PIERLOT PIERRE (1921-2007)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'école française d'instruments à vent a toujours compté des figures emblématiques qui ont suscité des vocations bien au-delà des frontières. En plus de leur influence pédagogique, le flûtiste Jean-Pierre Rampal et le trompettiste Maurice André ont ainsi été consacrés comme des solistes à part entière. Pierre Pierlot a joué un rôle analogue pour le hautbois, même si cet instrument se prête moins que la flûte ou que la trompette à un emploi exclusivement soliste.

Né à Paris le 26 avril 1921, Pierre Pierlot passe son enfance à Avesnes-sur-Helpe, près de Valenciennes, où son père était pâtissier. Il fait ses études au Conservatoire de Valenciennes avec Gaston Longatte puis, à partir de 1936, au Conservatoire de Paris, où il obtient en 1941 un premier prix de hautbois dans la classe de Louis Bleuzet et un premier prix de musique de chambre dans celle de Fernand Oubradous. La même année, il entre à l'orchestre des Concerts Lamoureux ; en 1947, il intégrera l'orchestre de l'Opéra-Comique. Il commence à jouer en soliste et se passionne pour la musique de chambre. En 1945, il fonde – avec Jean-Pierre Rampal, le clarinettiste Jacques Lancelot, le corniste M. Manem et le bassoniste Maurice Allard – le Quintette à vent français, une formation qui s'inscrit dans la longue tradition de la musique de chambre française pour instruments à vent. Le quintette fonctionnera jusqu'en 1968, avec, à partir de 1948, Gilbert Coursier et Paul Hongne, respectivement au cor et au basson, et Maxence Larrieu à la flûte à partir de 1965. De nombreux compositeurs vont écrire pour le quintette : Jean-Michel Damase, Georges Migot, Pierre Wissmer, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « PIERLOT PIERRE - (1921-2007) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 31 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-pierlot/