SALUT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La délivrance dans le védisme et le bouddhisme

L'une des doctrines centrales de la religion de l'Inde ancienne est, on le sait, celle du karman : la nécessité qui s'impose à l'âme de toujours subir une renaissance nouvelle dans une condition humaine ou animale déterminée par la qualité de ses actes passés. Le salut consiste à s'évader de la fatalité du karman, à briser le cycle des renaissances, à l'immobiliser de même que la roue du potier s'arrête quand aucune impulsion ne la fait plus tourner. Selon certaines écoles, cette délivrance n'est possible qu'à la mort, mais d'autres voient dans le saint, dès ici-bas, un « délivré-vivant » dépouillé de tout besoin, de tout désir, de tout intérêt : « Il jouit sans relâche de la délivrance, plongeant et replongeant dans ce lac de béatitude innée qu'est la suprême réalité de Shiva », dit la Vague de félicité, poème attribué à Shankara.

Selon que la perspective est théiste ou athée, l'état du délivré dans la mort définitive est décrit de façons diverses, mais concourantes : passivité et union à Dieu, abolition de la conscience, dépersonnalisation et identification avec le brahman, « comme est l'écoulement du fleuve dans la mer ».

Bien qu'on le regarde parfois comme une hérésie du brahmanisme ancien, le bouddhisme a repris et fortifié cette représentation du salut dans la doctrine célèbre mais souvent mal comprise de l'« extinction » ou nirvâna : celui qui sait s'arrache à l'emprise de la causalité naturelle ; « son âme et affranchie de l'attachement au désir, de l'attachement au devenir, de l'attachement à l'erreur, de l'attachement à l'ignorance. Dans le délivré s'éveille la connaissance de sa délivrance ; la renaissance est anéantie, la sainteté atteinte, le devoir rempli, il n'y a plus de retour en ce monde » (Samyutta-Nikâya). Mais le nirvâna n'est pas seulement l'au-delà qui attend le saint après sa mort ; c'est l'état de perfection dont il jouit déjà dans cette vie : « Celui qui s'est échappé des sentiers trompeurs, non frayés, difficiles du Samsâra, celui qui a passé à l'autre bord et a atteint la rive, abîmé en lui-même, sans défaillances, sans doutes, celui qui, délivré des choses de la terre, a atteint le nirvâna, celui-là je l'appelle un vrai brahmane » (Dhammapada). Dès lors que la racine en est anéantie, peu importe que cette existence passagère se prolonge pour quelques instants ou pour un siècle ; s'il le veut, le saint peut tout de suite y mettre fin ; mais il attendra le plus souvent le terme fixé par la nature : « Je ne soupire pas après la mort, je ne soupire pas après la vie : j'attends jusqu'à ce que l'heure vienne, comme un serviteur qui attend sa récompense. Je ne soupire pas après la mort, je ne soupire pas après la vie : j'attends que l'heure vienne, conscient et d'un esprit vigilant » (Milindapanha). Mort naturelle ou mort anticipée, est-ce dans le néant que le saint entre quand en sonne l'heure ? À cette question on a trop souvent donné sans précaution une réponse affirmative ; c'est le mérite de Max Müller et de H. Oldenberg d'avoir montré qu'au moins dans la doctrine originelle du Bouddha et de sa première communauté, le nirvâna était en réalité le plus haut achèvement de l'existence et non sa suppression, encore que l'on demandât expressément aux fidèles de renoncer à rien savoir de l'existence ou de la non-existence du parfait délivré.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Écrit par :

  • : pasteur, président du journal Réforme
  • : directeur de recherche au C.N.R.S., chargé de conférences à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Autres références

«  SALUT  » est également traité dans :

ABHINAVAGUPTA (fin Xe-déb. XIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean NAUDOU
  •  • 863 mots

Originaire du Cachemire, Abhinavagupta est le penseur le plus éminent de la religion shivaïte, dans l'école trika. Ses ouvrages de mystique, de philosophie et d'esthétique, célèbres en milieu indien, constituent la synthèse du shivaïsme trika. Abhinavagupta se réclame, comme tous les shivaïtes, des āgama ou tantra , qui sont les textes orthodoxes du shivaïsme dans l' Inde entière (et en particulie […] Lire la suite

ALCHIMIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Universalis
  •  • 13 656 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'alchimie indienne »  : […] Bien que l'alchimie, comme technique spirituelle fondée sur des pratiques physiologiques particulières, principalement tantriques, semble avoir été connue de l'Inde antique, peut-être à une époque plus ancienne que celle où elle le fut en Chine, le problème de ses origines historiques n'a pas encore reçu de solution définitive. On a supposé que ces théories et ces pratiques indiennes auraient une […] Lire la suite

ARMINIANISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 858 mots

Dans le chapitre « La contestation de la prédestination calviniste »  : […] Dans la lignée d'Augustin, les réformateurs rendirent le salut de l'être humain indépendant de ses mérites propres. De formation juridique, Calvin élabora la doctrine de la prédestination, décret « éternel et inviolable de Dieu ». Comme prédicateur, il insista sur la grâce de Dieu, mais, dans son ouvrage l'Institution de la religion chrétienne , il donna une formulation plus rigide : « Nous appelo […] Lire la suite

AUGUSTINISME

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « La crise de la Réforme et le jansénisme »  : […] C'est essentiellement autour du problème de la justification que, au xvi e  siècle, se sont affrontés théologiens catholiques et réformés. Contre une Église qui leur paraît laxiste et corrompue, les réformateurs Luther, Calvin, Zwingli interprètent l'enseignement de l'apôtre Paul à la lumière des théories augustiniennes. Ils en adoptent la plus extrême sévérité, en insistant sur le péché originel, […] Lire la suite

