CLÉVENOT PHILIPPE (1942-2001)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'acteur Philippe Clévenot fut l'une des figures les plus représentatives du théâtre contestataire des années 1960-1970, politique et civique, marqué au double sceau de la création collective et de la conquête d'un nouveau public.

C'est en applaudissant Jean Vilar et Gérard Philipe que Philippe Clévenot se prend de passion pour le théâtre. Sa mère l'entraîne au cours de Béatrix Dussane, grande figure de la Comédie-Française. Il n'y reste que le temps d'une audition. Il veut, comme le lui a conseillé Jean Dasté, partir à Strasbourg, où Hubert Gignoux dirige le Théâtre national et son école. C'est là qu'il se forme pendant trois ans. Il rencontre André Steiger, Gabriel Monnet, René Allio qui l'engage dans son film Les Camisards (1970). Jean-Pierre Vincent fait partie lui aussi de la distribution. Avec Jean Jourdheuil, il vient de fonder la Compagnie Vincent-Jourdheuil, qui deviendra le Théâtre de l'Espérance en 1972. Clévenot les suit, crée avec eux deux pièces de Rezvani, Le Camp du drap d'or, Capitaine Schelle, Capitaine Eçço, puis joue dans Woyzeck en 1973. Lorsque Vincent succède à Gignoux à la tête du Théâtre national de Strasbourg (T.N.S.), en 1976, Philippe Clévenot le rejoint naturellement. L'heure est au « collectif » conçu sur le modèle allemand de la Schaubühne de Berlin-Ouest. Loin de limiter son travail à une prestation sur le plateau, l'acteur participe à l'élaboration des spectacles aux côtés de dramaturges-auteurs comme Bernard Chartreux ou Michel Deutsch, et de peintres-scénographes tels que Jean-Paul Chambas, Lucio Fanti, Gilles Aillaud. Sous la direction d'André Engel, Philippe Clévenot joue dans W [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : journaliste, responsable de la rubrique théâtrale à La Croix

Classification

Pour citer l’article

Didier MÉREUZE, « CLÉVENOT PHILIPPE - (1942-2001) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-clevenot/