place de plus en plus importante dans la vie politique au détriment du Sénat, et Rome perdit partiellement sa fonction exclusive de source de la légitimité impériale.

Septime Sévère et sa famille, médaillon peint

Septime Sévère et sa famille, médaillon peint

photographie

L'empereur Septime Sévère (règne : 193-211), Julia Domna et leurs fils Caracalla et Geta. Le visage de Geta a été effacé après son assassinat. 199 après J.-C. Médaillon en bois peint provenant d'Égypte. Diamètre : 30 cm. Staatliche Museum, Antikensammlung, Berlin. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

—  Antony HOSTEIN

Écrit par :

  • : docteur en histoire, maître de conférences à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Antony HOSTEIN, « RÈGNE DE SEPTIME SÉVÈRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/regne-de-septime-severe/