READY-MADE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une fiction logique

Ce n'est qu'au terme de plusieurs décennies que la rumeur du Ready-made orchestrée par Duchamp (« N'importe quel objet peut devenir une œuvre d'art ») a fini par prendre corps et s'incarner dans des objets effectivement exposés. Thierry de Duve énumère méthodiquement dans Résonances du Readymade les conditions de cette réussite qui fait exister désormais dans les musées des accessoires nantis, comme il le dit joliment, d'une « étiquette invisible » précisant « ceci est de l'art ». Il faut, tout d'abord, quelque chose d'assez neutre dans le rôle du « ceci » ; puis un auteur qui, pour la première fois, y attache l'étiquette, un public qui prend note de l'opération, et enfin une « chambre d'enregistrement » (la presse, l'opinion, les institutions) qui garde la mémoire de tout cela – point n'est besoin qu'on croie vraie l'étiquette « ceci est de l'art », il suffit que la proposition soit de notoriété publique.

Ce fut le génie propre de Duchamp de s'assurer que toutes ces conditions seraient remplies. Il prit garde que les objets candidats au statut de Ready-made fussent aussi neutres que possible – pas de vertus intrinsèques, notamment esthétiques, pour venir brouiller la netteté de l'opération (mais tous les accessoires sélectionnés ont cependant en commun d'être des instruments qui agrippent, ramassent ou contiennent, comme s'il les avait intuitivement choisis pour retenir le sens). Il veilla aussi avec soin à la publicité et à l'enregistrement de ses choix d'objets. Tout laisse ainsi à penser qu'il n'a persuadé ses amis américains d'organiser un Salon des artistes indépendants new-yorkais, sur le modèle parisien, que pour pouvoir y proposer Fontaine sous un faux nom, mettre le système en porte-à-faux, et écrire la légende d'un scandale. Un scandale modeste, en 1917. Il existait d'ailleurs des précédents à la plaisanterie : en 1910, Roland Dorgelès avait fait admettre au salon des Indépendants de Paris un Coucher de soleil sur l'Adriatique qui se révéla avoir été peint par la queue d'un âne ; en 1912, Max Pechstein avait accepté de transmettre à la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages






Écrit par :

  • : professeur à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris

Classification


Autres références

«  READY-MADE  » est également traité dans :

ROUE DE BICYCLETTE (M. Duchamp)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 243 mots
  •  • 1 média

La Roue de bicyclette, premier ready-made réalisé par Marcel Duchamp en 1913, déconcerte d'abord par son caractère surréaliste avant la lettre. Aussi étrange qu'elle paraisse, cette association hétéroclite de deux objets ordinaires qui ne doit plus rien au savoir-faire traditionnel de l'ar […] Lire la suite

ANTI-ART

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 3 052 mots

Dans le chapitre « L'anti-art et ses avatars »  : […] Le destin de l'anti-art ne traduit pas, depuis, cette violence extrême. Au fur et à mesure que l'art d' avant-garde a été accepté, classé, valorisé financièrement par les critiques, les musées et les marchands, l'anti-art est devenu l'épiphénomène de l'art. Si Breton n'y a jamais fait appel, s'il a même contribué à perpétuer à sa manière la vocation subversive de l'art proprement dit, son ami Mar […] Lire la suite

ART (L'art et son objet) - L'œuvre

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 2 296 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'œuvre qui vient »  : […] L'art moderne et l'art contemporain ont transformé la notion d'œuvre. Si les prémices d'une crise sont repérables dès le xix e  siècle, c'est le siècle suivant qui développe le processus, avec un acmé dans les années 1960-1970, où les artistes refusent de qualifier d'« œuvre » leur production, préférant parler de « pièce », d'« objet spécifique », de « travail », de « proposition » ou d'« action  […] Lire la suite

ART (L'art et son objet) - La reproduction en art

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 2 028 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des reproductions originaires »  : […] Les critiques du « musée imaginaire » n'ont pas manqué. Cependant, depuis les avant-gardes historiques, bien des artistes ont manifesté leur enthousiasme pour les vertus des techniques reproductives, ou déployé leur ironie contre les mérites supposés de l'authenticité. Vantant les moyens modernes de reproduction qui permettent aux œuvres, notamment musicales, d'acquérir une véritable ubiquité, Pau […] Lire la suite

