PSYCHOLOGIE CLINIQUE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La psychologie clinique cognitive

La psychologie clinique cognitive s’intéresse aux processus de pensée qui filtrent et organisent la perception de l’environnement. Ce courant s’est développé à partir des travaux d’Aaron T. Beck sur la thérapie cognitive de la dépression. Selon cet auteur, l’émotion est dépendante de la cognition ; plus exactement, l’émotion résulterait de l’interprétation des événements par l’individu en raison de processus cognitifs dysfonctionnels. Les patients anxieux auraient tendance à interpréter les situations comme plus dangereuses qu’elles ne le sont en réalité du fait de l’existence de croyances apprises au cours de la vie. Ces croyances dysfonctionnelles sont issues de structures de la pensée appelées schémas. Un schéma est une représentation stockée de l’expérience passée qui guide et organise notre vision du monde. Il peut être vu comme une loi générale de traitement de l’information, une règle personnelle immuable et inconsciente qui s’actualise dans la conscience du sujet sous forme de pensée automatique. Chez un sujet souffrant de trouble panique, le contenu du schéma étant le danger, les sensations somatiques seraient interprétées comme un signe de catastrophe personnelle imminente. Le schéma orienterait les capacités attentionnelles vers les informations congruentes avec le schéma, ce qui amène l’individu à interpréter les événements en fonction de ce « filtre ». Ainsi, il a été postulé un schéma d’intolérance à l’incertitude, notamment dans le trouble d’anxiété généralisée. L’intolérance à l’incertitude pourrait se définir comme la crainte pour un individu de ne pas savoir gérer un éventuel événement négatif qui l’oblige à envisager de multiples scénarios en vue de faire face. Les interventions thérapeutiques issues des travaux de Beck sont basées sur une remise en question des croyances dysfonctionnelles et un assouplissement des schémas cognitifs. Deux biais principaux ont été mis en évidence dans les troubles anxieux : la tendance à surestimer la probabilité que des événements malheu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages





Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Martine BOUVARD, « PSYCHOLOGIE CLINIQUE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-comportementale-et-cognitive/