CONSCIENCE PRISE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le paradoxe aurait dû s'imposer depuis Freud : la prise de conscience ne rend pas conscient ce qui ne l'est pas ; elle n'admet (et ne garde) à la conscience claire que ce qui la sert sans la gêner, sans l'humilier, sans la troubler. Si quelque chose l'ennuie, elle le chasse ou s'y efforce. Si quelque chose l'offusque, l'irrite, elle ne l'affronte guère, ou elle ne l'affronte que le jour où elle est en mesure de le dominer : en attendant, elle ne l'aborde que de biais, elle le tient en retrait ou en réserve (la mémoire des offenses n'est pas la plus transparente, mais c'est la plus tenace). Si enfin quelque chose heurte la conscience ou la blesse, ou, comme on dit, la traumatise, elle réagit si vite et si intensément qu'elle ne s'en rend même pas compte : elle l'enregistre (elle opère donc bien comme conscience), mais elle le refoule, elle le comprime activement ; elle le vit comme comprimé, refoulé. Et elle préfère subir les contrecoups de ce braquage plutôt que de soutenir en face ce qui lui paraît insoutenable. Elle continue à se comporter comme conscience, puisque le refoulé fait encore partie de ses prises, puisque aussi elle applique sa règle constante qui est de distinguer parmi ses prises réelles ce qu'elle peut laisser venir, sans en être trop agitée, trop perturbée, jusqu'à la prise en considération. N'accède à cette dernière, qui est la prise de conscience psychologique, que ce qu'elle peut supporter, même sous forme déguisée, contrefaite, névrotique, de ce qui est tombé une fois sous ses prises effectives, de ce qui reste pris en elles.

Mais comment la conscience peut-elle prendre réellement sans prendre en considération (si ce n'est quand elle en a les moyens, sous des formes atténuées, détournées, triées) ? Il lui suffit de sentir et de percevoir, de requérir et de jouir, de requérir et de souffrir (déception), avec un minimum de discrimination que garantit la représentation minimale de la différenciation minimale (appétence et satisfaction, attente et [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur de philosophie à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Autres références

«  CONSCIENCE PRISE DE  » est également traité dans :

INCONSCIENT

  • Écrit par 
  • Christian DEROUESNE, 
  • Hélène OPPENHEIM-GLUCKMAN, 
  • François ROUSTANG
  •  • 8 260 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les relations entre les deux systèmes »  : […] S'il est si difficile de parler de l'inconscient, c'est qu'il ne peut être connu que par la conscience. Or la notion d'inconscient comporte comme corollaire le refoulement, c'est-à-dire, en une première approximation, le rejet par la conscience de tout ce qui, venant de l'inconscient, pourrait la troubler. Posée en ces termes, la question est insoluble. Car comment la conscience connaîtrait-elle […] Lire la suite

NON-VIOLENCE

  • Écrit par 
  • Jacques SEMELIN
  •  • 5 877 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'affirmation du sujet résistant »  : […] Changer sa position d'esclave suppose un processus d'éducation, de « conscientisation » dirait-on en Amérique du Sud, par lequel l'esclave peut parvenir à briser sa mentalité de dominé. Autrement dit, le premier combat de l'opprimé doit être de s'affirmer en tant que personne, en tant que sujet affranchi de sa propre sujétion. Au commencement de l'action non violente est ce travail qui vise à rév […] Lire la suite

RÉALITÉ PRINCIPE DE

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 1 195 mots

Que la réalité doive constituer un « principe », telle est la conclusion nécessaire à laquelle nous conduit toute étude de la folie. Mais il s'agit moins ici d'un principe théorique établissant au sens kantien la possibilité a priori de l'intuition et de la liaison des phénomènes que d'un principe pratique, en vertu duquel le sujet se détermine à pénétrer consciemment la « réalité », mouvement dou […] Lire la suite

Les derniers événements

Allemagne. Approbation par le Bundestag du mariage entre personnes de même sexe. 30 juin 2017

que la Chambre basse n’avait jamais inscrit à son ordre du jour. Ce vote intervient sur l’initiative de la chancelière Angela Merkel qui, bien qu’opposée au texte, réclamait une « prise de décision en conscience » sur le sujet. Le mariage entre personnes de même sexe constituait un des points forts […] Lire la suite

Israël – Autorité palestinienne. Visite du président George W. Bush et blocus israélien de Gaza. 1er-30 janvier 2008

Ehoud Olmert. Le 23 et les jours suivants, après l'ouverture par les miliciens du Hamas de brèches dans le mur séparant la bande de Gaza de l'Égypte, des centaines de milliers de Palestiniens franchissent la frontière à Rafah pour se ravitailler. Celle-ci était fermée depuis la prise de contrôle […] Lire la suite

Vatican – Afrique. Voyage du pape Jean-Paul II au Bénin, en Ouganda et au Soudan. 3-10 février 1993

et sûrs » de lutter contre l'épidémie. Le 8, devant le corps diplomatique, il condamne la guerre qui est selon lui à l'origine des problèmes de la faim, des réfugiés et de la violation des droits de l'homme en Afrique. Il appelle à une « prise de conscience » des Africains et prône « des solutions […] Lire la suite

Roumanie. Condamnation de la Roumanie par la Commission des droits de l'homme de l'O.N.U. 9 mars 1989

d'une redoutable police d'État dans la pénurie forcée. Si ce texte reflète l'expression d'une prise de conscience – tardive, pour certains – de la communauté occidentale, il marque également l'isolement croissant du régime de Nicolae Ceauşescu au sein même des pays de l'Est, puisque l'U.R.S.S […] Lire la suite

France. Mise en place du plan de rigueur. 23-31 mars 1983

la baisse des tarifs décidée par l'O.P.E.P. Le 31, alors que les syndicats se montrent plutôt critiques à l'égard de ce plan qui risque, selon eux, d'entraîner une diminution de l'activité dans certains secteurs et donc d'accroître le chômage, Pierre Mauroy souligne devant les députés socialistes qu'« il était indispensable d'obtenir une prise de conscience de l'opinion ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Henry DUMÉRY, « CONSCIENCE PRISE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/prise-de-conscience/