Jeannine ETIEMBLE

docteur en littérature française, maître assistant à l'université du Maine, Le Mans

CHAMFORT (1741-1794)

  • Écrit par 
  • Jeannine ETIEMBLE
  •  • 1 811 mots

En vain cherchera-t-on dans ce qui fut le bréviaire de plusieurs générations de lycéens laïques, l'Histoire de la littérature française de Lanson, quelque éclaircissement sur Sébastien Roch Nicolas, alias Chamfort. Son nom y paraît à peine, en appendice aux pages consacrées à son compagnon et ami, aristocrate révolutionnaire dont Chamfort écrivit les plus célèbres discours : Mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chamfort/#i_0

CYRANO DE BERGERAC SAVINIEN (1619-1655)

  • Écrit par 
  • Jeannine ETIEMBLE
  •  • 1 680 mots

Si l'indiscret Tallemant des Réaux n'accorde, dans ses Historiettes, que quelques lignes à Savinien Cyrano de Bergerac, encore est-ce pour avancer, sur la foi d'un libraire, que sa tragédie, La Mort d'Agrippine, ne dut son succès qu'à « de belles impiétés ». Serait-ce donc le destin de Cyrano de ne susciter que commér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/savinien-cyrano-de-bergerac/#i_0

GRENIER JEAN (1898-1971)

  • Écrit par 
  • Jeannine ETIEMBLE
  •  • 906 mots

Si l'on établit une biographie officielle de Jean Grenier, de la licence ès lettres (1917, il a dix-neuf ans) à l'agrégation de philosophie (1922), puis aux postes qu'il occupa — lycées d'Avignon, d'Alger, Institut français de Naples, Alger encore (1930-1938) où le futur auteur de l'Essai sur l'esprit d'orthodoxie (1938) conseille à s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-grenier/#i_0

JOUHANDEAU MARCEL (1888-1979)

  • Écrit par 
  • Jeannine ETIEMBLE
  •  • 1 346 mots

De Jouhandeau, Léautaud prédisait qu'il écrivait trop et que cela le perdrait. Jusqu'à sa mort, ou peu s'en faut, à quatre-vingt-dix ans, toute la vie de Jouhandeau en effet passa par l'écriture, et lorsque paraît le vingt-quatrième volume de ses Journaliers, combien de carnets décantent, peut-être à jamais, dans les tiroirs, ou à la bibliothèque Jacques Doucet ? Si l'intensité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-jouhandeau/#i_0