PAUL saint (entre 5 et 15-67)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Paul et Jésus

Si tel est le fond de l'entreprise missionnaire et théologique de Paul, comment comprendre sa relation avec Jésus ? Ce qui est évident, d'abord, c'est l'extraordinaire différence de style et de situation entre les récits évangéliques et les épîtres pauliniennes. Deux ou trois ans après la mort de Jésus, Paul se joint à une communauté qui, déjà, reconnaît en Jésus « celui que Dieu a glorifié » (Actes, iii, 13). Il est donc inexact d'affirmer que Paul fut le créateur de la foi au Ressuscité en opposant cette foi à la « simple » confiance de Jésus envers Dieu. Si grande qu'ait été l'importance de Paul dans le christianisme naissant, c'est une erreur historique que d'en faire le propagandiste individuel d'idées inédites. D'autre part, c'est également une erreur d'opposer la simplicité des Évangiles aux complications théologiques pauliniennes. Les Évangiles n'ont reçu leur forme définitive que vingt à quarante ans après la mort de Paul. Ce sont des écrits tardifs par rapport aux lettres pauliniennes et leurs conceptions théologiques, pour s'exprimer dans un autre langage que celui de Paul, n'en sont pas moins nourries de la foi au Ressuscité, tributaires de milieux chrétiens postpauliniens, et fort élaborées. Il faut comparer Paul et Jésus à un niveau plus profond : ce qu'ils ont voulu l'un et l'autre – Paul après Jésus, ou plus exactement Paul à cause de Jésus –, n'est-ce pas le même retour en grâce de l'homme séparé de Dieu ? La plus sûre tradition évangélique présente Jésus transgressant les tabous de la religion et de la morale à la recherche de « ce qui était perdu » (Luc, xv, 24), accordant librement et gratuitement sa communion aux réprouvés et aux déclassés (Matth., ix, 10-13), communiquant le pardon de Dieu sans aucun préalable de la part de l'homme, si ce n'est la foi – d'ailleurs pas toujours explicite (Marc, ii, 3-12) –, rejeté, non par les mécréants de son temps mais par une élite religieuse prisonnière de ses privilèges trad [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  PAUL saint (entre 5 et 15-67)  » est également traité dans :

ÂME

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIR, 
  • Henri Dominique SAFFREY
  •  • 6 026 mots

Dans le chapitre « La notion d'âme dans la révélation judéo-chrétienne »  : […] La Bible présente constamment l'homme comme composé de trois éléments : la néfesh , le basar et la ruah . La néfesh , c'est la gorge, l'organe de la respiration, qui en est venu rapidement à désigner tout appétit et désir et finalement à recouvrir tout le moi. La néfesh , c'est la personne. Le basar , c'est la manifestation concrète de la néfesh , c'est-à-dire le cœur, les reins, le foie, bref le […] Lire la suite

ANTIQUITÉ - Le christianisme primitif

  • Écrit par 
  • Jean PÉPIN
  •  • 3 643 mots

Dans le chapitre « La philosophie »  : […] On ne peut espérer faire, en quelques lignes, le compte de la dette immense que le christianisme des premiers siècles a contractée à l'endroit de la philosophie grecque ; le contenu des deux Testaments n'était guère philosophique, mais proprement kérygmatique et sotériologique, c'est-à-dire axé sur des événements historiques et orienté vers la fin des temps ; aussi, lorsque les Pères de l'Église […] Lire la suite

APOCALYPTIQUE & APOCRYPHE LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean HADOT, 
  • André PAUL
  •  • 9 980 mots

Dans le chapitre « Les « livres saints » apocryphes »  : […] Dans cette première catégorie on trouve les quatre espèces d'ouvrages parmi lesquels l'Église a choisi ses livres saints. Mais il faut distinguer, dans cet ensemble, deux sortes de textes. Certains sont contemporains et même antérieurs aux livres canoniques. S'ils n'ont pas été admis dans le canon, c'est qu'ils avaient pris naissance dans des Églises éloignées du centre romain ou qu'ils manifestai […] Lire la suite

