CERVANTÈS MIGUEL DE (1547-1616)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cervantès

Cervantès
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Don Quichotte, A. Schroedter

Don Quichotte, A. Schroedter
Crédits : AKG

photographie

Don Quichotte et Sancho Pança, A. Decamps

Don Quichotte et Sancho Pança, A. Decamps
Crédits : Bridgeman Images

photographie


Aux yeux de la postérité, Cervantès incarne le génie littéraire d'une nation : un destin qu'il partage avec Dante, Goethe et Shakespeare, mais qui, dans son cas, s'assortit d'un curieux privilège, celui d'être le seul écrivain espagnol à avoir atteint une renommée pleinement universelle. Cette renommée, il la doit assurément à Don Quichotte. Mais, si le destin de l'ingénieux hidalgo a projeté celui-ci bien au-delà du récit de ses aventures, le mythe qu'il incarne désormais est d'abord lié à l'avènement d'une forme cardinale de la fiction en prose, que l'on appelle aujourd'hui le roman moderne. Cervantès est réputé en être le créateur : réputation fondée si l'on prend la mesure exacte de sa contribution, mais qui, comme il se doit, ne lui a pas été accordée de son vivant par ses lecteurs. S'ils ont ri aux exploits de Don Quichotte, leurs préférences sont allées davantage à La Galathée ou au Persiles, que nous ne lisons plus guère aujourd'hui, ou encore aux Nouvelles exemplaires, que nous continuons de lire, mais d'un autre œil. La modernité de Cervantès n'est donc pas le signe distinctif d'un “système” de pensée qui, comme on l'a cru naguère, exprimerait les tensions d'un âge de crise à travers un questionnement des valeurs établies. Elle tient plutôt à la vertu d'une écriture, transparente et néanmoins ambiguë, grâce à laquelle son œuvre, inscrite au départ dans le climat culturel d'une époque aujourd'hui révolue, a débordé, au fil de ses réceptions successives, le dessein qui l'avait engendrée.

Cervantès

Cervantès

Photographie

Miguel de Cervantès (1547 -1616), écrivain espagnol, auteur de Don Quichotte de la Manche

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Les aléas d'une vie

Fils d'un chirurgien qui se disait hidalgo, mais dont les ascendants maternels semblent avoir été liés au milieu des nouveaux chrétiens de Cordoue, Miguel de Cervantes Saavedra naît en 1547 à Alcalá de Henares. On ne sait à peu près rien de ses premières années. Quatre poésies, publiées en 1569 à Madrid par son maître, l'humaniste Juan López de Hoyos, marquent ses débuts littéraires, aussitôt interrompus par un brusque départ pour l'Italie. Soldat, il prend part aux ca [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-X-Nanterre, directeur de la Casa de Velázquez, Madrid (Espagne)

Classification


Autres références

«  CERVANTÈS MIGUEL DE (1547-1616)  » est également traité dans :

CERVANTÈS, 450 ANS APRÈS

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 462 mots

En 1997, l'Espagne a célébré avec éclat le quatre cent cinquantième anniversaire de la naissance de Miguel de Cervantès, le 29 septembre (?) 1547, à Alcalá de Henares (Castille). Une exposition, dans cette ville, a évoqué « Cervantès et le monde cervantin dans l'imagination romantique ». La vénération de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cervantes-450-ans-apres/#i_9905

CASTRO AMÉRICO (1885-1972)

  • Écrit par 
  • Guillermo ARAYA
  •  • 1 034 mots

L'œuvre d'Américo Castro s'accomplit en deux étapes : de 1910, date de ses premiers écrits, jusqu'à 1938 ; et de 1938 à sa mort. Dans sa première étape, Américo Castro s'intéresse surtout à la linguistique, à la philologie et à la littérature, et sa méthodologie s'oriente tantôt en fonction du positivisme fin de siècle, tantôt suivant une méthode fondée sur les catégories, propre à l'histoire des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/americo-castro/#i_9905

CHEVALERIE EN ESPAGNE ROMANS DE

  • Écrit par 
  • Madeleine PARDO
  •  • 3 959 mots
  •  • 1 média

Au moment où il se propose d'imiter, dans la sierra Morena, la pénitence d' Amadis à la Roche Pauvre, Don Quichotte confie à Sancho Pança  : « Amadis fut le nord, l'étoile et le soleil des chevaliers vaillants et amoureux et c'est lui que nous devons imiter, nous tous qui sommes engagés sous la bannière de l'amour et de la chevalerie » (trad. L. Viardot). Si Don Quichotte se propose d'imiter gratu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romans-de-chevalerie-en-espagne/#i_9905

CRÉATION LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 11 584 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Spécificité de l'œuvre d'art »  : […] I1 faut affirmer d'entrée que là comme ailleurs – en physique, en biologie, en sociologie, en histoire – réside un troisième terme déterminant. Entre l'objectif et le subjectif chers à un certain dualisme existe un impératif, qui, pour n'être pas « catégorique », n'en fait pas moins nécessité. Entre le champ de l'objectivité des faits, des données, des événements sociaux et historiques et celui de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-litteraire/#i_9905

DON QUICHOTTE (M. de Cervantès) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 323 mots
  •  • 4 médias