ART (L'art et son objet) - Création contemporaine

  • Écrit par 
  • Paul ARDENNE
  •  • 3 566 mots
  •  • 2 médias

À la veille de la Première Guerre mondiale, Marcel Duchamp ouvrait avec le readymade un nouveau chapitre de l'art moderne. Un tabouret surmonté d'une roue de bicyclette (1913), puis un porte-bouteilles (1914), une pelle à neige ( In advance of the broken arm , 1915), un urinoir ( Fountain , 1917 ), le tout acheté dans le commerce, se voyaient érigés au rang d'œuvres d'art. L'artiste, simplement – […] Lire la suite

BARUCHELLO GIANFRANCO (1924- )

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 951 mots

Gianfranco Baruchello est un peintre, écrivain et cinéaste italien d'avant-garde né en 1924 à Livourne. Il obtient un doctorat de droit, et crée, très jeune, une entreprise de produits biochimiques qu'il abandonne définitivement en 1959, malgré sa réussite, pour se consacrer à la peinture. Après une première phase d'expérimentation « informelle », où il utilise un vernis noir sur la toile blanche […] Lire la suite

DUCHAMP MARCEL (1887-1968)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 3 909 mots
  •  • 1 média

Peintre, artiste indépendant des groupes, fût-ce celui du surréalisme – avec lequel il lui est arrivé souvent de collaborer –, grand joueur d'échecs, individu émancipé, Marcel Duchamp est sans doute l'artiste du xx e siècle qui a le mieux réussi à accomplir une œuvre absolument originale, en échappant aux variations du marché de l'art et au système de la mode. « Unique », au sens que Max Stirner […] Lire la suite

DUCHAMP DU SIGNE, Marcel Duchamp - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 900 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une machinerie loufoque »  : […] Alors que la Boîte de 1914 (ainsi nommée car, dans une boîte fabriquée à cet effet, les notes de Duchamp étaient rangées) comporte peu de textes, parfois repris ultérieurement, la Boîte verte , confectionnée par Duchamp en 1934, compte un grand nombre de brèves ou de longues notices concernant l'une de ses œuvres les plus mystérieuses et les plus fascinantes : La Mariée mise à nu par ses célibat […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 475 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le premier modernisme »  : […] De ce point de vue, l'introduction du modèle avant-gardiste du modernisme à partir des premières expositions américaines des impressionnistes français, au milieu des années 1880, va avoir un effet paradoxal, quoique déterminant. Il impose en effet, comme condition de reconnaissance internationale, l'affirmation des spécificités – aussi bien celle du médium que celle de l'individualité du créateur, […] Lire la suite

KOONS JEFF (1955- )

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  •  • 1 094 mots
  •  • 1 média

L'artiste américain Jeff Koons est né en 1955 à York, en Pennsylvanie. Après avoir étudié l'art et le design au Maryland Institute College of Art de Baltimore et à la School of the Art Institute de Chicago, il s'installe à New York en 1976. Participant activement à la vie de la scène artistique et musicale, il travaille comme courtier en matières premières à Wall Street pour financer ses œuvres. E […] Lire la suite

MALÉVITCH KASIMIR (1878-1935)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 3 487 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le « zaoum » »  : […] Les discussions que Malévitch eut alors avec son ami débouchent immédiatement sur le désir d'entreprendre une enquête fondamentale sur la nature du signe pictural : puisque le signe ne se définit plus par son rapport à ce à quoi il se réfère, mais par un jeu d'oppositions internes à l'ensemble dont il participe, on doit pouvoir trouver le moyen, en peinture, d'isoler des signes « purs », des signe […] Lire la suite

MINIMAL ET CONCEPTUEL ART

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA, 
  • Catherine MILLET, 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 6 311 mots

