Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

RODEZ

Rodez : la cathédrale Notre-Dame - crédits : V. Le Tacon

Rodez : la cathédrale Notre-Dame

L'ancienne capitale du Rouergue est devenue, lors de la création des départements en 1790, préfecture de l'Aveyron. Elle comptait 25 690 habitants en 2013, mais formait avec sept communes voisines, dont Onet-le-Château, une Communauté d'agglomération de 57 000 habitants, renommée Rodez Agglomération en 2015. Ce pôle urbain actif recrute une partie de sa main-d'œuvre dans une vingtaine de communes environnantes. Dans un département confronté à la dépopulation et au vieillissement, sa bonne santé démographique relative contraste avec la stagnation ou les pertes enregistrées dans d'autres foyers d'activité, comme Millau et, surtout, le bassin de Decazeville, durement touché depuis les années 1960 par la fermeture des charbonnages et des usines métallurgiques.

Sur un site d'oppidum dans une boucle de l'Aveyron, au contact des Causses et des Ségalas, la ville fut très tôt un centre actif d'échanges investi de fonctions politiques et administratives qui l'ont imposée comme une petite capitale de province rayonnant sur l'ensemble de l'actuel département de l'Aveyron. Au xixe siècle, Rodez pâtit de son isolement ; si le chemin de fer l'atteint en 1864 venant d'Aubin-Decazeville, il faut attendre 1903 pour qu'une voie ferrée assure la liaison avec Toulouse, après la construction du viaduc du Viaur, aux limites de l'Aveyron et du Tarn. Aujourd'hui encore, les liaisons routières avec Toulouse par la R.N. 88 restent longues et difficiles, et l'aménagement autoroutier de cet axe est une revendication majeure des élus de Rodez, qui militent pour son prolongement ultérieur vers Lyon à travers le Massif central. En attendant, cette route permet une connexion avec le grand axe autoroutier de l'A75, achevé avec l'inauguration du viaduc de Millau en décembre 2004, ce qui permet d'atteindre beaucoup plus facilement Clermont-Ferrand, Béziers et Montpellier. Cet enclavement relatif a peut-être favorisé un développement local plus autonome : dans la région Midi-Pyrénées, Rodez était en effet la seule « ville moyenne » aussi éloignée de l'agglomération toulousaine, ce qui la protègeait un peu de la concurrence de celle-ci dans le domaine des commerces et des services, mais ne lui permet pas de profiter d'éventuelles retombées de son dynamisme.

Centre de services actif, la ville a été dotée de bons équipements hospitaliers, scolaires et universitaires. En même temps que Rodez se modernisait (rocade, aéroport international Rodez-Aveyron...) tout en mettant en valeur son centre historique, d'importantes zones d'activités artisanales ou industrielles étaient aménagées en périphérie, attirant une grande variété d'entreprises (équipement automobile à Onet-le-Château, machines-outils à Rodez, industries agroalimentaires, technologies de l'information et de la communication...).

— Robert MARCONIS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur des Universités à l'université de Toulouse-Le-Mirail

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Rodez : la cathédrale Notre-Dame - crédits : V. Le Tacon

Rodez : la cathédrale Notre-Dame

Autres références

  • MASSIF CENTRAL

    • Écrit par Universalis, André FEL
    • 3 224 mots
    • 1 média
    ...L'industrie est à peu près absente de ces bourgades. À un niveau supérieur, on trouve des villes moyennes dont le rayonnement régional est plus vaste. Ainsi Rodez, ou encore Aurillac : points de convergence des lignes d'autobus ou de chemins de fer régionaux, petits centres bancaires et administratifs...
  • ROUERGUE

    • Écrit par Gabriel LLOBET
    • 397 mots

    Province de l'ancienne France, en Haute-Guyenne, dont l'essentiel a formé le département de l'Aveyron (chef-lieu : Rodez) ; elle fait partie de la région Midi-Pyrénées. Son rôle a toujours été effacé, qu'il ait été le territoire des Ruteni, clients des Arvernes, une cité de l'...

Voir aussi