La première partie de L'Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche , chef-d'œuvre de la littérature espagnole fut publiée, à Madrid, en 1605. Elle reçut un accueil enthousiaste. La publication, en 1614, d'une deuxième partie apocryphe, sous le nom de Fernández de Avellanada, piqua au vif Cervantès (1547-1616) , qui hâta la publication de la deuxième partie authentique, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/don-quichotte-livre-de-m-de-cervantes/#i_9905

DON QUICHOTTE

  • Écrit par 
  • Pierre GUENOUN
  •  • 868 mots
  •  • 3 médias

« Dans un village de la Manche, dont je ne saurais me rappeler le nom, vivait naguère un gentilhomme... », c'est ainsi que Cervantès faisait débuter l'histoire d'Alonso Quixada, Quesada ou Quijana, ce personnage à la cervelle dérangée par la lecture de trop de romans de chevalerie, qui, sous le nom de don Quichotte, allait conquérir le monde après avoir livré bataille à des moulins à vent qu'il p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/don-quichotte/#i_9905

DULCINÉE

  • Écrit par 
  • Pierre GUENOUN
  •  • 429 mots

Si le mot « dulcinée » sert parfois à désigner par ironie la femme aimée, toutes les dulcinées n'en ont pas moins pour unique aïeule celle de don Quichotte, qui, au moment où il décide d'embrasser la carrière de chevalier errant, choisit pour dame de ses pensées une jolie paysanne, Aldonza Lorenzo, qu'il baptise Dulcinée du Toboso : « Dulcinée », pour que son nom exprime toutes les douceurs ; « du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dulcinee/#i_9905

ÉPOPÉE, notion d'

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 1 638 mots

Dans le chapitre « Redécouverte de l'épopée »  : […] Voltaire de son côté n'a connu qu'un succès éphémère avec La Henriade (1725). Mais son Essai sur la poésie épique , publié d'abord en anglais en 1727, marque un infléchissement décisif, par la pluralité des modèles qu'il invoque : les grands poètes des « nations européennes », depuis les Anciens jusqu'au Tasse, à Camões ou à Milton. Alors qu'en France l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee-notion-d/#i_9905

ESPAGNE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU, 
  • Corinne CRISTINI, 
  • Jean-Pierre RESSOT
  •  • 13 803 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Cervantès »  : […] Cette vérité, Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616) l'a connue par l'épreuve et l'a méditée en tous sens et avec toutes ses contradictions. Il l'a connue par l'épreuve en la vivant, tour à tour soldat, héros, captif en Alger, littérateur raté, employé besogneux, accablé de charges et de tracas. Quant à la vie imaginaire, celle des fascinants romans de chevalerie, miroirs des exploits que, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-arts-et-culture-la-litterature/#i_9905

FÉNELON PHILIPPE (1952- )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 2 181 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'opéra des mythes »  : […] Dans les années 1980, Philippe Fénelon, qui a toujours été très intéressé par les rapports entre musique et littérature, se lance dans l'opéra. Passionné depuis toujours par ce genre, il est un des rares compositeurs contemporains à avoir pleinement conscience des contraintes qu'il implique : importance du livret et de la narration, rapports entre l'orchestre, les voix et la scène. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-fenelon/#i_9905

ILLUSION THÉÂTRALE

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 943 mots

L'illusion désigne généralement une fiction que l'on tient pour vraie. Elle possède un sens optique, moral et métaphysique – trois sens d'ailleurs conjoints dès Platon. Celui-ci distingue en effet le monde des apparences sensibles et celui des Idées, c'est-à-dire le réel perceptible par l'esprit seul. L'art, imitation d'une imitation, se trouve donc éloigné du réel de trois degrés. C'est au nom de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illusion-theatrale/#i_9905

MARITORNE

  • Écrit par 
  • Pierre GUENOUN
  •  • 257 mots

On peut dire d'une servante laide et malpropre qu'elle est une maritorne. Maritorne partage le même destin linguistique que Dulcinée du Toboso, autre personnage féminin de Don Quichotte . Pour des raisons différentes, elles ont, toutes les deux, frappé les imaginations au point de déborder leur identité romanesque pour entrer dans le langage commun. « Large de face, plate du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maritorne/#i_9905

NOUVELLE

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE, 
  • Antonia FONYI
  •  • 5 206 mots

Dans le chapitre «  La nouvelle en Europe »  : […] En Europe, l'histoire de la nouvelle commence, d'après certains chercheurs, à l'Antiquité gréco-romaine, mais d'autres placent ses débuts à la fin du xiii e  siècle, où elle émerge des décombres du Moyen Âge pour s'imposer comme genre autonome. Véhicule de la croyance incrédule de la Renaissance, bien qu'elle soit issue de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle/#i_9905

ROMAN - Roman et société

  • Écrit par 
  • Michel ZÉRAFFA
  •  • 6 700 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Du mythe au roman »  : […] La dualité complémentaire du social et de l'individuel ne caractérise pas seulement les contenus, les thèmes, la substance du roman : elle appartient consubstantiellement au romanesque en tant qu'ouvrage, en tant que fait de culture et de civilisation. À moins de jouer sur les mots, et de ranger dans le romanesque les aventures d'Ulysse, les exploits de Gilgamesh ou encore les innombrables légende […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-roman-et-societe/#i_9905

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean CANAVAGGIO, « CERVANTÈS MIGUEL DE - (1547-1616) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/miguel-de-cervantes/