FIGURATIF ART

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Figurer, c'est composer des formes symboliques dans un espace spécifique. Au même titre que le geste ou la parole, le comportement figuratif est une fonction biologique de production et d'échange de valeurs, partant une technique d'intégration sociale. La figuration suppose une aptitude à discerner et reconnaître des formes, autrement dit, à composer les objets dont la réunion institue une mémoire culturelle. Figurer en est l'expression organique qui se réalise avec une spontanéité si profuse qu'elle déconcerte souvent le pouvoir de juger et même d'imaginer ; en quoi s'introduit l'art.

Le comportement figuratif intervient originairement comme principe esthétique dans toutes les opérations de l'homme, qu'on les subordonne à la pensée religieuse, magique ou technique. Seule, dans ses développements tout récents, la pensée scientifique semble pouvoir s'en affranchir, quand elle constitue des structures abstraites de groupes.

La mémoire d'un savoir

On s'en tiendra ici à la seule figuration plastique, écartant donc liturgie, cérémonial et théâtre, pour s'attacher à ce qu'il est convenu de nommer art figuratif. Cette dernière expression, à dire vrai, n'est pas très heureuse ; sa définition est incertaine, car elle se constitue polémiquement par opposition au genre indéterminé du non-figuratif. On consentira, cependant, que figuratif s'applique à la totalité de l'art académique. Empiriquement, le figuratif est le propre de l'académisme, à savoir un système théorico-pratique postulant que l'art soit l'imitation de la nature. Ce qui est beaucoup dire en peu de mots, et pose d'innombrables difficultés. L'idée de nature n'est pas simple ; elle a une histoire dont les moments informent le naturel. Le plus naïf constat des apparences est déjà un acte élaboré où les illusions de la subjectivité rencontrent les mirages de la culture. Quel que soit le modèle que se donne l'artiste, les chemins de son habileté ne sont jamais droits ni monotones ; leur condition est dans le corps, mais si modifiée par l'éducation que reproduire les apparences se [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  FIGURATIF ART  » est également traité dans :

ABSTRAIT ART

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 6 698 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'art abstrait et la modernité »  : […] L'avant-gardisme triomphant considérait chaque rupture comme un pas en avant irrévocable, aussitôt transformé en conquête définitive. Dans le droit-fil de cet état d'esprit, les militants de l'abstraction croient la création figurative périmée à jamais : après Kandinsky ou Mondrian, nul ne saurait être de son temps s'il recourt à la représentation. Tout retour à la figuratio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-abstrait/#i_228

ARMÉNIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALEM, 
  • Françoise ARDILLIER-CARRAS, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Sirarpie DER NERSESSIAN, 
  • Kegham FENERDJIAN, 
  • Marguerite LEUWERS-HALADJIAN, 
  • Kegham TOROSSIAN
  •  • 23 738 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Sculpture »  : […] L'architecture de pierre se prêtait admirablement au décor sculpté qui orne les linteaux et les tympans, les arcs qui encadrent les fenêtres, et les écoinçons des arcatures aveugles. Il faut noter particulièrement les représentations figuratives, l'Arménie étant, avec la Géorgie, le pays où de telles sculptures se sont développées plus que partout ailleurs à cette époque. À côté des thèmes religi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armenie/#i_228

ART (Le discours sur l'art) - Sémiologie de l'art

  • Écrit par 
  • Louis MARIN
  •  • 3 561 mots

Dans le chapitre « La lecture du tableau »  : […] On prendra comme exemple privilégié l'objet pictural : le tableau est un texte figuratif et un système de lecture. Il se voit globalement, comme une totalité qui implique non seulement un point de vue qu'éventuellement un code perspectif peut déterminer, mais aussi le retranchement de l'espace du tableau, de l'espace existentiel, comme un espace autre qui se constitue en un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-le-discours-sur-l-art-semiologie-de-l-art/#i_228

