OPÉRATIONNELLE RECHERCHE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les études combinatoires

Dans ce contexte déterminé, les éléments nécessaires au calcul des décisions sont connus avec exactitude, à la précision des mesures près éventuellement. La principale difficulté réside dans le très grand nombre de solutions possibles entre lesquelles le choix doit s'exercer pour ne retenir que la plus favorable. Les algorithmes de la théorie des graphes et les techniques de programmation linéaire permettent heureusement une convergence vers la meilleure solution sans avoir à énumérer toutes les possibilités.

La théorie des graphes

La théorie des graphes s'introduit avec facilité dans la description de solutions concrètes où existent des combinaisons d'événements ou des successions temporelles (cf. théorie des graphes). Ses algorithmes sont de puissants auxiliaires pour l'analyste. D'abord parce que l'algorithme, prescription détaillée des opérations à réaliser pour obtenir avec certitude la solution d'un type de problème, peut être confié à l'ordinateur ; ensuite parce que la manifestation fondamentale de l'organisation chez l'homme étant l'ordre et l'équivalence, il est bien naturel que la théorie des graphes, dont la principale préoccupation est l'étude des relations pouvant exister entre les éléments d'un ensemble, se soit intéressée à ces problèmes.

Les algorithmes de la théorie des graphes sont très utiles dans l'ordonnancement d'un travail. Celui dit du chemin critique est à la base d'une technique très en vogue dans les centres de recherche et les entreprises. Il s'agit d'instituer une méthode permettant de définir les « étapes critiques », c'est-à-dire celles dont la réalisation ne doit être retardée sous aucun prétexte faute de quoi l'achèvement de l'ouvrage le serait d'autant. C'est la méthode américaine P.E.R.T. (Program Evaluation and Review Technique) ou sa variante française des « potentiels » ; on peut désirer connaître la date au plus près de l'achèvement d'un ouvrage nécessitant trois opérations A, B et C demandant respectivement 3, 5 et 2 unités de temps. Ce travail comportant les étapes a


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

Blaise Pascal

Blaise Pascal
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Opérations à effectuer et étapes à parcourir de l'origine à la fin des travaux

Opérations à effectuer et étapes à parcourir de l'origine à la fin des travaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : ingénieur à l'Ecole supérieure d'électricité, directeur de la division "Enseignement" du Centre interarmées de recherche opérationnelle

Classification

Autres références

«  OPÉRATIONNELLE RECHERCHE  » est également traité dans :

ÉCONOMIE (Définition et nature) - Objets et méthodes

  • Écrit par 
  • Henri GUITTON
  •  • 6 469 mots

Dans le chapitre « La recherche opérationnelle »  : […] Le mot de recherche exprime bien l'esprit de toute science. Rechercher, c'est accepter de se tromper, c'est œuvrer pour s'approcher d'une solution. La recherche est opérationnelle par nature. Cette expression ( operational research ) a pris naissance dans le domaine de la stratégie militaire. La recherche opérationnelle est alors tâche d'état-major, de collaboration entre esprits de formation et […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Georges CULLMANN, « OPÉRATIONNELLE RECHERCHE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/recherche-operationnelle/