Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PYGMÉES

On ne connaît pas le nombre de Pygmées qui vivent dans la forêt équatoriale africaine, de l'océan Atlantique aux Grands Lacs ; les estimations oscillent entre 150 000 et 200 000 (150 000 au Zaïre, les avait-on évalués en 1971). À l'ouest, on les appelle Binga : ils sont dispersés au Cameroun, au Gabon et au Congo, approximativement entre les fleuves Sanaga au nord, Oubangui à l'est, Niari au sud-ouest. En République démocratique du Congo (ex-Zaïre) et au Rwanda, ils sont nommés Twa ou Cwa, et au nord-est, dans la forêt de l'Ituri, Mbuti ; estimé à 40 000, ce groupe est le mieux étudié. L'anthropologue M. J. Gusinde donne le nom de Twide, dérivé de Twa, aux Pygmées africains, pour lesquels E. T. Harny a forgé le nom de Négrille, diminutif de Nègre. Certains auteurs classent parmi les Pygmées les Negritos, populations asiatiques de petite taille : Aeta des Philippines, Semang de Malaisie, Andaman des îles du même nom. La thèse d'une origine commune de tous les Pygmées, africains et asiatiques, est combattue par l'anthropobiologie actuelle, qui explique les similitudes de ces groupes par l'adaptation génétique à un même milieu, la forêt équatoriale.

Les plus petits hommes du monde

On ne traitera ici que des Pygmées d'Afrique, les plus petits hommes du monde (la stature moyenne masculine des Mbuti est de 1,44 m). Leur nom vient du grec pugmaios, qui signifie « haut d'une coudée » : l'Antiquité les connaissait déjà, depuis leur découverte par une expédition vers les sources du Nil envoyée par un pharaon de la VIe dynastie ; celui-ci en fit venir un à sa cour, avec force recommandations pour sa sécurité et son confort ; « Salut au danseur de Dieu, à celui qui réjouit le cœur, à celui vers lequel soupire le roi » écrit le pharaon. D'Égypte, la connaissance des Pygmées s'est répandue chez les Anciens : ils sont nommés par Homère et par Aristote, et représentés sur des mosaïques de Pompéi. Ensuite, les Occidentaux en firent des monstres infra-humains, jusqu'à ce que des explorateurs de la fin du xixe siècle les rencontrent. Des ethnologues ont vécu parmi eux et, s'ils ne partagent pas tous l'enthousiasme du pharaon à leur sujet, ils se plaisent à reconnaître leurs qualités humaines, l'originalité de leur vue du monde, et leur adaptation parfaite à la vie en forêt où ils se déplacent avec une grande rapidité.

Les Pygmées ont la peau brune, plus claire que celle de leurs voisins. Ils ont les jambes courtes, les bras longs, la chevelure crépue « en grains de poivre », le nez large et court, les lèvres minces.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur à l'université de Californie à Los Angeles

Classification

Pour citer cet article

Jacques MAQUET. PYGMÉES [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 17/05/2023

Média

Préparation du poison chez les Pygmées - crédits : Encyclopædia Universalis France

Préparation du poison chez les Pygmées

Autres références

  • AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

    • Écrit par
    • 21 496 mots
    • 29 médias
    LesPygmées (« haut d'une coudée » pour les Grecs de l'Antiquité) se reconnaissent à leur petite taille (1,30 m en moyenne pour un adulte). Ils vivent de cueillette, de chasse et de pêche dans la forêt équatoriale du bassin du Congo. Les Noirs les considèrent comme les premiers occupants de ces milieux...
  • ANTHROPOLOGY DAY (1904)

    • Écrit par
    • 1 206 mots

    Les jeux Olympiques de Saint Louis demeurent avant tout ceux de l'Amérique blanche. La guerre de Sécession est achevée depuis moins de quarante ans, la victoire du Nord sur le Sud a permis l'abolition de l'esclavage en 1865. Cette abolition ne signifie pas pour autant l'égalité des races,...

  • FIGURATIF ART

    • Écrit par
    • 2 901 mots
    • 1 média
    ...l'activité est encore perceptible, de nos jours, chez des primitifs. L'ethnologue allemand L. Frobenius a consigné d'étonnants rites de chasse particuliers aux Pygmées, comportant un minutieux cérémonial où la figure du gibier se trouve pour finir assaillie sur le sol. Il y a sûrement bien plus à voir dans les...
  • GABON

    • Écrit par , et
    • 6 688 mots
    • 5 médias
    ...gabonaise compte une quarantaine d'ethnies réparties entre huit groupes linguistiques de la famille bantoue, auxquels s'ajoutent quelques milliers de Pygmées. La riche diversité des productions culturelles, notamment des œuvres sculptées, a fait la renommée du Gabon : « byéri » fang, figures...
  • Afficher les 9 références