ART (Aspects culturels) - L'objet culturel

  • Écrit par 
  • Jean-Louis FERRIER
  •  • 6 281 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'objet de civilisation contemporain. Delaunay »  : […] L'art moderne, une fois encore, fera comprendre de quoi il s'agit exactement. Lorsque, dans les premières années du xx e  siècle, le public et la critique reprochent aux peintres cubistes de « déformer » et que M. Jules-Louis Breton va même jusqu'à alerter le Parlement, les cubistes rétorquent que tous leurs efforts visent, au contraire, à « form […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-l-objet-culturel/#i_228

ART & THÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Georges DIDI-HUBERMAN
  •  • 6 769 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'histoire et le mystère »  : […] Entre l'espoir d'une mémoire retrouvée et la crainte de s'oublier dans les séductions propres à l'image : c'est toute l'histoire de l'art religieux qui pourrait se raconter à partir de cette grande oscillation inquiète. Les peintres de la Renaissance faisaient-ils autre chose qu'enraciner un culte légitime à peindre de si beaux Saint Sébastien  ? ces corps impassibles et rayo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-et-theologie/#i_228

BALKENHOL STEPHAN (1957- )

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 869 mots

Le sculpteur Stephan Balkenhol, né en 1957 à Fritzlar (Hesse) en Allemagne, fait partie de la nouvelle génération d'artistes allemands qui tient à prolonger certains éléments d'un art de figuration tout en se démarquant nettement de ses aînés néo-expressionnistes (Georg Baselitz, Jörg Immendorf, A. R. Penck), qui recouraient à une certaine sauvagerie, à des formes primitives et violentes. Ainsi, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephan-balkenhol/#i_228

CREMONINI LEONARDO (1925-2010)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 1 015 mots

Ce Bolognais né en 1925, fils d'un cheminot qui pratiquait la peinture par amour de l'art, n'a pas été baptisé Leonardo par hasard : il fut initié aux techniques picturales dès son enfance. Encouragé par toute sa famille, il lia très tôt le plaisir de peindre à la contemplation des horizons. Son père ayant été muté en Calabre en 1936, le souvenir de deux années passées près de la mer devait l'émer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonardo-cremonini/#i_228

DESGRANDCHAMPS MARC (1960- )

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 762 mots
  •  • 1 média

Né en 1960 à Sallanches (Haute-Savoie), Marc Desgrandchamps est une figure majeure de la scène picturale contemporaine . Il entreprend à la fin des années 1970 des études d’arts plastiques à Aix-en-Provence, les poursuit à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, puis s’installe à Lyon en 1984. Il expose une première fois, avec Vincent Corpet et Pierre Moignard, à la Maison de la cult […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-desgrandchamps/#i_228

ESTHÉTIQUE - Esthétique et philosophie

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 7 348 mots

Dans le chapitre « Structure et sens »  : […] Mais il faut en venir à l'œuvre même ; elle sollicite moins l'intelligence que la sensibilité, le plaisir ; comment la rendre – presque malgré elle – intelligible, et comment en faire l'objet d'un discours rigoureux ? C'est ici que se propose la notion de structure qui, bien avant de connaître la fortune que l'on sait, a été pratiquée par de nombreux esthéticiens comme Viollet-le-Duc, Lalo, Étien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-esthetique-et-philosophie/#i_228

FÊTE, arts et architecture

  • Écrit par 
  • Georges FRÉCHET
  •  • 1 104 mots
  •  • 1 média

Dans ses Fastes , Ovide, le maître de l'amour, mais aussi le plus religieux des poètes latins, fait se répondre l'immutabilité de la cérémonie et la permanence du mythe qui en est souvent le prétexte. La fête constitue presque toujours la répétition d'une autre fête. C'est un arrêt du temps, mais elle suit le temps. L'étymologie latine du mot renvoie aux jours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fete-arts-et-architecture/#i_228

FIGURATION, paléolithique et néolithique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 558 mots
  •  • 6 médias

