SHANKAR RAVI (1920-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un musicien universel

Ravi Shankar joue des musiques hindoustanies (du nord de l'Inde) tout en étant influencé par les musiques carnatiques (du sud de l'Inde). Les deux traditions reposent sur les mêmes bases ; la bifurcation a commencé au xiie siècle, quand, au nord, l'hindī a remplacé le sanskrit.

Si les musiques du sud sont plus austères, plus fidèles aux anciens répertoires et plus structurées, c'est qu'elles s'appuient sur la composition davantage que sur l'improvisation. Comme le soulignait Ravi Shankar, « dans le nord, les musiciens dépendent d'abord des maharadjahs. Pendant des siècles, ces princes ont développé la musique de façon isolée, chacun sur son territoire, selon le système des gharānā (écoles) qui cultivent les styles différents ». Les artistes n'avaient alors plus tellement l'occasion de s'écouter les uns les autres, les évolutions ont donc divergé, surtout dans le cas des musiques instrumentales, qui, dans le nord, s'appuient de moins en moins sur le chant.

Pourtant, les rāga du nord et du sud portent souvent les mêmes noms. Qu'est-ce qu'un rāga ? Ni une gamme, ni un mode, ni une clé, ni une mélodie, ni un chant, et pourtant c'est un peu de tout cela. Comme le précisait Ravi Shankar, « chaque rāga a un motif, un leitmotiv. C'est comme un visage, grâce à ses traits, on peut le reconnaître immédiatement ». Il faut aussi qu'un rāga ait un rasa, c'est-à-dire une humeur, un état d'âme particulier. Les uns sont dignes, les autres érotiques, romantiques, héroïques ; l'artiste est libre de donner sa couleur en usant du micro-intervalle, du glissando, etc. « Il n'y a que le gourou qui puisse enseigner cela, ajoutait Ravi Shankar. Ce n'est pas quelque chose que l'on peut fixer par écrit, on ne peut pas non plus le jouer sur un instrument à clavier ou à touches. C'est comme quelque chose de mort à quoi on insuffle une respiration (le prāna) qui donne vie au rāga. »

Magnifique compositeur aux improvisations tour à tour langoureuses ou volubiles, Ravi Shankar a, tout au long de sa vie, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  SHANKAR RAVI (1920-2012)  » est également traité dans :

GLASS PHILIP (1937- )

  • Écrit par 
  • Patrick WIKLACZ
  •  • 1 510 mots
  •  • 1 média

Le compositeur américain Philip Glass naît le 31 janvier 1937 à Baltimore. Son père, disquaire et réparateur de radio, initie le jeune Philip à la musique en lui faisant écouter de nombreux disques. À l'âge de huit ans, il commence à étudier la flûte au Peabody Conservatory of Music de sa ville natale. De 1952 à 1956, il suit des cours de philosophie, de piano et de mathématiques à l'université d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philip-glass/#i_99231

RAY SATYAJIT (1921-1992)

  • Écrit par 
  • Charles TESSON
  •  • 1 258 mots
  •  • 1 média

L'Inde est un pays connu pour être le plus gros producteur de films au monde, à travers deux centres (Madras et Bombay) qui distillent des œuvres mythologiques ou d'action, chantées ou dansées. Satyajit Ray s'est toujours tenu éloigné des règles de l'industrie du cinéma commercial et a choisi de demeurer fidèle à sa ville (Calcutta, où il naît en 1921), à sa région (le Bengale), à sa langue et à s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/satyajit-ray/#i_99231

SITĀR

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 398 mots
  •  • 1 média

Le sitār est un instrument à cordes de la famille des luths très répandu en Inde du Nord. Il mesure 1,2 m de longueur environ et comporte une caisse de résonance piriforme profonde en bois et en calebasse, un manche en bois, long, large et évidé, des chevilles frontales et latérales, et vingt frettes arquées mobiles. Le sitār est généralement muni de cinq cordes mélodiques métalliques, d'une ou de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sitar/#i_99231

Voir aussi

Pour citer l’article

Éliane AZOULAY, « SHANKAR RAVI - (1920-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ravi-shankar/