RÉALITÉ PRINCIPE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Que la réalité doive constituer un « principe », telle est la conclusion nécessaire à laquelle nous conduit toute étude de la folie. Mais il s'agit moins ici d'un principe théorique établissant au sens kantien la possibilité a priori de l'intuition et de la liaison des phénomènes que d'un principe pratique, en vertu duquel le sujet se détermine à pénétrer consciemment la « réalité », mouvement douloureux, dans la mesure où toute prise de conscience du réel a pour nécessaire corollaire la mise en évidence des limites individuelles.

Certes, la découverte du rôle principal de la réalité ne saurait être que progressive ; et seule une « dure expérience vitale » conduit l'homme à renoncer à ce mode d'accomplissement immédiat du désir qu'il découvre sur le mode onirique, fantasmatique, voire hallucinatoire. L'univers jusqu'alors doté des simples qualités de plaisir et de déplaisir se constitue en « réalité » au moment où il apparaît comme ce qui est fondamentalement indifférent au sujet.

Pourtant, comme seul le désir peut pousser au travail notre appareil psychique, toute l'activité humaine devrait tendre à s'exercer dans le sens du rétablissement du principe de plaisir ; et la prise de conscience de l'obstacle que constitue la réalité pourrait contraindre seulement à un détour qui permettrait au principe de plaisir de triompher en dernier ressort.

Ainsi Freud affirme, en 1911, que le remplacement du principe de plaisir par le principe de réalité signifie la « garantie » du principe de plaisir, et non sa destruction. De même, comme il l'explique dans l'Esquisse d'une psychologie scientifique, le principe d'inertie, bouleversé par l'accroissement des excitations internes au sein de l'organisme, cède la place au principe de constance qui vient seulement le modifier. Naît alors une « fonction secondaire » imposée par les « exigences de la vie » et suiv [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  RÉALITÉ PRINCIPE DE  » est également traité dans :

DÉPLAISIR PRINCIPE DE

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 1 198 mots

En cela qu'il entraîne pour le vivant la nécessité de réduire le développement du désagréable à un minimum, le déplaisir fait principe. La production de déplaisir est en effet liée à l'apparition d'une image mnésique, dans laquelle se répète l'expérience organique de la douleur. Mais, alors que le stimulus provoquant celle-ci est de nature exogène, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principe-de-deplaisir/#i_50271

DEUIL

  • Écrit par 
  • Sylvie METAIS
  •  • 1 334 mots
  •  • 1 média

Dans le langage courant, le mot « deuil » renvoie à deux significations. Est appelé deuil l'état affectif douloureux provoqué par la mort d'un être aimé . Mais deuil signifie tout autant la période de douleurs et de chagrins qui suit cette disparition. Le deuil est donc constitutif d'une perte d'objet, au sens psychanalytique d'objet d'amour. Freud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deuil/#i_50271

ÉNERGIE PSYCHIQUE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 995 mots

Lorsque, à la fin du xix e siècle, les psychologues débattent à propos de la dimension énergétique des phénomènes psychiques, ils s'inspirent des travaux de la physique. Le concept thermodynamique d'énergie semble alors adéquat pour traduire tous les phénomènes de « changement » dans la nature. Il semble propre à quantifier leurs aspects de transf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-psychique/#i_50271

FRUSTRATION

  • Écrit par 
  • Jacques NASSIF
  •  • 7 788 mots

Dans le chapitre « Le domaine du fantasme »  : […] Aussi ne sera-t-on pas étonné de voir que le concept de Versagung joue encore un rôle majeur et explicite dans l'élaboration de la théorie du fantasme, plus précisément à partir du moment où le sort de cette dernière est lié à l'introduction par Freud du narcissisme, soit entre 1912 et 1914. Le narcissisme impliquant un reflux de la libido sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frustration/#i_50271

MÉTAPSYCHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Michèle BOMPARD-PORTE
  •  • 1 275 mots

Dans le chapitre « Explicitations »  : […] Le point de vue dynamique considère que les formations psychiques – des rêves au caractère, en passant par les symptômes ou les idéaux – sont des processus temporels dont la stabilité est relative. Elles résultent de conflits entre des forces psychiques sous-jacentes, d'origine pulsionnelle, qui se dépensent dans l'entretien desdites formations et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metapsychologie/#i_50271

PLAISIR PRINCIPE DE

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 1 058 mots

Que la recherche du plaisir fasse principe, c'est-à-dire qu'elle contienne une proposition renfermant une détermination générale de la volonté, et à laquelle sont subordonnées plusieurs règles pratiques, c'est une évidence dont les implications s'avèrent difficiles à réaliser. L'auteur du principe de plaisir, Épicure, « se comprenait-il lui-même » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principe-de-plaisir/#i_50271

PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 17 217 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Phénoménologie et logique »  : […] Quel est donc le statut de cette vérité historique sur laquelle est entré le sujet dans les phases successives de son développement ? Relève-t-elle d'une logique ? À quel titre cette logique serait-elle appelée à régir la théorie de la pratique psychanalytique ? Quelles incidences enfin la critique de la raison psychanalytique peut-elle avoir dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse/#i_50271

PSYCHANALYSE DES ŒUVRES

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 7 942 mots
  •  • 1 média

La livraison inaugurale de la revue Imago , publiée par Freud en 1912 avec le concours d'Otto Rank et de Hanns Sachs, nous permet de situer avec précision le projet systématique d'une psychanalyse des œuvres. Dans la bibliographie établie par Sachs sont en effet distingués, parmi les applications de la psychanalyse aux sciences de la culture, le d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-des-oeuvres/#i_50271

PSYCHANALYSE & CONCEPT D'OPPOSITION

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 14 034 mots

Dans le chapitre « Couples d'opposés et polarités dans la genèse du moi »  : […] La succession des étapes de la formation du moi, dont la structure est isomorphe par rapport à la dialectique précédente, met elle-même en jeu, dans le cadre coordonné d'une genèse de l'amour et de la haine, un ensemble complexe de deux systèmes d'opposition ( Gegensätze ), dont l'un se définit comme constitué de trois couples d'opposés ( Gegensatz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-et-concept-d-opposition/#i_50271

PSYCHOSE

  • Écrit par 
  • Pierre FÉDIDA, 
  • Pierre JUILLET, 
  • Hélène STORK
  •  • 10 030 mots

Dans le chapitre « Approche structurale de la personnalité de l'enfant psychotique »  : […] Pour Melanie Klein et son école, il n'existe pas de franche démarcation entre névrose et psychose, la distinction étant affaire de quantité plus que de qualité : la régression peut être plus ou moins profonde et toucher certains secteurs de la personnalité, tandis que d'autres sont conservés sur lesquels le traitement peut prendre appui. Quoi qu'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychose/#i_50271

Pour citer l’article

Baldine SAINT GIRONS, « RÉALITÉ PRINCIPE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/principe-de-realite/