La représentation – ou ce que nous appelons aussi l’« art figuratif » – n’est apparue dans l’histoire de l’humanité qu’avec Homo sapiens , l’homme « anatomiquement moderne », c’est-à-dire nous-mêmes. Mais la manifestation d’un sens esthétique peut être datée de beaucoup plus loin dans le temps. Chez les animaux, l’identification d’un tel sens pourrait relever, de notre part, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figuration-paleolithique-et-neolithique/#i_228

FIGURATION LIBRE, mouvement artistique

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  •  • 992 mots

L'expression « figuration libre » a été forgée au cours de l'été de 1981 par l'artiste Ben qui avait invité Robert Combas et Hervé Di Rosa à exposer dans sa galerie de Nice ( 2   Sétois à Nice ). Cette appellation qui, un an plus tard, désignera une vingtaine d'artistes des années 1980, s'est finalement restreinte à quatre protagonistes, tous peintres : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figuration-libre-mouvement-artistique/#i_228

GIOTTO

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 3 174 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Repères biographiques »  : […] Giotto di Bondone est né peut-être vers 1266, à Vespignano, dans les collines du Mugello, à l'est de Florence. Il fait sans doute son apprentissage dans l'atelier de Cimabue et entre très tôt en contact avec le langage figuratif de l'Antiquité, d'abord sur le chantier d'Assise autour de 1280, ensuite à Rome où il séjourne peu après. Il aurait ainsi peint, dans l'église supérieure d'Assise, des sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giotto/#i_228

GÖBEKLI TEPE, site archéologique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 2 640 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un bestiaire de chasseurs »  : […] Les constructions circulaires ou légèrement ovales qui ont déjà été fouillées sont désignées par des lettres . La construction A comprend six piliers déjà dégagés, la construction B neuf, la C dix-huit et, enfin, la D treize. Il est à noter que la faune sauvage consommée, dont des ossements ont été retrouvés sur le site – gazelles, bovidés et onagres –, n’est que très rarement représentée sur les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gobekli-tepe-site-archeologique/#i_228

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Fonctions de l'image

  • Écrit par 
  • François LISSARRAGUE
  •  • 4 758 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les dieux et les morts »  : […] À la diversité du vocabulaire correspond la variété des objets figuratifs en rapport avec le divin. Parmi les représentations divines, il faut distinguer la statue de culte des autres offrandes consacrées aux dieux. La statue cultuelle est le plus souvent abritée en un temple ; le terme hedos , temple, siège ou demeure, s'applique parfois à la statue elle-même, les deux réali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-fonctions-de-l-image/#i_228

GUSTON PHILIP (1913-1980)

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 836 mots

Peintre américain. Grand amateur de bandes dessinées, Philip Guston (né Philip Goldstein en 1913 à Montréal au Canada, il adopte son nom d'artiste en 1935) se voit, à l'âge de treize ans, offrir des cours de dessin par correspondance à la Cleveland School of Cartooning, avant de s'inscrire un an plus tard à la Manual Arts High School de Los Angeles, où il rencontre Jackson Pollock. Imprégné aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philip-guston/#i_228

GUTTUSO RENATO (1912-1987)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 905 mots

Né à Bagheria (Sicile), le plus célèbre peintre italien du xx e siècle, après Giorgio de Chirico, ne se dissocie pas, par la sensualité et la violence de sa peinture figurative, du pays où il est né. Il a commencé par y faire des études de droit en 1930 et exposera ses tableaux avec des artistes siciliens jusqu'à la guerre. À partir des années 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renato-guttuso/#i_228

HÉLION JEAN (1904-1987)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 1 012 mots

Peintre français, né à Couterne (Orne). Rien ne prédisposait Jean Hélion, élève à l'Institut industriel d'Amiens, où il a étudié la chimie, à devenir peintre. Pourtant, on peut le considérer, avec Fernand Léger, comme l'un des plus grands peintres français du xx e siècle ; le plus dérangeant, aussi. Apprenti dans un bureau d'architecte en 1921, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-helion/#i_228

