Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PHOTOGRAPHIE Appareils photographiques argentiques

L'appareil photographique est bien plus qu'un simple outil, comme peut l'être le pinceau du peintre. Dans une certaine mesure, il conditionne la réalisation de l'œuvre photographique. Les progrès technologiques ont ouvert la voie à la réalisation de certaines images que l'on aurait jugées naguère impossibles. L'histoire de la photographie est étroitement liée à l'histoire des techniques photographiques, comme c'est le cas pour beaucoup de disciplines qui s'appuient sur des fondements physiques et chimiques. On ne fait pas les mêmes images avec une chambre de plusieurs kilogrammes, des plaques humides (dont la sensibilité ne dépasse pas quelques ISO) et un reflex 24 × 36, rapide, autofocus, motorisé et entièrement automatique.

Aujourd'hui, on peut observer deux phénomènes de portée sociale et économique : d'une part, la sophistication de l'appareil de prises de vue, en permettant d'obtenir aisément des résultats de qualité, a entraîné le développement d'un véritable marché de la photographie destiné aux amateurs ; d'autre part, les nouveaux médias demandent aux professionnels de fournir de plus en plus d'images. Celles-ci deviennent des biens de consommation qui se périment parfois un peu vite, mais la technologie a imposé un nouveau mode de raisonnement : des images avant toute chose. Nous sommes encore loin d'imaginer ce qui nous attend encore avec les nouveaux moyens de diffusion numériques.

Principe de l'appareil photographique

Photographie : principe d'un appareil photographique - crédits : Encyclopædia Universalis France

Photographie : principe d'un appareil photographique

Quels que soient son âge et son prix, l'appareil photographique a toujours besoin, pour fonctionner, des organes suivants (fig. 1) :

– un objectif pour former une image réelle dans le plan-image ;

– une chambre noire parfaitement étanche pour isoler ladite image de la lumière parasite ;

– un système de mise au point qui modifie le tirage optique et mécanique afin d'ajuster la netteté de l'image sur le plan-image (en fonction de l'objectif) ;

– un obturateur et un diaphragme (cf. Les obturateurs), qui permettent de doser la lumière en fonction de la sensibilité du film et des conditions de lumière de la scène ;

– un viseur ;

– une surface sensible placée dans le plan-image.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Photographie : principe d'un appareil photographique - crédits : Encyclopædia Universalis France

Photographie : principe d'un appareil photographique

Photographie : principe de la visée reflex - crédits : Encyclopædia Universalis France

Photographie : principe de la visée reflex

Photographie argentique : appareil reflex bi-objectif - crédits : Encyclopædia Universalis France

Photographie argentique : appareil reflex bi-objectif

Autres références

  • DÉTECTEURS DE PARTICULES

    • Écrit par Pierre BAREYRE, Jean-Pierre BATON, Georges CHARPAK, Monique NEVEU, Bernard PIRE
    • 10 978 mots
    • 12 médias
    Les détecteurs à visualisation permettent de matérialiser les trajectoires de particules ionisantes et de les photographier ; on peut ensuite procéder à un examen visuel du résultat. Seules les particules chargées sont ionisantes et leur trajectoire peut donc être directement observée. Les particules...
  • ALINARI LES

    • Écrit par Elvire PEREGO
    • 1 435 mots
    • 2 médias

    La révolution du regard et de l'imaginaire engendrée au xixe siècle par l'invention de la photographie, trouve une illustration éclatante dans l'aventure de la dynastie Alinari.

    Fondé entre 1852 et 1954, à Florence, l'atelier Alinari constitue un trésor que les historiens de l'art...

  • ARCHÉOLOGIE (Méthodes et techniques) - L'archéologie aérienne

    • Écrit par Roger AGACHE
    • 6 014 mots
    • 1 média

    Longtemps, archéologues et historiens se sont contentés de demander à la photographie aérienne une image globale, plus complète, plus précise, des monuments ou des sites archéologiques, qui les replace dans leur environnement naturel et humain. Depuis quelques années, le recours à la photo aérienne...

  • ARCHÉOLOGIE SOUS-MARINE

    • Écrit par Patrice POMEY, André TCHERNIA
    • 8 399 mots
    • 5 médias
    ...techniques classiques – triangulation ou visées et mesures de détail –, un temps presque toujours incompatible avec les conditions de la plongée sous-marine. C'est pourquoi la photographie – qui utilise le seul avantage que possède le fouilleur sous-marin par rapport au fouilleur terrestre : la possibilité...
  • Afficher les 65 références

Voir aussi