Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

OPÉRATIONNELLE RECHERCHE

Bien conjecturer a toujours été le principal souci de l'homme ; il a rapidement eu conscience des avantages qu'il pouvait tirer de la prévision d'une conjoncture. Les moyens ont évolué, la complexité des problèmes à résoudre est devenue telle qu'il n'est plus possible aujourd'hui de se fier au seul bon sens, bien souvent, du reste, incapable de pouvoir s'exprimer ; l'extrême complexité du monde moderne, l'accélération toujours plus grande du rythme de la vie ne permettent plus au responsable de se fier uniquement à ce sens des affaires, gage certain de réussite il y a quelques décennies encore. À l'intuition et à la déduction qualitative doivent se substituer une analyse plus rigoureuse et une expression numérique des faits permettant d'évaluer avec plus d'exactitude la décision à prendre.

Ainsi, dans trois domaines au moins, qui sont justement ceux où évoluent avec plus ou moins de bonheur les hommes d'action modernes : le combinatoire, l'aléatoire et la concurrence, la véritable intelligence échappe totalement au sens commun, la détermination d'un choix parmi un très grand nombre de solutions défiant la perspicacité, ou encore l'intervention du hasard dans le contexte d'une décision faisant douter des possibilités. La recherche opérationnelle propose au responsable un recueil de méthodes et d'algorithmes susceptibles de pallier éventuellement l'insuffisance du bon sens. Mais encore fallait-il que l'homme trouve dans l'ordinateur le complément qui lui était indispensable pour analyser, trier, comparer, calculer les masses d'informations recueillies. Saisir, dans ce monde de l'action flexible et fluctuant une permanence, est affaire à la fois du responsable de l'entreprise et du spécialiste en recherche opérationnelle. Il leur faut savoir établir la fructueuse collaboration permettant de donner de la réalité telle qu'ils la voient une représentation pas trop infidèle. Le responsable ayant une vue précise de l'organisation dont il a la charge possède l'expérience des phénomènes engendrant la situation présente et l'idée qu'il se fait de l'évolution possible définit la validité du modèle que le spécialiste, qui ne connaît de la situation que ce qu'on lui en dit, va s'efforcer de trouver par analogie avec des applications de théories scientifiques faisant partie de l'arsenal de ses connaissances et de son expérience de chercheur. Le modèle, qui n'est en définitive qu'un système abrégé des relations existant entre certains facteurs du phénomène naturel étudié, permet de tirer des conclusions valables pour une décision à prendre dans le cadre des hypothèses formulées par le responsable.

La théorie des graphes et la programmation linéaire guident avec sûreté l'analyste dans le labyrinthe des solutions possibles ; les statistiques et le calcul des probabilités sont des auxiliaires précieux quand il s'agit d'étudier un phénomène aléatoire dans lequel le hasard intervient dans la détermination d'un choix ; enfin, dans les problèmes de concurrence, chaque jour de plus en plus agressive, la théorie des jeux est d'un grand secours.

Découverte de la recherche opérationnelle

Plutarque signale, à propos du siège de Syracuse par les Romains, que Hiéron demandait à Archimède « de révoquer un petit la géométrie de la spéculation des choses intellectives à l'action des corporelles et sensibles, et faire que la raison démonstrative fust un peu plus évidente et facile à comprendre au commun peuple, en la meslant par expérience matérielle à l'utilité de l'usage » (Vies des hommes illustres, trad. J. Amyot, 1559). Ainsi découvrait-on déjà, en quelque sorte, trois siècles avant notre ère, l'utilité d'une recherche « opérationnelle[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : ingénieur à l'Ecole supérieure d'électricité, directeur de la division "Enseignement" du Centre interarmées de recherche opérationnelle

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Blaise Pascal - crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Blaise Pascal

Opérations à effectuer et étapes à parcourir de l'origine à la fin des travaux - crédits : Encyclopædia Universalis France

Opérations à effectuer et étapes à parcourir de l'origine à la fin des travaux

Autres références

  • ÉCONOMIE (Définition et nature) - Objets et méthodes

    • Écrit par Henri GUITTON
    • 6 478 mots
    Le mot de recherche exprime bien l'esprit de toute science. Rechercher, c'est accepter de se tromper, c'est œuvrer pour s'approcher d'une solution.La recherche est opérationnelle par nature. Cette expression (operational research) a pris naissance dans le domaine de la stratégie militaire. La recherche...

Voir aussi