HOCKNEY DAVID (1937- )

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 1 722 mots

Dans le chapitre « Naturalisme et artifice »  : […] Né en 1937 à Bradford (Yorkshire), après une formation classique à l'école des Beaux-Arts de Bradford et des débuts en peinture marqués par l'influence de la Euston Road School, David Hockney étudie au Royal College of Art de Londres, entre 1959 et 1962, en compagnie de Ron B. Kitaj, Allen Jones, Peter Phillips, Derek Boshier et Patrick Caulfield. Son œuvre connaît alors une brève période abstrait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-hockney/#i_228

IMITATION, esthétique

  • Écrit par 
  • Danièle COHN, 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 3 911 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Imitation, histoire et forme »  : […] On parle à juste titre d'un paradigme de l'imitation, qui aurait, depuis l'Antiquité, régné sur l'histoire des arts, transitant à la Renaissance de l'art oratoire aux arts figuratifs. La mise au point de la perspective comme « forme symbolique », pour reprendre le titre d'un essai d'Erwin Panofsky, révolutionne les arts visuels. Leur statut s'en trouve modifié au point qu'ils prennent, vu leur ess […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imitation-esthetique/#i_228

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 132 mots
  •  • 62 médias

Dans le chapitre « Le culte de l'image »  : […] Le rôle considérable dévolu à l'image dans les préoccupations religieuses des Indiens ressort clairement de ce qui précède. Le culte de l'image plonge ses racines en un lointain passé, mais ses origines, qui ont intrigué les savants, demeurent obscures. Le Ṛgveda reconnaît implicitement la représentation anthropomorphique des déités. Des ouvrages beaucoup plus récents, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-l-art/#i_228

INFORMEL ART

  • Écrit par 
  • Hubert DAMISCH
  •  • 3 500 mots

Dans le chapitre « Jean Fautrier »  : […] Ce que refuse le peintre « informel », c'est d'abord une certaine conception du tableau comme reflet, répétition d'une réalité ou d'un modèle, d'une esquisse même, préalablement donnés. L'informel récuse en principe toute forme de représentation aussi bien que d'imitation, de vraisemblance : et si une image apparaît au terme du procès pictural, cette i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-informel/#i_228

KEMP MARTIN (1942- )

  • Écrit par 
  • Francesco PANESE
  •  • 2 059 mots

Dans le chapitre « Images et vérité »  : […] L'œuvre de Léonard de Vinci occupe, assez naturellement pourrait-on dire, une part importante de la volumineuse bibliographie de Kemp. Les travaux et les éditions qu'il lui a consacrés sont aujourd'hui des références dans le domaine. De Leonardo da Vinci : The Marvelous Work of Nature and Man (1981, prix Mitchell du meilleur premier livre) au plus vulgarisé CD-ROM […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-kemp/#i_228

KITAJ RONALD BROOKS (1932-2007)

  • Écrit par 
  • Stéphanie JAMET-CHAVIGNY
  •  • 857 mots

Né à Cleveland le 29 octobre 1932, le peintre et graphiste américain Ronald B. Kitaj – nom de son beau-père juif viennois – nourrit son œuvre d'une vision cosmopolite. À partir de l'année 1949, il effectue en effet de nombreux voyages en tant que marin dans des pays d'Amérique latine et d'Europe, tout en suivant « par escales » un enseignement artistique à la Cooper Union for the Advancement of S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ronald-brooks-kitaj/#i_228

MAGDALÉNIEN ART

  • Écrit par 
  • Denis VIALOU
  •  • 1 479 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Du bestiaire au symbole »  : […] Dans ses formes monumentales comme dans ses formes les plus petites, le bestiaire magdalénien se caractérise par une tendance figurative tournée vers le naturel. Les peintres et les graveurs magdaléniens ont recherché une fidélité visuelle à la nature, souvent attachée à des détails anatomiques, comme la figuration du clapet anal de certains mammouths ou des sourcils et des poils à l'intérieur de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-magdalenien/#i_228