APÔTRES ACTES DES

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 848 mots

Second tome d'une œuvre unique, attribuée à Luc, dont le premier est le troisième Évangile canonique. Les articulations entre les deux livres sont nombreuses. L'un et l'autre débutent par un prologue à l'adresse d'un même personnage, Théophile : manière hellénistique de composer l'histoire qu'accompagne l'habitude contemporaine d'écrire les « Actes » des grands personnages (par exemple, les « Acte […] Lire la suite

BARNABÉ saint

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 326 mots

Figure importante de l'Église primitive dont l'activité fut liée de très près à celle de saint Paul. Barnabé (en grec : Barnabas) apparaît pour la première fois dans les Actes des Apôtres ( iv , 36-37) : « C'était un lévite originaire de Chypre. Il vendit son champ, en apporta le montant et le déposa aux pieds des Apôtres. » On le retrouve dans le même livre : en ix , 27 (à Jérusalem, il prend Sau […] Lire la suite

BIBLE - Les livres de la Bible

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SANDOZ
  •  • 7 682 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les premiers écrits chrétiens »  : […] Après l'événement de la Pentecôte, qui suit la mort et la résurrection de Jésus de Nazareth, ses disciples, continuant à participer à la vie cultuelle juive, conservent et transmettent oralement le souvenir de la vie et de l'enseignement du maître. Le message qu'ils propagent rapidement dans l'est du bassin méditerranéen (Paul est à Corinthe en 51 apr. J.-C.) présente Jésus comme le Christ, c'est […] Lire la suite

CATHOLICISME - Histoire de l'Église catholique des origines au pontificat de Jean-Paul II

  • Écrit par 
  • Jean DANIÉLOU, 
  • André DUVAL
  •  • 16 419 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Paul et la mission auprès des païens »  : […] Il n'en reste pas moins que, durant les vingt premières années de son existence, l'Église demeure enfermée dans le milieu juif. C'est avec Paul de Tarse qu'une nouvelle orientation est prise, qui sera décisive pour l'avenir. Paul était un Juif de la Diaspora. Il avait donc reçu une culture grecque. Il appartenait à la secte des pharisiens. Venu à Jérusalem pour y recevoir l'enseignement de Gamali […] Lire la suite

CÉSARÉE, Israël

  • Écrit par 
  • André LEMAIRE
  •  • 576 mots

Ville de la côte palestinienne, située à 45 kilomètres au nord de l'actuelle Tel-Aviv, à 12 kilomètres au sud de Dor. Cette ville fut d'abord une forteresse-entrepôt phénicienne au milieu de la plaine côtière du Sharon ; à l'époque perse, cette plaine est rattachée au royaume de Sidon ; la ville s'appelle alors « Tour de Straton », du nom d'un des rois de Sidon. D'après les archives de Zénon de Ka […] Lire la suite

CHARISMATIQUE MOUVEMENT

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 904 mots

On appelle « mouvement (ou renouveau) charismatique » la branche catholique d'un phénomène qui, une soixantaine d'années après la fondation des sectes pentecôtistes dites désormais historiques, veut redonner vigueur, comme au temps des premiers chrétiens, aux charismes personnels et qui affecte, à des degrés divers, la plupart des grandes Églises. Dans la tradition chrétienne, le substantif « char […] Lire la suite

COLOSSIENS ÉPÎTRE AUX

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 566 mots

Lettre de saint Paul classée parmi les « Épîtres de la captivité ». Elle est adressée à l'Église de Colosses (cité phrygienne), que l'apôtre n'a pas fondée lui-même et dans laquelle il ne s'est même jamais rendu ( i , 4). C'est un de ses disciples, Épaphras ( iv , 12), qui est à l'origine de cette communauté (tout comme de celles de Laodicée et de Hiérapolis). Une crise au sein de l'Église de Colo […] Lire la suite

