RAISON D'ÉTAT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Notion ancienne de la tradition politique des Occidentaux. Le terme se trouve déjà chez Cicéron (consul en ~ 63), ratio reipublicae. D'autres expressions ou maximes, souvent empruntées au droit romain (utilité publique, raison de l'Empire, nécessité n'a pas de loi), furent les conducteurs du concept chez les juristes du Moyen Âge, dont les analyses raffinées ont préparé des théories plus modernes, inséparables du nom de Machiavel depuis le xvie siècle. En son sens actuel, hérité de l'expérience des États libéraux du xviiie au xxe siècle (système baptisé « État de droit » par la philosophie allemande), la raison d'État englobe les diverses espèces d'illégalités commises au nom des États souverains et contre lesquelles il n'existe aucune protection, sauf à contester ces pratiques par des moyens non juridiques. La liste des cas politiques ainsi soustraits aux règles de droit par ailleurs reconnues comme contraignantes ne peut être établie, chaque État s'érigeant en maître absolu pour décider d'user ou non d'une prérogative aussi dangereuse pour les libertés, cependant restreinte par les usages et la pression des opinions publiques. La raison d'État justifie les parodies de justice ; elle couvre encore, ici et là dans le monde, la pratique de la torture, théoriquement abolie partout (Déclaration universelle des droits de l'homme, proclamée par l'Organisation des Nations unies en 1948, art. 5) ; elle fonde l'argumentation des États lorsqu'ils estiment inopportun de porter tel différend particulier devant les juridictions internationales, dont ils admettent pourtant la compétence. Il subsiste donc une large zone politique, extensible selon les intérêts en cause et les circonstances, dans laquelle les États se comportent d'après le modèle absolutiste, en dépit de l'idéologie proclamant le respect du droit. Cette réalité est aujourd'hui marquée par l'apparent [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  RAISON D'ÉTAT  » est également traité dans :

ABSOLUTISME

  • Écrit par 
  • Jacques ELLUL
  •  • 4 285 mots

Dans le chapitre « L'absolutisme pragmatique : raison d'État de Richelieu, « mystère divin » de Louis XIV »  : […] La pensée de Richelieu est fondée tout entière sur l'idée que la puissance est la seule chose nécessaire à l'État. Le roi doit ne supporter aucune opposition, et réunit entre ses mains les instruments de la puissance (armée, finances, réputation). Le pouvoir du roi n'est pas pour autant un pouvoir personnel : la personne du roi se confond avec l'État. Celui-ci ne pouvant être partagé, le roi ne do […] Lire la suite

ACTE DE GOUVERNEMENT

  • Écrit par 
  • F. LAMOUREUX
  •  • 644 mots

Certaines décisions de l'exécutif échappent à tout recours devant quelque juridiction que ce soit et constituent cette catégorie très particulière d'actes de l'autorité publique qu'on appelle « actes de gouvernement ». L'immunité juridictionnelle de ces actes est totale : elle concerne à la fois le contentieux de la légalité et celui de la responsabilité. La théorie des actes de gouvernement ne re […] Lire la suite

DREYFUS (AFFAIRE)

  • Écrit par 
  • Vincent DUCLERT
  •  • 4 877 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une crise de la nation »  : […] L'affaire Dreyfus a révélé en effet la domination de l'antisémitisme sur l'esprit public, l'émergence d'une idéologie raciste appelant à l'exclusion des juifs de toute la vie nationale, la violence des haines nationalistes dénonçant la légalité républicaine. Confrontée à cette offensive majeure qui traduisait, en régime de culture de masse, le pouvoir de la presse tant extrémiste ( La Libre Paro […] Lire la suite

Les derniers événements

Haïti. Controverse sur la date de la fin du mandat du président Jovenel Moïse. 3-8 février 2021

Le 3, le président Jovenel Moïse, confronté à un fort mouvement de contestation, rend public un projet de réforme constitutionnelle qui renforce les pouvoirs du chef de l’État. Il propose l’organisation d’un référendum à ce sujet en avril et la tenue d’élections générales en septembre. Jovenel […] Lire la suite

Allemagne. Présentation des chiffres de l’économie pour 2020. 14 janvier 2021

Le ministre de l’Économie Peter Altmaier (CDU) présente les chiffres de l’économie pour 2020, publiés par l’institut national de la statistique Destatis. Il annonce une contraction du PIB de 5 %, la première de cette ampleur depuis 2009 en raison de la crise financière, mais toutefois moindre […] Lire la suite

Iran. Exécution de l’opposant Rouhollah Zam. 12 décembre 2020

L’opposant Rouhollah Zam est exécuté par pendaison, quatre jours après la confirmation de sa peine par la Cour suprême. En février, il avait été condamné pour, notamment, « corruption », « collaboration avec un pays ennemi, les États-Unis » et « espionnage au profit de la France et de l’État […] Lire la suite

O.N.U. Sommet sur l’ambition climatique. 9-31 décembre 2020

de l’accord de Paris de décembre 2015. Le rapport constate la poursuite de l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre (GAS) – 2,6 p. 100 en 2019. Il estime que ces émissions baisseront de 7 p. 100 en 2020 en raison du ralentissement de l’activité due à la pandémie de Covid-19, tout en prévoyant […] Lire la suite

États-Unis. Renversement d’un veto présidentiel par le Congrès. 1er-28 décembre 2020

russes dans la campagne de 2016. Le 23, le président met son veto au budget de la Défense, largement adopté par le Congrès, en raison, notamment, du refus des parlementaires d’abroger une disposition dégageant les réseaux sociaux de la responsabilité de leurs contenus. Le 27, Donald Trump ratifie […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LEGENDRE, « RAISON D'ÉTAT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/raison-d-etat/