PAPINIEN (140?-212)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Considéré dès l'Antiquité comme le plus grand des juristes classiques. Cette appréciation portée sur Aemilianus Papinianus demeure celle de beaucoup de romanistes modernes. Mommsen parlait de son « génie juridique et de son sens très aigu du droit et de la morale ». On sait peu de sa vie et de sa carrière. Était-il romain ou provincial, peut-être africain ou syrien ? On a soutenu l'un et l'autre. Il assume des fonctions administratives, d'abord comme « avocat du fisc », puis probablement comme assesseur du préfet du prétoire. Il fut à la tête d'un des bureaux de la chancellerie (a libellis) sous Septime Sévère (entre 193 et 203) et, après 203, préfet du prétoire. Il fut sans doute lié d'amitié avec l'empereur. Mais il n'est pas certain qu'il ait été le parent de la seconde femme de Septime Sévère, la Syrienne Julia Domna. Il fut mis à mort, par ordre de Caracalla, après l'assassinat par ce dernier de son frère Geta ; peut-être le fut-il pour avoir refusé de faire l'éloge du fratricide.

Les principales œuvres de Papinien sont : les XXXVII Livres de questions, probablement rédigés entre 193 et 198 ; les XIX Livres de réponses, composés après 198, où l'on trouve, à côté de réponses de Papinien lui-même, des réponses des juristes antérieurs, des décrets des préfets du prétoire, des constitutions impériales ; les II Livres de définitions, exposé sommaire du droit en vigueur ; les II Livres sur l'adultère. Papinien cite souvent les opinions des anciens jurisconsultes ; il les discute en faisant preuve d'une grande indépendance d'esprit. Son œuvre témoigne d'une grande connaissance des principes juridiques, alliée à un sens aigu des réalités. Son style d'une grande sobriété est également d'une extrême précision. À cet égard au moins, on ne saurait discuter son qualificatif de « prince de la jurisprudence romaine ».

—  Jean GAUDEMET

Écrit par :

  • : professeur à la faculté de droit et des sciences économiques de Paris, directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Classification

Pour citer l’article

Jean GAUDEMET, « PAPINIEN (140?-212) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/papinien/