CYRANO DE BERGERAC SAVINIEN (1619-1655)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Si l'indiscret Tallemant des Réaux n'accorde, dans ses Historiettes, que quelques lignes à Savinien Cyrano de Bergerac, encore est-ce pour avancer, sur la foi d'un libraire, que sa tragédie, La Mort d'Agrippine, ne dut son succès qu'à « de belles impiétés ». Serait-ce donc le destin de Cyrano de ne susciter que commérages ou contresens ? Ce fut pourtant son lot, jusqu'aux articles de Nodier en 1838 et de Théophile Gautier en 1844, avant que l'enthousiasme du bibliophile Jacob (alias Paul Lacroix) ne rendît au jour une œuvre que son anticonformisme avait sans doute dérobée à la gloire. Lorsqu'en 1897 Edmond Rostand donna son Cyrano de Bergerac, il crut peut-être par une imposture réparer une injustice. Ce qui eut du moins l'intérêt d'attiser l'ardeur vigilante de Remy de Gourmont ou de susciter les recherches érudites de Frédéric Lachèvre. Mais, pour le public, le nom de Cyrano restait celui d'un nez, ou d'une épée fleurie de vers lyriques, lorsque tout à coup, à la Noël 1968, l'auteur de l'Histoire comique des États et Empires de la Lune eut droit aux honneurs qu'on aurait pu craindre provisoires d'une « information » où l'on s'était passé le mot. Par chance, il n'en fut rien. En posant le pied sur la Lune, le premier astronaute allait raviver durablement l'intérêt jusque-là languissant que l'on portait à l'un des plus libres, des plus puissants esprits de la première moitié du xviie siècle.

Du mythe à l'homme

Il faut débarrasser Cyrano des affûtiaux de son mythe ; il n'était point gascon, mais natif, en 1619, de la région de Chevreuse, où se trouvait la terre de Bergerac. Il fut un temps vaillant soldat et glorieusement blessé au siège d'Arras. Bretteur ? Jamais et, s'il dégaina souvent, ce ne fut point pour son compte. Il écrivit peu de vers galants et son nez avait la forme exactement opposée à celle dont l'affuble Rostand. Il fut pauvre, en effet, et ne mena que peu de temps joyeuse vie dans les tripots de la capitale. Il vécut sobre et ch [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en littérature française, maître assistant à l'université du Maine, Le Mans

Classification


Autres références

«  CYRANO DE BERGERAC SAVINIEN (1619-1655)  » est également traité dans :

L'AUTRE MONDE OU LES ÉTATS ET EMPIRES DE LA LUNE, ET LES ÉTATS ET EMPIRES DU SOLEIL, Savinien Cyrano de Bergerac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 130 mots

L'Autre Monde ou les États et Empires de la Lune, de Savinien Cyrano de Bergerac (1619-1655), rédigé vers 1650, a d'abord circulé sous forme manuscrite, avant de paraître après la mort de l'auteur, en 1657, mais modifié au regard des manuscrits retrouvés, qui datent de 1653 environ. Le Bre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-autre-monde-ou-les-etats-et-empires-de-la-lune-et-les-etats-et-empires-du-soleil/#i_2592

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Succès et désillusions

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 9 876 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « Un rêve millénaire »  : […] L'espace a depuis bien longtemps suscité l'intérêt de l'humanité. Au ii e  siècle de notre ère, l'homme commence à exprimer dans des écrits ses envies de voyage dans l'espace. Mais il devra attendre 1961 et Iouri Gagarine pour que la technologie transforme ses rêves en réalité. Au cours des âges, les écrivains recoururent aux moyens les plus divers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-succes-et-desillusions/#i_2592

INTELLECTUEL

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 9 430 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les travailleurs de l'intelligence »  : […] Si l'on s'en tient au premier sens de la définition, fondé sur une opposition entre manuel et intellectuel, on peut l'appliquer à une large part de ceux qui pensent et écrivent de l'Antiquité au xviii e  siècle. À cet égard, Érasme (1467 env.-1536) constitue un cas exemplaire. Né à Rotterdam, il s'est formé dans les Provinces-Unies et à Paris, a o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intellectuel/#i_2592

LIBERTINAGE

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 3 274 mots

Dans le chapitre « Le libertinage érudit »  : […] René Pintard a proposé de nommer « libertinage érudit » le mouvement de pensée et la sociabilité intellectuelle qui s'émancipent des dogmes. Ce libertinage se nourrit d'une immense culture grecque et latine. Il s'intéresse à l'atomisme de l'Antiquité (Démocrite, Épicure, Lucrèce), à son scepticisme et à son pyrrhonisme (Sextus Empiricus), aux hypot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libertinage/#i_2592

LIBERTINS

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED, 
  • Antoine ADAM
  •  • 5 708 mots

Dans le chapitre « Le matérialisme »  : […] Sans vouloir donner aux opinions des libertins une netteté qu'elles n'avaient pas, il semble, en effet, que l'on peut parler de deux « systèmes » suffisamment distincts. Le premier met l'accent sur la Nature, l'autre sur une Raison infinie qui est Dieu. Les origines de ces systèmes sont différentes et leur aboutissement aussi. Il faut, d'ailleurs, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libertins/#i_2592

Voir aussi

Pour citer l’article

Jeannine ETIEMBLE, « CYRANO DE BERGERAC SAVINIEN - (1619-1655) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/savinien-cyrano-de-bergerac/