CORINTHIENS Ire ÉPÎTRE AUX

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 827 mots

La I re épître aux Corinthiens est sans doute la plus passionnante et la plus difficile des lettres de saint Paul. Elle fut écrite à Éphèse, au printemps, à Pâques de l'année 55 (ou 56, ou même 57 ?). D'après cette épître ( v , 9-13), Paul aurait écrit une première lettre, inconnue (pour certains, il s'agirait d'un passage de la II e épître aux Corinthiens : vi , 14- vii , 1) qui évoquait les co […] Lire la suite

CORINTHIENS IIe ÉPÎTRE AUX

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 749 mots

La seconde épître aux Corinthiens fut écrite par Paul en l'an 57, tandis qu'il se trouvait en Macédoine, à Philippes probablement, et qu'il était sur le point de se rendre à Corinthe « pour la troisième fois » ( xii , 14 et xiii , 1) : en effet, en plus du premier séjour de l'apôtre à Corinthe, celui de la fondation, qui dura dix-huit mois, il y en eut un autre, vraisemblablement court (entre la I […] Lire la suite

ÉPHÉSIENS ÉPÎTRE AUX

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 661 mots

Lettre de saint Paul cataloguée comme « épître de la captivité » et écrite par l'Apôtre tandis qu'il était prisonnier ( iii , 1 ; iv , 1 ; vi , 20) et entouré des mêmes compagnons que lorsqu'il rédigeait l'Épître aux Colossiens et l'Épître à Philémon. On serait porté à la dater de 61-63 ; mais bien des difficultés surgissent à ce sujet. Les Éphésiens ne peuvent guère être les destinataires de cett […] Lire la suite

FOI

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 10 468 mots

Dans le chapitre « La Loi et la Foi »  : […] Dans ses épîtres aux Galates et aux Romains, saint Paul oppose la Loi et la Foi, la lettre et l'Esprit. La rédemption par l'amour est la révélation de la loi nouvelle, la charité. Au moment où il écrit ses fameuses lettres (autour des années 50), le christianisme et le judaïsme n'étaient pas deux religions distinctes. Paul se dit lui-même pharisien, fils de pharisien ; et Luc, dans les Actes des […] Lire la suite

GALATES ÉPÎTRE AUX

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 520 mots

Lettre de saint Paul considérée couramment aujourd'hui (contrairement à l'opinion d'exégètes du xix e siècle qui y voyaient le premier des écrits pauliniens, daté de 49) comme ayant été rédigée à Éphèse, quelque temps avant l'Épître aux Romains, vers 56/57. Probablement adressée aux Galates du Nord, elle est postérieure au second passage de l'Apôtre dans cette contrée (Gal., iv , 13 ; Act., xvii […] Lire la suite

GLOSSOLALIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 645 mots

Le don des langues, ou glossolalie (du grec glôssa , « langue », et lalein , « parler »), est un phénomène religieux, de type mystique ou paranormal, qui fait que certaines personnes ont le pouvoir de s'exprimer de manière à être entendues et comprises dans une langue qu'elles n'ont pas apprise ou d'utiliser leur langue propre de telle sorte que les auditeurs en sont subjugués et comme envoûtés. C […] Lire la suite

GRÂCE

  • Écrit par 
  • Georges CASALIS
  •  • 4 100 mots

Dans le chapitre « La justification »  : […] Que la grâce du Christ soit salutaire, c'est-à-dire libératrice de l'homme pour une existence nouvelle, cela, dans le Nouveau comme dans l'Ancien Testament, s'exprime par la liaison de la grâce et du pardon  : le génie de saint Paul est d'avoir, dans ses lettres, fait la première synthèse des éléments contenus, à ce sujet, dans le message des communautés, remontant aux paroles mêmes de Jésus. L'a […] Lire la suite

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Religion grecque et christianisme »  : […] Il est permis de se demander comment cette religion populaire s'ouvrait à la prédication chrétienne, si elle y préparait d'une certaine manière ou au contraire empêchait de l'entendre, et de marquer, s'il se peut, quelques ressemblances et différences. Tout d'abord, l'Ancien n'est pas irréligieux. C'est la grande différence d'avec le monde moderne, où, tout au moins dans notre vieille Europe, la p […] Lire la suite

HÉBREUX ÉPÎTRE AUX

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 990 mots

La dernière épître du corpus paulinien, qui, étant donné sa longueur, y est mise à part. Si les Églises d'Orient ont toujours attribuée à Paul l'épître aux Hébreux (Clément d'Alexandrie y voyait cependant l'adaptation grecque d'un original hébraïque et Origène l'œuvre d'un disciple de Paul), l'Occident chrétien, qui l'a citée très tôt (Clément de Rome) sans nom d'auteur, l'a regardée comme non can […] Lire la suite

Les derniers événements

3-31 mai 2020 • France • Début du déconfinement.