BOUDDHISME (Histoire) - Le renouveau contemporain

  • Écrit par 
  • Heinz BECHERT
  •  • 1 915 mots

Dans le chapitre « Modernisme et tradition »  : […] Le Sri Lanka, où le bouddhisme avait survécu à une confrontation au christianisme qui durait depuis le xvi e  siècle, joua un rôle clé dans cette évolution. Dès 1865, plusieurs disputes publiques opposèrent moines bouddhistes et prêtres chrétiens, la plus célèbre étant la « Grande Dispute de P̄anadur̄a » en 1873. Les travaux scientifiques du xix e siècle sur le domaine indien jouèrent également u […] Lire la suite

BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme indien

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 10 626 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vijñānavādin-Yogācāra »  : […] Les Vijñānavādin, « ceux qui parlent de la pensée », ou Yogācāra, « qui ont le yoga pour pratique », reçoivent l'une ou l'autre de ces deux désignations selon qu'ils sont considérés dans leurs doctrines ou leurs pratiques. Selon leur doctrine caractéristique, appelée vijñaptimātratā , « notification sans plus », les choses ne sont que représentations psychiques, se réduisent à « rien que la pensée […] Lire la suite

CALVINISME

  • Écrit par 
  • Jean CADIER, 
  • André DUMAS
  •  • 4 228 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Afin que personne ne se glorifie » »  : […] Ce pessimisme radical dénie à l'homme, aussi bien dans son intelligence que dans sa volonté, toute possibilité d'un élan vers Dieu. Dieu vient lui-même chercher l'homme et le délivrer de sa servitude. Toute l'œuvre de notre salut est en Dieu. C'est une théologie de la grâce dans toute sa force, de cette grâce qui fait vers l'homme les premiers pas et garde toujours l'initiative, de cette grâce qu […] Lire la suite

CATHARES

  • Écrit par 
  • Christine THOUZELLIER
  •  • 6 769 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Liturgie, hiérarchie, morale »  : […] D'un commun accord et à l'exemple des hérésiarques antérieurs, les cathares contestent la valeur des sacrements : le baptême d'eau, sans valeur, donné même aux enfants ; l'eucharistie, dépourvue de présence christique. Mais, quotidiennement, ils fractionnent le pain, qu'ils bénissent et distribuent aux assistants. Toutefois, les Albanenses refusent de bénir cet élément matériel. Tous condamnent l […] Lire la suite

CATHOLICISME - Histoire de l'Église catholique des origines au pontificat de Jean-Paul II

  • Écrit par 
  • Jean DANIÉLOU, 
  • André DUVAL
  •  • 16 423 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La crise arienne et les hérésies christologiques »  : […] Qu'importent les diversités de culte ou de discipline si tous communient dans une même foi en Jésus Sauveur ? Mais précisément l'intégrité de cette foi se trouve menacée dans le nécessaire effort des esprits cultivés pour confronter entre elles les données de l'Écriture, pour exprimer en catégories rationnelles les richesses du mystère révélé. Il y a péril à s'en tenir à un seul point de vue, et c […] Lire la suite

CHINOISE (CIVILISATION) - Symbolisme traditionnel et religions populaires

  • Écrit par 
  • Maxime KALTENMARK, 
  • Michel SOYMIÉ
  •  • 7 068 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le bouddhisme »  : […] Au contraire du taoïsme, le bouddhisme est une religion étrangère importée subrepticement peu avant l'ère chrétienne. Il fut d'abord pris pour une variété de taoïsme, quoique sa doctrine en diffère totalement. Au début il ne fit que de lents progrès, et seulement dans la haute aristocratie. Puis brusquement, à partir des iv e - v e  siècles, il éclata comme une bombe dans la Chine du Nord et progr […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

10-27 septembre 2020 Mali. Désignation d'un exécutif par la junte.

salut du peuple (CNSP), qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta en août, organise des « journées de concertation nationale » réunissant des responsables politiques, syndicalistes, associatifs et religieux, afin de déterminer une « architecture de la transition ». La charte présentée à l’issue de ces travaux prévoit une période de transition […] Lire la suite

18-28 août 2020 Mali. Coup d'État.

salut du peuple (CNSP) et promettent la mise en œuvre d’une « transition politique civile afin d’organiser dans des délais raisonnables des élections générales », ainsi que le respect des engagements internationaux du pays. Le colonel Assimi Goïta, commandant des forces spéciales, se présente comme le président du CNSP. Le putsch est accueilli par  […] Lire la suite

19-22 août 2020 Belgique. Révélation d'une affaire de violence policière.

salut nazi. Le 20, le directeur général de la police administrative André Desenfants, numéro deux de la police fédérale, se déclare choqué par ces images dont il affirme ne pas avoir eu connaissance. Il ordonne une enquête interne et annonce se retirer temporairement de ses fonctions. Le 22, le directeur de la police aéronautique Danny Elst est temporairement […] Lire la suite

20 août - 10 septembre 2018 Cambodge. Libération d'opposants.

salut national du Cambodge, principale formation d’opposition, emprisonné depuis septembre 2017, est libéré sous caution, mais reste inculpé pour « trahison et espionnage ». […] Lire la suite

29 juillet 2018 Cambodge. Élections législatives.

salut national du Cambodge (PSNC), principal parti d’opposition, avait obtenu 55 sièges aux élections de juillet 2013. En février 2017, le cofondateur du PSNC Sam Rainsy, qui est poursuivi par la justice et vit en exil en France, a été interdit d’exercer toute activité politique et a cédé la direction de son parti à Kem Sokha. En septembre de la même […] Lire la suite

Pour citer l’article

André DUMAS, Jean PÉPIN, « SALUT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/salut/