Éliane AZOULAY

journaliste à Télérama

BACHIR MOUNIR (1930-1997)

  • Écrit par 
  • Éliane AZOULAY
  •  • 519 mots

Irakien né à Mossoul d'une mère kurde et d'un père syriaque orthodoxe, Mounir (ou Munir) Bachir a été surnommé l'« émir du oud ». Au côté de son père, Abdel-Aziz Bachir, luthiste et chanteur réputé, il se familiarise avec les diverses facettes de la tradition irakienne, où se mêlent influences syriaques, byzantines, kurdes, persanes et turques. À l'Institut de mu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mounir-bachir/#i_0

COMPAY SEGUNDO (1907-2003)

  • Écrit par 
  • Éliane AZOULAY
  •  • 858 mots

Jusqu'à la fin de sa vie, le pimpant séducteur de la musique cubaine affichera une insolente bonne humeur, lançant des œillades charmeuses à toute occasion, ajustant son panama blanc, tirant une bouffée de son cigare. Lorsqu'on lui demandait le secret de sa longévité, Máximo Francisco Repilado Muñoz, alias Compay Segundo, répondait d'un air coquin « le rhum, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/compay-segundo/#i_0

CRUZ CELIA (1924-2003)

  • Écrit par 
  • Éliane AZOULAY
  •  • 852 mots

La salsa est la version new-yorkaise, très cuivrée, imprégnée de jazz, du son (prononcer « sone ») cubain, lui-même né de la rencontre entre le tambour des esclaves noirs et la guitare des colons européens. Celia Cruz, morte le 16 juillet 2003, à Fort Lee, dans le New Jersey, fut la reine incontestée du genre. Son timbre grave, sa voix puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celia-cruz/#i_0

KHAN NUSRAT FATEH ALI (1948-1997)

  • Écrit par 
  • Éliane AZOULAY
  •  • 640 mots

Surnommé le Pavarotti pakistanais, Nusrat Fateh Ali Khan appartenait à une illustre famille de chanteurs spécialisés dans le qawwali (littéralement, « musique de la parole »), tradition issue du mysticisme soufi. Il naît à Lyallpur (aujourd'hui Faisalabad) le 12 juillet 1948. Son père, Ustad Fateh Ali Khan, aurait voulu pour lui un métier « noble » (médecin, ingénieur...). Mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nusrat-fateh-ali-khan/#i_0

KHAN VILAYAT (1928-2004)

  • Écrit par 
  • Éliane AZOULAY
  •  • 869 mots

Celui dont les compositions illuminent le film de Satyajit Ray Le Salon de musique (1958) fut en quelque sorte l'anti-Ravi Shankar. Ustad (« maître ») Vilayat Khan jouait lui aussi du sitar. Mort le 13 mars 2004 à Bombay, il était né à Gowripur, dans l'est du Bengale devenu aujourd'hui le Banglad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vilayat-khan/#i_0

MAKEBA MIRIAM (1932-2008)

  • Écrit par 
  • Éliane AZOULAY
  •  • 848 mots

Pour les Africains, elle était la « Mama Afrika », « l'Ancienne », celle que l'on respecte et que l'on vénère, celle qui fut la première à porter la musique des ancêtres sur la scène internationale. Pour le monde entier, elle était l'auteur du fameux tube Pata Pata et l'emblème de la lutte anti-apartheid.La chanteuse sud-africaine Miriam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miriam-makeba/#i_0

MATOUB LOUNÈS (1956-1998)

  • Écrit par 
  • Éliane AZOULAY
  •  • 647 mots

Une voix grave et veloutée, quelques notes au banjo ou au oud, parfois des effluves de violon ou de synthétiseur... Le « protest-singer » algérien Lounès Matoub se doublait d'un crooner empruntant ses mélodies, ses intonations et ses orchestrations au chaabi, musique populaire dérivée du classicisme arabo-andalou.Alors que la plupart des chanteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lounes-matoub/#i_0

RIMITTI CHEIKHA (1923 env.-2006)

  • Écrit par 
  • Éliane AZOULAY
  •  • 819 mots

Jusqu'à sa mort d'une crise cardiaque, à Paris, le 15 mai 2006, Saâdia Bedief, alias Cheikha Rimitti (ou Remitti), « la mamie du raï », arborait diadèmes de perles et mains teintées au henné. Cette femme de caractère qui fut si souvent blessée par les aléas de l'existence racontait sans fards ses années de misère, en pleine Seconde Guerre mondiale, dans la région de Sidi Bel Abbes, en Algérie, lor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cheikha-rimitti/#i_0

RODRIGUES AMÁLIA (1920-1999)

  • Écrit par 
  • Éliane AZOULAY
  •  • 673 mots

Aucune voix n'a incarné à ce point l'austérité douloureuse, les roucoulements volubiles, la nostalgie voluptueuse du fado, qui, selon l'écrivain portugais Fernando Pessoa, exprime « la lassitude des âmes fortes ».D'Amália Rodrigues émanait une sorte d'élégance naturelle, une noblesse majestueuse nourrie d'une intériorité contemplative qui galvanisait les foules. Le sens du tragique lui collait à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amalia-rodrigues/#i_0

SHANKAR RAVI (1920-2012)

  • Écrit par 
  • Éliane AZOULAY, 
  • E.U.
  •  • 1 087 mots

Principal représentant de la musique classique indienne en Occident, Ravi Shankar a bousculé les stéréotypes en associant la sérénité méditative des rāga indiens aux stridences du rock jusque sur la scène du festival de Woodstock, en 1969. C’est à cette époque qu’il est devenu l'ami de George Har […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ravi-shankar/#i_0

SOSA MERCEDES (1935-2009)

  • Écrit par 
  • Éliane AZOULAY
  •  • 591 mots

En poncho de couleur vive, un tambour bombo dans les bras, elle électrisait les foules. Mercedes Sosa, née le 9 juillet 1935, avait commencé sa carrière de chanteuse dès l'âge de quinze ans, en 1950, à l'occasion d'un concours radiophonique organisé dans sa ville natale des Andes argentines, San Miguel de Tucumán. Jusqu'à sa mort, le 4 octobre 2009, à soixante-quatorze ans, dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercedes-sosa/#i_0

TOURÉ ALI FARKA (1939-2006)

  • Écrit par 
  • Éliane AZOULAY
  •  • 766 mots

Sonblues de Tombouctou lui a valu le surnom de « John Lee Hooker africain ». Mais Ali Farka Touré préférait inverser le propos et clamer l'ancrage sahélien des musiques noires américaines : « Moi, j'ai la racine et le tronc, disait-il, eux, ils n'ont que les feuilles et les branches. »Paysan dans l'âme, le chanteur et gratteur de cordes malien a continué à travailler la terre jusqu'à son hospitali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ali-farka-toure/#i_0