MISE EN ABYME

  • Écrit par 
  • Lucien DÄLLENBACH
  •  • 1 803 mots
  •  • 2 médias

Associé à André Gide et au Nouveau Roman, qui l'a popularisé, le terme de « mise en abyme » est volontiers utilisé aujourd'hui pour désigner indifféremment toute modalité autoréflexive d'un texte ou d'une représentation figurée. Ainsi Fable de Francis Ponge sera-t-il qualifié de poème « en abyme », puisqu'il exploite l'autoréférence, pratique le repli narcissique sur soi et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mise-en-abyme/#i_228

MURALISME

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 2 226 mots

Dans le chapitre « Un art pour le peuple »  : […] La recherche d'un énoncé propre à cette peinture qui sort des musées conduit les muralistes – à l'exception notoire de José Clemente Orozco – à abandonner la symbolique plus ou moins ésotérique qui caractérisait leurs premières fresques. Un certain nombre de thèmes dominants compose le code figuratif du muralisme : l'exaltation de l'homme mexicain dans ses fêtes, ses activités productives, son as […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muralisme/#i_228

MYCÈNES

  • Écrit par 
  • Pascal DARCQUE, 
  • Jean-Claude POURSAT
  • , Universalis
  •  • 4 803 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Avant Mycènes, l'art minoen »  : […] L'art minoen, comme l'art mycénien qui en dérive, est essentiellement un art palatial. C'est l'apparition des palais crétois, vers 2000 avant J.-C., qui a permis la création d'un art original issu de la tradition égéenne du Bronze ancien ; c'est dans ce cadre que les artistes ont pu se spécialiser, collaborer et bénéficier des contacts que les souverains entretiennent avec les grandes civilisatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mycenes/#i_228

NARRATIF ART

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 971 mots

C'est l'art de conter, c'est-à-dire de transmettre par le verbe, le son ou l'image un récit, une séquence temporelle. Que ce récit soit réel ou imaginaire importe peu ; chaque fois qu'il y a narration, le conteur doit exprimer la durée et la causalité avec les moyens d'expression qu'il a choisis. La texture temporelle du verbe ou du chant est facile à admettre. Elle a plutôt posé des problèmes à c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-narratif/#i_228

NOUVELLE OBJECTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 2 142 mots

Dans le chapitre « Un nouveau naturalisme ? »  : […] Historien d'art en charge des collections du musée municipal de Mannheim, Gustav Friedrich Hartlaub va jouer un rôle clé dans la reconnaissance publique de la nouvelle peinture figurative en Allemagne. En 1922, Paul Westheim, dans la revue dont il est le rédacteur en chef, Das Kunstblatt , lance une enquête auprès d'écrivains, d'artistes, de critiques, en posant la question d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-objectivite/#i_228

O'KEEFFE GEORGIA (1887-1986)

  • Écrit par 
  • Élisabeth LEBOVICI
  •  • 338 mots

Le travail de Georgia O'Keeffe témoigne du courant figuratif américain dont les éléments de composition — cadrage, traitement des détails — empruntent plus aux procédés photographiques qu'aux modèles naturels. « On peint à partir de son sujet, et non de ce qu'on voit » [directement], soulignait l'artiste elle-même. Née le 15 novembre 1887 à Sun Prairie (État du Wisconsin), G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georgia-o-keeffe/#i_228

PEINTURE - Les théories des peintres

  • Écrit par 
  • Daniel ARASSE
  •  • 3 805 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Théorie des peintres et analyse des œuvres »  : […] Les théories de Klee ont eu un intérêt considérable, non seulement pour les artistes, mais aussi pour le spectateur et l'historien lui-même. En posant de façon nouvelle le rapport des moyens techniques et du sens, elles montrent que le point, la ligne, la touche, les tons, la composition sont les véritables signes du peintre. En faisant la théorie de ces signes picturaux, K […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-les-theories-des-peintres/#i_228