Dans le chapitre « Un nouveau langage critique »  : […] Héritier du formalisme, l'art conceptuel en porte, dans le même temps, la critique. Les pratiques artistiques auxquelles correspond historiquement la critique formaliste sont celles qui introduisent l'attitude des artistes conceptuels. À la suite de Newman et de Reinhardt, une grande partie de l'art américain, peinture et sculpture, tend à une géométrisation des formes, à une objectivation de l'œ […] Lire la suite

NON-ART

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 4 020 mots

Dans le chapitre « Aberrant catalogue d'un musée contradictoire »  : […] Dans Un autre monde (1844), le dessinateur Jean Isidore Grandville imagine (entre autres choses) un art différent. Il montre, dans un musée, un gigantesque pouce ; des plantes réelles que viennent manger les oiseaux ; des bras armés qui se meuvent, sortent de la toile et menacent la vie des spectateurs ; des objets non identifiables dont peut-être certains sont des dos de toiles et d'autres des c […] Lire la suite

NOUVEAU RÉALISME

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 2 605 mots

Dans le chapitre « Naissance officielle du Nouveau Réalisme »  : […] En avril 1960, Restany préface le catalogue de l'exposition collective réunissant Arman, Hains, François Dufrêne (autre « décolleur », marquant une prédilection pour l'envers des affiches), Klein, Tinguely et Villeglé, à la galerie Apollinaire de Milan. Ce texte, intitulé « Les Nouveaux Réalistes », est considéré comme le premier manifeste du groupe, proclame l'obsolescence de la peinture de chev […] Lire la suite

PERFORMANCE, art

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 19 226 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Performer et transformer : Marcel Duchamp »  : […] Prenons l'exemple le plus clair d'une performance cagienne : l'exécution, au Maverick Hall de Woodstock en 1952, par David Tudor au piano, de la pièce silencieuse qui a rendu célèbre le nom de John Cage, 4′33″ . Igor Stravinski, on le sait, eut beau jeu de proclamer qu'il souhaitait entendre, du même compositeur, des pièces identiques mais si possible plus longues... Réaction de musicien ! Mais so […] Lire la suite

RAY MAN (1890-1976)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 2 429 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Ingres du XXe siècle, et ses violons »  : […] Avant de débarquer à Paris le 14 juillet 1921, Man Ray avait déjà accompli aux États-Unis des œuvres décisives, sans précédent dans son pays. Sa formation de dessinateur industriel, qui le prédisposait à devenir ingénieur ou architecte, l'incitait, en tant que peintre, à utiliser des outils de précision : la composition et le dessin de son tableau, La Danseuse de corde s'accompagnant de ses ombr […] Lire la suite

SCULPTURE - Matériaux et techniques

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 7 455 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Classification »  : […] Plusieurs classifications des matériaux qu'utilise le sculpteur peuvent être envisagées. Il serait possible de faire une première répartition en se fondant sur leur origine soit minérale (toutes les pierres, l'argile, le plâtre et leurs dérivés, mais aussi les métaux), soit organique (bois et dérivés, cire, ivoire et os), soit synthétique. Mais ce classement, tout satisfaisant pour l'esprit qu'il […] Lire la suite

SCULPTURE CONTEMPORAINE

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 066 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Du ready-made à la critique de la société de consommation »  : […] Dans un esprit radicalement différent, à la suite du ready-made inventé par Marcel Duchamp dès 1914 avec le Porte-bouteilles , Jean Tinguely (1925-1991), en compagnie entre autres de Daniel Spoerri, de César (1921-1998) et d’Arman (1928-2005), crée en 1960, sous la houlette du critique d’art Pierre Restany, le groupe des Nouveaux Réalistes qui rassemble aussi de nombreux peintres. C’est l’objet, […] Lire la suite

SURRÉALISME & CINÉMA

  • Écrit par 
  • Ado KYROU
  •  • 1 414 mots

Le cinéma à proprement parler surréaliste peut paraître à première vue mince, voire pauvre. Il n'en est rien : le surréalisme a imprégné quantité de films. Les surréalistes, ceux qui firent partie du groupe et qui signèrent les textes importants de l'entre-deux-guerres, se méfièrent du cinéma, retrouvant dans les seuls films populaires (par exemple Fantomas ), burlesques (par exemple ceux des Marx […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Didier SEMIN, « READY-MADE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ready-made/