ENGEL ANDRÉ (1947- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Philosophe de formation, André Engel abandonne l'enseignement pour rejoindre le Théâtre de l'Espérance de Jean-Pierre Vincent et de Jean Jourdheuil. Il participe à la réalisation de Dans la jungle des villes, de Brecht (1972), puis signe la mise en scène de Don Juan et Faust, de C. D. Grabbe, l'année suivante. En 1975, il collabore au Faust Salpêtrière, du metteur en scène allemand Klaus Michaël Grüber.

La même année, Jean-Pierre Vincent prend la direction du Théâtre national de Strasbourg. S'entourant d'intellectuels, auteurs, dramaturges (Michel Deutsch, Bernard Chartreux), pour la plupart issus du mouvement de Mai-68, il constitue un « collectif » théâtral. Marqué par la pensée de Guy Debord et le situationnisme, André Engel est de l'aventure. Il inaugure au T.N.S. un style de mise en scène inédit et tonitruant. Accompagné du peintre et scénographe Nicky Rieti, dont il ne se séparera plus, et du dramaturge et philosophe Bernard Pautrat, Engel imagine une représentation théâtrale qui bouleverserait les codes et les traditions du dispositif scène-salle. Ce sera Baal (1976), la première pièce de Brecht, interprétée par Gérard Desarthe dans les haras de Strasbourg. Déplacer la représentation de l'enceinte théâtrale, sclérosée et chargée d'artifices, vers un lieu vivant, utilitaire, au cœur de la cité, inviter les spectateurs à un parcours mimant celui du héros brechtien, telle est la démarche.

Avec les spectacles qui suivent, l'expérience se radicalise. Le public de Week-end à Yaïck (1977), d'après Pougatchev, de Sergueï Essénine (1921), subit le traitement d'un groupe de touristes découvrant l'U.R.S.S. : visite guidée en car et séjour dans la demeure d'une famille d'autochtones. La pièce éclate en autant de spectacles qu'il y a d'appartements. En 1979, Kafka-Théâtre complet transporte les spectateurs dans un hôtel rappelant celui du Château. Isolés dans chacune des cent chambres, ils reçoivent la visite d'un groom, assistent à des scènes, à des récits de persécution. Monté dans des entrepôts désaffectés,


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

  • : écrivain, metteur en scène, maître de conférences à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  ENGEL ANDRÉ (1947- )  » est également traité dans :

LE JUGEMENT DERNIER (mise en scène A. Engel)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 931 mots

« Je considère la forme du conte de fées, mélangée à la farce, comme particulièrement indiquée par les temps qui courent, puisque à travers cette forme, on peut dire beaucoup de choses qu'autrement, il serait impossible de dire », écrit Ödön von Horváth en 1935, à l'époque où il rédige Le Jugement dernier . Il est alors interdit de séjour en Allemagne. Ses livres ont été br […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-jugement-dernier/#i_98500

SCÉNOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 6 522 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le théâtre hors les murs »  : […] Ailleurs, reflet de l'une des tendances de cette période, le théâtre sort de son cadre traditionnel pour habiter d'autres lieux, qui par leur histoire et leur réalité contribuent à une redéfinition du spectacle et de la position du spectateur. Avec André Engel, Nicky Rieti (né en 1947) investit les haras de Strasbourg, pour une mise en scène mémorable de Baal de Brecht (1976 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scenographie/#i_98500

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Le mélange des genres

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 6 547 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Écriture scénique et cinéma »  : […] Un autre aspect de la contribution du cinéma au théâtre s'exprime de toute autre manière, sans nécessairement utiliser ses techniques ni multiplier les supports d'images. Il s'agit davantage d'intégrer des concepts propres au cinéma pour nourrir de nouvelles formes de théâtralité avec les moyens d'expression conventionnels du théâtre. Ainsi des effets de montage, de cadrage, de plan-séquence ou de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-le-melange-des-genres/#i_98500

Pour citer l’article

David LESCOT, « ENGEL ANDRÉ (1947- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-engel/