FÉNELON PHILIPPE (1952- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'opéra des mythes

Dans les années 1980, Philippe Fénelon, qui a toujours été très intéressé par les rapports entre musique et littérature, se lance dans l'opéra. Passionné depuis toujours par ce genre, il est un des rares compositeurs contemporains à avoir pleinement conscience des contraintes qu'il implique : importance du livret et de la narration, rapports entre l'orchestre, les voix et la scène.

Le Chevalier imaginaire, opéra en un prologue et deux actes, dont il a écrit lui-même le livret, d'après Miguel de Cervantès et Franz Kafka, est composé de 1984 à 1986 et créé le 27 janvier 1992 au théâtre du Châtelet, à Paris, par l'Ensemble InterContemporain placé sous la direction de Peter Eötvös, dans une mise en scène de Stéphane Braunschweig. Avec cet ouvrage, Philippe Fénelon lance un pont entre Cervantès et Kafka. La nouvelle de Kafka, La Vérité sur Sancho Pança, propose en effet une lecture de l'histoire de don Quichotte : Sancho invente un personnage avec lequel il vit des aventures étonnantes mais, lassé de cet être, il le chasse de sa vie. Le prologue montre la raison pour laquelle don Quichotte part de chez lui : si on brûle les livres dans lesquels il trouvait un appui à son imaginaire, c'est à travers le monde qu'il pourra trouver ce qu'il cherchait dans les histoires de chevalerie. Cet opéra présente donc le cheminement de deux êtres qui jouent, l'un avec son imagination, l'autre avec la réalité, qui est fausse ! La musique fait totalement corps avec le texte : musique en liberté, passant allègrement d'un style naïf à une verve ironique rappelant directement la naïveté de don Quichotte et l'ironie de Sancho.

De 1991 à 1998, Fénelon compose Salammbô, sur un livret de Jean-Yves Masson et de lui-même d'après le roman de Gustave Flaubert. Très lyrique, cette œuvre en trois actes, créée le 16 ma [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « FÉNELON PHILIPPE (1952- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-fenelon/