PRIVATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Confondre manque et privation revient à occulter la distinction soulignée par Kant dans l'Essai pour introduire en philosophie le concept de grandeur négative entre opposition logique et opposition réelle. La connexion logique n'a guère de conséquence réelle : elle comporte une négation sans position, le « manque » consistant en un simple « défaut » d'être. Ainsi un corps en repos n'est point en mouvement, par suite d'une absence de force motrice.

Mais dans la connexion réelle, les deux prédicats sont opposés sans contradiction. Aussi la conséquence constitue-t-elle un objet réel : la négation est position d'être. Lorsque par exemple deux forces agissent sur un même corps, elles se détruisent, se multiplient ou se neutralisent. Cependant, la destruction d'un principe positif est toujours due à l'action d'un principe positif ; et la « privation » résulte toujours d'une « raison ».

Alors donc que le manque apparaît seulement sous le regard étranger qui le fait surgir comme tel, la privation constitue le symptôme d'un conflit entre puissances de signes opposés, dont l'une vient à l'emporter sur l'autre. Le manque fait l'objet d'un constat logique, la privation au contraire exige la mise en œuvre d'une cause effective ; elle n'est concevable qu'au sein d'un système orienté, et seul le caractère incompatible des fins en jeu explique le « sacrifice » que constitue la privation.

À ce niveau sont encore mises entre parenthèses les notions de justice et de responsabilité. De l'abstinence volontaire à la restriction imposée, la privation couvre le champ entier des motifs, depuis les plus privés jusqu'aux plus publics. Dès lors la privation se trouve à interpréter, et l'on peut mettre davantage l'accent sur l'aspect positif qu'elle révèle « en creux », ou bien au contraire sur le caractère négatif qui en est la marque la plus évidente, immédiatement sensible sous la forme de déplaisir. Dans ce dernier cas, l'affect s'accompagnant toujours ici d'une représentation d'ordre causal, il s'agit d'expliquer les [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PRIVATION  » est également traité dans :

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 079 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'Albanie face aux réalités économiques du marché mondial »  : […] Après trois années de croissance ralentie, 1979 était considérée comme la « meilleure année » du sixième plan, marqué par la rupture de l'aide chinoise. L'Albanie occupait alors le troisième rang mondial pour la production de chrome et le deuxième pour l'exportation de ce dernier. La construction de l'usine du Mat permettait l'exportation d'un nouveau produit, le ferrochrome. Une usine de fonte é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albanie/#i_8625

BONHEUR

  • Écrit par 
  • André COMTE-SPONVILLE
  •  • 7 850 mots

Dans le chapitre « Du bonheur manqué au divertissement »  : […] Le bonheur est désirable, montrait Aristote, suprêmement désirable, et c'est ce qui le définit. Mais qu'est-ce que le désir ? Platon, dans Le Banquet , avait déjà répondu. Le désir est manque  : « Celui qui désire désire une chose qui lui manque et ne désire pas ce qui ne lui manque pas. » Comment désirer être grand ou fort quand on l'est déjà ? Tout au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bonheur/#i_8625

FRUSTRATION

  • Écrit par 
  • Jacques NASSIF
  •  • 7 788 mots

Dans le chapitre « Analyse lexicographique »  : […] La frustration désigne un état consécutif à la perte d'un objet ou au fait qu'un obstacle s'interpose qui empêche la « prise » et relance la « chasse ». C'est dire que ce mot risque de devoir assumer le paradoxe qui fait préférer la chasse sans la prise à la prise sans la chasse. Il n'est donc pas si sûr que la satisfaction d'un besoin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frustration/#i_8625

NOSTALGIE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude LAMBOTTE
  •  • 5 257 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un processus psychologique »  : […] C'est en effet le même terme de nostalgie ( Sehnsucht ) que reprend Freud pour désigner également une aspiration intense issue le plus souvent de satisfactions passées auxquelles le sujet n'a pu totalement renoncer, telles par exemple les satisfactions sexuelles qui sont attachées aux zones érogènes infantiles et que le sujet a dû abandonner au profit de la seule satisfa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nostalgie/#i_8625

OPPOSITION CONCEPT D'

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 18 813 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Kant »  : […] Kant a introduit, à l'état de thème philosophique explicite, le concept d'opposition polaire, de couples de contraires contrastés. Cette innovation apparaît tout d'abord dans le cadre de sa réflexion critique sur les principes de la physique newtonienne ( Histoire générale de la nature et théorie du ciel , 1755). Elle s'enrichit ultérieurement par extension à d'autres champs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept-d-opposition/#i_8625

Pour citer l’article

Baldine SAINT GIRONS, « PRIVATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/privation/