CYRANO DE BERGERAC SAVINIEN (1619-1655)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Inutile ou dangereux ?

C'est pourquoi L'Autre Monde sent si fortement la poudre et le bûcher. Sans jamais sacrifier la clarté à la prudente équivoque, qui était de règle, Cyrano refuse et réprouve tous les compromis. C'est ainsi qu'il réfute en quelques pages tout le raisonnement sur lequel Pascal appuiera son « pari ». Loin, d'autre part, de se sentir angoissé entre l'infiniment grand et l'infiniment petit, cette évidence scientifique le satisfait plutôt. Et le cycle de l'azote, comme nous dirions aujourd'hui, est pour lui raison de sérénité, de modestie, car « ce grand pontife que vous voyez la mitre sur la tête était peut-être, il y a soixante ans, une touffe d'herbe dans son jardin ». Philosophie bien païenne ; sa morale ne l'est pas moins. Elle repousse toutes les orthodoxies, toutes les religions et tous les conformismes : les morales en cours et l'ordre moral tout court, l'autorité quelle qu'elle soit, temporelle, spirituelle ou tout simplement paternelle. Il va bien plus loin que Voltaire et ses convictions sont autrement provocantes. C'est plutôt à Diderot qu'il fait penser avec, en moins, le souffle lyrique et l'ampleur de la voix. Pour lui, tout vit et tout souffre, même le chou sous ce couteau qui l'arrache à la terre, même la pierre. Son naturalisme s'exprime à l'échelle cosmique : allègre mutation dans une chaîne ininterrompue, du minerai à l'oiseau, de la graine à l'homme en passant par l'arbre et la fleur ; audacieuse prémonition, s'il en fut, de ce que plus tard on nommera évolution. Philosophie matérialiste que celle de Cyrano ; rien d'étonnant qu'elle lui ait permis de pressentir l'existence de ce que nous appelons maladies ou médecine psychosomatiques et la nécessité d'avoir recours à des « physionomes », c'est-à-dire à des « diététiciens », pour assurer le bon fonctionnement des esprits.

On comprend mal que certains n'aient vu qu'un burlesque, un amuseur, en Cyrano. De même, on se demande si les surréalistes, en s'entichant de lui, n'ont point commis de contresens. Chez cet Arcimboldo de la plume ou ce Brauner avant la lettre, ce qu'ils ont pris [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en littérature française, maître assistant à l'université du Maine, Le Mans

Classification


Autres références

«  CYRANO DE BERGERAC SAVINIEN (1619-1655)  » est également traité dans :

L'AUTRE MONDE OU LES ÉTATS ET EMPIRES DE LA LUNE, ET LES ÉTATS ET EMPIRES DU SOLEIL, Savinien Cyrano de Bergerac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 130 mots

L'Autre Monde ou les États et Empires de la Lune, de Savinien Cyrano de Bergerac (1619-1655), rédigé vers 1650, a d'abord circulé sous forme manuscrite, avant de paraître après la mort de l'auteur, en 1657, mais modifié au regard des manuscrits retrouvés, qui datent de 1653 environ. Le Bret, ami de l'auteur et éditeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-autre-monde-ou-les-etats-et-empires-de-la-lune-et-les-etats-et-empires-du-soleil/#i_2592

CYRANO DE BERGERAC (E. Rostand) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 382 mots

Dans le chapitre « Un mythe français »  : […] Cyrano de Bergerac est l’une des œuvres dramatiques les plus jouées en France et a donné lieu à quantité d’adaptations (cinéma, opéra, danse...). Elle n’a cependant jamais vraiment franchi les portes des amphithéâtres universitaires, ni celles des théâtres publics les plus prestigieux, à l’exception notable de la Comédie-Française. La phrase d’André Gide – « Chaque public a le Shakespeare qu’il m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyrano-de-bergerac-fiche-de-lecture/#i_2592

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Succès et désillusions

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 9 876 mots
  •  • 31 médias

Dans le chapitre « Un rêve millénaire »  : […] L'espace a depuis bien longtemps suscité l'intérêt de l'humanité. Au ii e  siècle de notre ère, l'homme commence à exprimer dans des écrits ses envies de voyage dans l'espace. Mais il devra attendre 1961 et Iouri Gagarine pour que la technologie transforme ses rêves en réalité. Au cours des âges, les écrivains recoururent aux moyens les plus divers et les plus étonnants pour aller dans l'espace. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-succes-et-desillusions/#i_2592

INTELLECTUEL

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 9 430 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les travailleurs de l'intelligence »  : […] Si l'on s'en tient au premier sens de la définition, fondé sur une opposition entre manuel et intellectuel, on peut l'appliquer à une large part de ceux qui pensent et écrivent de l'Antiquité au xviii e  siècle. À cet égard, Érasme (1467 env.-1536) constitue un cas exemplaire. Né à Rotterdam, il s'est formé dans les Provinces-Unies et à Paris, a obtenu son grade de docteur à Turin. Il gagna sa vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intellectuel/#i_2592

LIBERTINAGE

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 3 274 mots

Dans le chapitre « Le libertinage érudit »  : […] René Pintard a proposé de nommer « libertinage érudit » le mouvement de pensée et la sociabilité intellectuelle qui s'émancipent des dogmes. Ce libertinage se nourrit d'une immense culture grecque et latine. Il s'intéresse à l'atomisme de l'Antiquité (Démocrite, Épicure, Lucrèce), à son scepticisme et à son pyrrhonisme (Sextus Empiricus), aux hypothèses panthéistes de l'École de Padoue (Pietro Pom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libertinage/#i_2592

LIBERTINS

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED, 
  • Antoine ADAM
  •  • 5 708 mots

Dans le chapitre « Le matérialisme »  : […] Sans vouloir donner aux opinions des libertins une netteté qu'elles n'avaient pas, il semble, en effet, que l'on peut parler de deux « systèmes » suffisamment distincts. Le premier met l'accent sur la Nature, l'autre sur une Raison infinie qui est Dieu. Les origines de ces systèmes sont différentes et leur aboutissement aussi. Il faut, d'ailleurs, ne pas oublier qu'à l'époque les mots déiste et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libertins/#i_2592

Pour citer l’article

Jeannine ETIEMBLE, « CYRANO DE BERGERAC SAVINIEN - (1619-1655) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/savinien-cyrano-de-bergerac/