SÉPARATION DE CORPS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En droit civil français, la séparation de corps est un simple relâchement du lien conjugal. À la différence du divorce, elle existait dans le droit français ancien qui l'a reprise du droit canonique. Aussi la séparation de corps est-elle parfois appelée le « divorce des catholiques ».

Les causes de la séparation de corps sont celles du divorce (art. 296 du Code civil). La procédure est celle du droit commun ; toutefois, il faut noter que le demandeur n'est pas obligé de présenter lui-même sa requête, le tribunal ne peut pas imposer de sursis, comme en matière de divorce, et le jugement est susceptible d'acquiescement.

En ce qui concerne les demandes reconventionnelles, le défendeur peut, sur une demande principale à fin de divorce, demander le divorce ou la séparation de corps (mais seulement le divorce si la demande principale est fondée sur l'altération définitive du lien conjugal), il peut aussi, sur une demande principale à fin de séparation de corps, demander le divorce. Toutefois, si la demande principale en divorce et la demande reconventionnelle en séparation de corps sont accueillies simultanément, le juge aux affaires familiales examine en priorité la demande en divorce, sauf si les deux demandes sont fondées sur la faute.

La séparation de corps ne rompt pas le lien conjugal ; sont maintenus l'obligation de fidélité, le droit au nom et le droit de secours. Toutefois, le droit de cohabitation disparaît, la femme acquiert une pleine indépendance, le régime matrimonial disparaît, remplacé par une séparation de biens qui se produit de plein droit. Certaines des sanctions prévues par le divorce sont applicables en cas de séparation de corps envers l'époux coupable : la déchéance des donations et des avantages reçus de l'autre, la perte de la vocation successorale, la diminution de la puissance paternelle.

La séparation de corps est conçue par le législateur comme une mesure provisoire. Il peut y être mis fin par l'effet de la réconciliation des époux ; ces derniers resteront toutefois soumis au régime de séparation de biens, sauf s'ils accomplissent les formalités pour recouvrer le régime antérieur.

La séparation de corps peut être convertie en divorce, au bout de trois ans, à la demande de l'un des époux. Une action en justice et un jugement sont nécessaires, mais ce jugement ne fait que consolider la décision antérieure prononçant la séparation de corps. La cause du divorce sera la même que celle de la séparation.

La pension alimentaire qui avait pu être accordée lors de la séparation de corps pourra être maintenue, mais selon les conditions exigées en matière de divorce.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : diplômée d'études supérieures, master of law (L.L.M.), États-Unis

Classification


Autres références

«  SÉPARATION DE CORPS  » est également traité dans :

DIVORCE

  • Écrit par 
  • Claude COLOMBET, 
  • Adeline GOUTTENOIRE
  •  • 8 621 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pluralité des cas de divorce »  : […] mentales du conjoint rendant impossible la vie commune depuis au moins six ans, soit à une séparation de fait de même durée. Par ailleurs, l'époux défendeur pouvait invoquer la « clause de dureté », en vertu de laquelle le divorce ne pouvait être prononcé s'il risquait de provoquer chez lui des conséquences particulièrement graves (notamment sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/divorce/#i_5512

MARIAGE

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT, 
  • Catherine LABRUSSE-RIOU, 
  • Marie-Odile MÉTRAL-STIKER
  • , Universalis
  •  • 11 551 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mariage et démariage »  : […] En droit, deux fondements très différents en théorie, mais parfois proches en pratique, l'annulation du mariage et le divorce ou la séparation de corps peuvent justifier la séparation des époux : le mariage en tant qu'acte juridique peut être, dans sa formation, affecté d'un vice que la loi sanctionne par la nullité, laquelle peut être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mariage/#i_5512

Pour citer l’article

Jacqueline BARBIN, « SÉPARATION DE CORPS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/separation-de-corps/