PERSPECTIVE

  • Écrit par 
  • Marisa DALAI EMILIANI
  •  • 8 113 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La perspective dans les arts figuratifs »  : […] Une histoire de la perspective limitée aux exemples d'une expression rigoureusement géométrique de l'espace risque de faire violence à la vérité figurative, en superposant le modèle abstrait de la perspective centrale moderne sur les expériences spatiales différemment structurées des diverses époques et provinces des histoires de l'art. Sans doute est-il préférable de renoncer d'emblée à la constr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perspective/#i_228

PIGNON ÉDOUARD (1905-1993)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 1 092 mots

Le peintre Édouard Pignon est issu d'une famille de mineurs du Pas-de-Calais (il est né à Bully) ; il fut lui-même galibot avant de devenir cimentier-plafonneur parce qu'il ne supportait pas l'absence de lumière au fond de la mine. En 1926, il décide, contre l'avis de tous, de devenir peintre et part s'installer à Paris. Il exerce alors plusieurs métiers : manœuvre aux usines Citroën, pointeau, fi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-pignon/#i_228

POP ART

  • Écrit par 
  • Bertrand ROUGÉ
  •  • 3 814 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le pop art américain »  : […] Berceau de la société de consommation, les États-Unis sont la véritable patrie du pop ; c'est là qu'il se développa sous sa forme la plus pure et survécut le plus longtemps, influençant durablement les jeunes générations d'artistes. Le pop américain prend ses racines dans l'art populaire des peintres d'enseignes des xviii e et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pop-art/#i_228

PRÉHISTORIQUE ART

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Denis VIALOU
  •  • 27 698 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Abris peints du Levant espagnol »  : […] L'art paléolithique espagnol disparut, comme en France, après sa grande phase magdalénienne, brillante et dense, durant la fin de la glaciation würmienne. Cependant, à la différence d'autres régions d'Europe occidentale, la péninsule Ibérique garda vivace pendant plusieurs millénaires une tradition d'art pariétal, en plein air, dans le Levant, vaste région montagneuse s'étendant de l'embouchure de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique/#i_228

RÉALISME, art grec

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 1 435 mots

Depuis la Renaissance jusqu'au milieu du xix e  siècle au moins, l'art grec a fourni aux artistes et aux penseurs de l'Occident le modèle de ce qu'ils ont appelé le « beau idéal » : un art où la réalité est épurée par la recherche d'une perfection formelle résultant d'une démarche intellectuelle. Cette perception de l'art grec, fondée avant tout s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realisme-art-grec/#i_228

RÉCIT

  • Écrit par 
  • Louis MARIN, 
  • Jean VERRIER
  •  • 8 852 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Définitions »  : […] Une représentation est narrative lorsque le propos de l'artiste est de représenter un événement singulier impliquant des acteurs eux-mêmes reconnaissables comme individus et participant à l'événement d'une manière telle que celui-ci est suffisamment remarquable pour être représenté. Cette définition de la représentation narrative soulève, dans son énoncé et dans ses exclusions, un ensemble de pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recit/#i_228

SCULPTURE CONTEMPORAINE

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 066 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Traces et empreintes »  : […] Polyfocus (1999) de Gilles Barbier propose ainsi un spectacle aussi drôle que terrifiant. L’œuvre rassemble des figures, moulées sur nature, qui sont toutes des représentations modifiées de l’artiste. Gilles Barbier exploite le moulage, procédé ancestral de la sculpture, tout en montrant à quel point la question du clonage, de la reproduction à l’identique de l’être humain, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sculpture-contemporaine/#i_228

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques GUILLERME, « FIGURATIF ART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-figuratif/