VECCHIALI PAUL (1930- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1930, diplômé de l'École polytechnique, un court moment critique (Cahiers du cinéma, La Revue du cinéma), Paul Vecchiali a toujours occupé, depuis Les Ruses du diable (1965), une place à part dans le cinéma d'auteur d'après la Nouvelle Vague. Cinéaste « culte » en Italie où son œuvre est plus étudiée qu'en France, il se réclame à la fois d'Alfred Hitchcock, de Robert Bresson et de la tradition du « cinéma du samedi soir » chère aux années 1930-1950, ce qui en fait un réalisateur pour cinéphiles alors qu'il voudrait être apprécié du grand public. En somme on peut le dire postmoderne et c'est pourquoi son cinéma nourrit les âpres affrontements esthétiques des décennies 1970-1980, période en laquelle se concentrent ses films les plus passionnants.

Ayant beaucoup aimé tourner pour la télévision en tant que simple metteur en scène attaché aux productions les plus populaires (nombreux volets de Série noire en 1984, vingt épisodes du sitcom En cas de bonheur en 1989, des adaptations de Guy des Cars, des téléfilms de la série Imogène...), Paul Vecchiali aborde le cinéma d'auteur en tant que praticien des genres traditionnels ; fantastique (L'Étrangleur, 1970), comédie musicale (Femmes, femmes, 1974), porno classé X (Change pas de main, 1975), Histoire (l'épuration à la Libération : En haut des marches, 1982), film psychologique (les problèmes de couple : Trous de mémoire, 1984), romanesque (Corps à cœur, 1978), comédie de mœurs (C'est la vie, 1980), mélodrame (Rosa la rose, fille publique, 1985), cinéma social (la peine de mort : La Machine, 1977 ; le sida : Once More, 1988)... Mais il traite les conventions et contraintes de ces genres en recourant à une imagerie très décalée ; ainsi Corps à cœur saisit l'esprit (et non les poncifs de l'anecdote) du roman-photo qui est aussi celui de la série B dont le récit tourne toujours autour de l'amour, de la mort et, forcément aussi, de leurs [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur honoraire d'histoire et esthétique du cinéma, département des arts du spectacle de l'université de Caen

Classification

Pour citer l’article

René PRÉDAL, « VECCHIALI PAUL (1930- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-vecchiali/