PATAPHYSIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Collège de 'pataphysique

Un Collège de 'pataphysique a été fondé le 11 mai 1948 (22 Palotin 75 de l'ère pataphysique qui s'ouvre le jour de la naissance d'Alfred Jarry, le 8 septembre 1873) ; s'y sont agrégés au fil des ans, outre Queneau, Vian, Duchamp, des peintres (Max Ernst, Miró, Man Ray, Baj, Asger Jorn), des mathématiciens (François Le Lionnais), des historiens et critiques de la littérature et du théâtre (Pascal Pia, Maurice Saillet, Jacques Lemarchand), des cinéastes (René Clair, Henri Jeanson), des explorateurs (Paul-Émile Victor), des dramaturges (Ionesco), des écrivains et des poètes (Jacques Prévert, Jean Ferry, Michel Leiris), à s'en tenir aux plus anciens. Grâce au Collège et à ses Cahiers (28 numéros de 1955 à 1957), suivis de ses Dossiers (28 numéros de 1957 à 1965), puis des Subsidia Pataphysica (28 numéros de 1965 à 1974), et particulièrement aux études personnelles de Jean-Hugues Sainmont et Latis et à leur autorité sur l'ensemble des activités de l'institution, la 'pataphysique a été considérablement approfondie en un quart de siècle. Depuis quelques années, une nouvelle génération pataphysique affine encore la doctrine et l'applique à des sujets neufs. On jugeait que la pataphysique inconsciente était la substance et la 'pataphysique consciente la science ; on distinguait entre la pataphysique qu'on est et la 'pataphysique qu'on fait. Aujourd'hui, il est permis de discerner dans la 'pataphysique consciente une 'pataphysique analytique et une 'pataphysique opératoire. Si la 'pataphysique décrit, comme le veut Jarry, un univers que l'on peut voir et que peut-être l'on doit voir à la place de l'univers traditionnel, alors il faut inventer ce nouvel univers qui illuminera la pataphysique de notre monde usuel. En d'autres termes, la 'pataphysique n'est pas seulement une science d'observation (ou une manière de voir d'où peut découler un comportement et même, pour les exaltés, un art de vivre) ; elle nous invite à utiliser toutes les techniques propres à créer des solutions imaginaires.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  PATAPHYSIQUE  » est également traité dans :

BENS JACQUES (1931-2001)

  • Écrit par 
  • Noël ARNAUD
  •  • 570 mots

Romancier subtil, Jacques Bens fut membre fondateur de l'Oulipo. Ses débuts, avec Valentin et La Plume et l'ange , avaient été remarqués par Raymond Queneau et Boris Vian ; le Collège de Pataphysique signala cet auteur nouveau qui, très pataphysiquement, mêle l'apparence et la réalité. On retiendra particulièrement Sept Jours de liberté (1961), recueil de nouvelles où sept jeunes gens se montren […] Lire la suite

BLAVIER ANDRÉ (1922-2001)

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 660 mots

Né le 23 octobre 1922 à Hodimont (Belgique), André Blavier commence à se passionner pour les « fous littéraires » alors qu'il est jeune bibliothécaire à Verviers. Il va rassembler ce qui deviendra une des plus belles bibliothèques consacrées non seulement à ce thème, mais aussi au surréalisme et à Raymond Queneau. Car sa rencontre avec l'auteur du Chiendent décide de sa vie, en même temps qu'elle […] Lire la suite

CARADEC FRANÇOIS (1924-2008)

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 828 mots

François Caradec est mort le 13 novembre 2008. Avec sa disparition c'est une époque qui semble se clore – celle des débuts du Collège de Pataphysique –, et un moment des lettres françaises où la « vie drôle » d'Alphonse Allais avait été remise à l'honneur : en témoigne L'Encyclopédie des farces et attrapes et des mystifications (1964) qu'il a dirigée avec Noël Arnaud. Mais François Caradec est s […] Lire la suite

CARELMAN JACQUES (1929-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 542 mots

Dessinateur humoristique, illustrateur de livres, peintre, sculpteur et décorateur de théâtre, Jacques Carelman est surtout connu pour son Catalogue d'objets introuvables . Né à Marseille en 1929, Jacques Carelman s'installe comme dentiste à Paris en 1956. Il se consacre également à diverses activités artistiques : décoration théâtrale, illustration de livres, peinture et sculpture. Dès 1962, il […] Lire la suite

FLANAGAN BARRY (1941-2009)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 868 mots

Le sculpteur britannique Barry Flanagan est célèbre pour ses lièvres malicieux et burlesques, réalisés en bronze, présents dans les musées et les espaces publics un peu partout dans le monde. On a tendance à oublier que le même artiste a joué, dans les années 1960, un rôle éminent au sein d'une communauté qui regroupait de jeunes plasticiens britanniques comme Richard Long, Gilbert et George, Ham […] Lire la suite

OLIVIER OLIVIER O. (1931-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 235 mots

Peintre français de l'absurde, de l'inquiétant et de la dérision, Olivier O. Olivier, de son patronyme Pierre Marie Olivier, est né en 1931 à Paris. Olivier O. Olivier obtient une licence de philosophie à la Sorbonne en 1954 et intègre l'École des beaux-arts de Paris. Dès 1955, il devient membre du Collège de pataphysique, où il occupera le poste de régent d'onirographie, et adhère en 1999 à l'O […] Lire la suite

QUENEAU RAYMOND (1903-1976)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 3 022 mots

Dans le chapitre « « Je naquis au Havre un 21 février 1903... » »  : […] Né au Havre, où ses parents possédaient une boutique de confection et de mercerie, Raymond Queneau fréquente le lycée de la ville jusqu'à son baccalauréat. En 1920, il se rend à Paris pour préparer une licence de philosophie. En 1924, Pierre Naville le fait entrer au groupe surréaliste. D'octobre 1925 à février 1927, il effectue son service militaire dans les zouaves et participe, de ce fait, à l […] Lire la suite

TORMA JULIEN (1902-1933)

  • Écrit par 
  • Noël ARNAUD
  •  • 563 mots

Ni homme de lettres ni poète (c'est lui qui s'en défend), aventurier, un peu voyou, cynique, à l'instar de Rimbaud qu'il admire et dont le rapprochent d'autres penchants, Julien Torma laisse une œuvre écrite nombreuse pour une si brève existence, et des plus hétéroclites au double sens du mot : diverse et anomale. On le sait né à Cambrai, d'un père d'origine hongroise ; il anagrammatisera son nom […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Noël ARNAUD, « PATAPHYSIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pataphysique/