Sanofi, le Britannique Paul Hudson, déclare que les États-Unis seront « prioritaires » dans la livraison d’un futur vaccin contre le Covid-19 « parce qu’ils ont pris un risque pour financer ces recherches avant les autres ». Cette position est jugée « inacceptable » par l’Élysée qui défend à [...] Lire la suite

9 février 2020 • Cameroun • Élections législatives.

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais du président Paul Biya conserve la majorité absolue à l’issue des élections législatives, malgré un léger repli, avec 139 élus sur 180. Sept autres partis se partagent les sièges restants. L’élection de 13 députés dans l’ouest du pays, région [...] Lire la suite

18 janvier 2020 • Belgique • Exclusion d’Emir Kir du Parti socialiste.

figuraient deux élus du Parti d’action nationaliste (extrême droite). Le président du Parti socialiste Paul Magnette déclare « prendre acte » de cette décision. Les élus socialistes de Saint-Josse réaffirment leur soutien à Emir Kir. Le député socialiste au Parlement de Bruxelles Emin Özkara, qui fait aussi l’objet d’une plainte devant la commission de vigilance pour atteinte à la discipline de vote, annonce sa décision de siéger comme indépendant.  [...] Lire la suite

17 janvier 2020 • Belgique • Échec de l’élection de Zakia Khattabi à la Cour constitutionnelle.

par l’arrivée à échéance du mandat de Jean-Paul Snappe (Ecolo). L’opposition des élus d’un groupe linguistique au candidat présenté par l’autre groupe est sans précédent.  [...] Lire la suite

9-10 décembre 2019 • Belgique • Nomination de nouveaux informateurs.

Le 9, le président du Parti socialiste Paul Magnette, nommé informateur en novembre, en vue de la constitution d’un gouvernement, remet son rapport au roi Philippe et demande à être déchargé de sa mission. Le 10, le roi Philippe charge le président du Mouvement réformateur Georges-Louis Bouchez et celui des Chrétiens-démocrates et flamands (CD&V) Joachim Coens d’une mission d’information.  [...] Lire la suite

5-31 décembre 2019 • France • Mouvement de contestation de la réforme des retraites.

et à lier le montant de la retraite à celui des cotisations versées par le biais d’un système à points. Le 8, le quotidien Le Parisien indique que Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire aux Retraites – avec rang de ministre depuis septembre [...] Lire la suite

7-26 novembre 2019 • Maurice • Élections législatives.

Ramgoolam, progresse fortement avec 17 élus. Le Mouvement militant mauricien (gauche) de Paul Bérenger est en léger recul avec 9 députés. L’Organisation du peuple rodriguais (droite) conserve ses 2 sièges. Le taux de participation est de 76,8 p. 100. Le 26, le président Barlen Vyapoory présente [...] Lire la suite

4-5 novembre 2019 • Belgique • Nomination de Paul Magnette au poste d’informateur.

de leur mission. Le 5, le roi nomme informateur le chef du PS Paul Magnette. La veille, ce dernier avait affirmé que la N-VA n’était pas « incontournable » pour former une coalition majoritaire.  [...] Lire la suite

19 octobre 2019 • Belgique • Élection de Paul Magnette à la tête du Parti socialiste.

Les militants socialistes élisent Paul Magnette, seul candidat, à la tête de leur formation. Celui-ci succède à Elio Di Rupo, élu ministre-président du gouvernement wallon en septembre.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre BONNARD, « PAUL saint (entre 5 et 15-67) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-saint-entre-5-et-15-67/